MENU

mardi 17 avril 2018

Un Bon Parti

Auteur : Curtis Sittenfeld
Genres : Roman, Réécriture

Edition : Les Presses de la Cité
Parution : Mars 2018

Prix : 21 €

Quatrième de couverture
Toutes les mères de famille de Cincinnati sont dans les starting-blocks : le célèbre Chip Bingley vient de s'installer en ville. Ex-participant d'une émission de téléréalité, il est beau, médecin, riche et CÉLIBATAIRE. Le parti idéal.
Elizabeth Bennet, de son côté, s'en moque éperdument, d'autant que le jeune homme est toujours accompagné de son collègue, l'insupportable et suffisant Fitzwilliam Darcy. La jeune femme a de toute façon de quoi faire : elle a décidé de redresser les finances familiales malgré la résistance de trois sœurs qui vivent encore aux crochets de leurs parents et d'une mère qui soigne ses névroses à coups de shopping en ligne.

 Avis de Manon
Je suis une fan inconditionnelle de l’œuvre de Jane Austen depuis mon adolescence. Je dévore toutes les réécritures et autres « austenerie » qui me tombent sous la main. Un bon parti est le dernier en date, reçu dans le cadre d’une masse critique Babelio.
Ici, les sœurs Bennet sont des trentenaires et quadra comme on pourrait en croiser au coin de la rue. Lorsque leur père fait un infarctus, les deux ainées rentrent au bercail pour s’occuper du convalescent. Au cours de leur séjour, elles vont faire la connaissance de leur nouveau voisin, le médecin Chip Bingley, beau gosse, ancien candidat de télé-réalité, accompagné de son ami Darcy. Ce dernier a d’ailleurs le don d’agacer Elizabeth malgré une attirance indéniable.

Bref vous l’aurez compris, l’histoire suit à priori la trame classique d’Orgueil et Préjugés. Pourtant je ressors assez mitigée de ma lecture. Car si je pensais avoir affaire, avant de débuter ma lecture, à une réécriture classique, je me suis rapidement rendu-compte qu’il n’en était rien ! L’auteur nous tout propose ici une version folle, délurée et totalement assumée du roman initial. Passée la surprise, j’ai passé un bon moment avec ce roman même si l’intrigue manque de crédibilité (mais je ne pense pas que cette dernière soit l’objectif principal de Curtis Sittenfeld).
On ne peut pas dire que le passage au 21ème siècle et les nouvelles technologies aient fait beaucoup de bien à la famille Bennet. Encore plus névrosés, vulgaires ou irresponsables, seules Jane et Elizabeth tirent une fois encore leur épingle du jeu par rapport au reste de la famille même si je trouve qu’elles perdent en charisme. J’ai beaucoup aimé Lydia, son côté trash et vulgaire est le prétexte de passages assez drôles.

Sur la forme, les chapitres sont très courts et s’enchainent facilement et l’écriture de l’auteur est agréable. Après il faut adhérer ou pas à sa vision de l’histoire d’Orgueil et Préjugés. Ne soyez pas étonné de croiser un candidat de télé-réalité, une personne transgenre ou encore. Le problème est que la surenchère, si elle m’a amusé au début, a fini par me lasser passée la première moitié du livre.

Dans l’ensemble Un Bon parti est une lecture divertissante à prendre au second degré. Plus pastiche d’Orgueil et Préjugés que transposition réelle du roman de Jane Austen à notre époque, ce livre n’en reste pas moins une curiosité pour les amateurs de la romancière anglaise.

Extrait
« Après un silence, d'une voix sévère, Darcy déclara :
- Je suis amoureux de toi.
- Ha ! Ha !

- Il s'agit probablement d'une illusion due à la sécrétion d'ocytocine pendant le rapport sexuel, mais j'ai l'impression d'être amoureux de toi. Tu n'es pas jolie, ni aussi drôle que tu l'imagines. Tu es une droguée du ragot qui veut faire passer ça pour un intérêt anthropologique envers la condition humaine. Quant à ta famille, elle est lamentable. C'est un défi au bon sens, mais tu m'obsèdes. Il est temps de renoncer au prétexte du plan cul hostile et de reconnaître qu'on est ensemble. »

Aucun commentaire :

Publier un commentaire