MENU

vendredi 26 janvier 2018

L'Ecorchée



Auteur : Donato Carrisi
Genres : Thriller, Policier

Édition : Le Livre de Poche
Parution : Septembre 2014

Prix : 7.90€

Quatrième de couverture
Sept ans après s'être mesurée au Chuchoteur, Mila Vasquez travaille aux Limbes, le département des personnes disparues. Incapable d'éprouver la moindre émotion et portant dans sa chair la marque des ténèbres, Mila excelle dans la recherche de ceux qui, un jour, se sont évanouis dans la nature. Elle seule ne peut oublier ces « victimes potentielles d’homicides ». Soudain, l’un d’eux réapparaît... et tue. Un à un, ceux dont les portraits ornent les murs des Limbes, reviennent, transformés en assassins. Epaulée par l’agent spécial Simon Berish, expert en interrogatoires et féru d’anthropologie, Mila devra échafauder une hypothèse convaincante, solide, rationnelle. Une « hypothèse du mal ».

Avis de Manon
Je n’avais lu qu’un seul livre de Donato Carrisi : Le Chuchoteur. Et il faut dire que celui-ci m’avait beaucoup marqué. L’ambiance, l’enquête policière et la psychologie des personnages m’avaient laissé une impression durable. Ce sont tous ces éléments que j’ai retrouvé dans L’Ecorchée.
Plusieurs années ont passé depuis la confrontation entre le Chuchoteur et Mila Vasquez qui travaille maintenant aux Limbes, le service de police qui s’occupe de rechercher les personnes disparues. Mais que se passe-t-il lorsque ces personnes reviennent et se mettent à tuer sans raison apparente. Que se cache-t-il derrière ces meurtres ? Où étaient passés ces individus ? Que leur est-il arrivé ? L’enquête de Mila s’annonce complexe et va lui rappeler que le mal n’est jamais bien loin, sept ans après sa confrontation avec le Chuchoteur.

Comme pour Le Chuchoteur, j’ai été happée par l’histoire de Donato Carrisi. Avec une intrigue à tiroirs aussi sombre que fascinante, l’auteur nous plonge une fois encore dans les méandres de l’esprit humain, de sa folie et de sa noirceur. Les faits et rebondissements qu’il a imaginé ne ressemblent à rien de ce que j’ai pu lire avant.
Ce livre est tout aussi original et addictif que le premier. J’étais perpétuellement sous tension, me demandant ce que le prochain chapitre allait me réserver comme surprises.
J’avoue cependant avoir trouvé le dénouement de l’enquête moins impressionnant et plus prévisible que dans le précédent roman mais tout aussi bien emmené. Par contre, les dernières paragraphes m’ont vraiment scotché et laissé sur ma faim. L’histoire ne peut vraiment pas se terminer comme ça !! J’espère que l’auteur continuera à écrire sur les aventures de Mila Vasquez.

Mila est un personnage particulier du fait de son absence d’empathie. Autant attachante que dérangeante que ce soit dans sa relation aux autres ou sa manière de voir le monde qui l’entoure. L’intrigue et les personnages ont peut-être changé en sept ans mais pas Mila, toujours hantée par ses démons.
Sam Berish, nouveau personnage, est lui aussi tout aussi atypique et étonnant. Leur duo est atypique mais fonctionne bien. J’en ai même oublié les personnages du précédent opus au fur et à mesure de ma lecture.

Au niveau de l’écriture il n’y a vraiment rien à redire. Le style, sobre et efficace, sert très bien l’intrigue. Le moindre geste, le moindre fait, même le plus anodin est décrit d’une façon telle qu’il peut angoisser le lecteur !!

Bref, cette seconde enquête de Mila Vasquez est tout aussi réussie que la première. L’intrigue, très sombre, est tout aussi addictive et la psychologie des personnages une vraie réussite !!

Extrait
« Dans les livres, on pouvait être n’importe qui. Ce qui revenait à n’être personne. »

1 commentaire :

  1. Je n'avais pas particulièrement accroché avec Mila dans Le Chuchoteur mais ce roman avait été un coup de coeur tellement l'ambiance et le suspense m'avait scotchée. Même si j'ai trouvé L'Écorcheur un peu moins bon, moins dans l'originalité, j'ai aimé retrouver Mila pour apprendre à davantage la découvrir et l'apprécier. Les événements s'enchaînent et Donato Carrisi a très bien construit son récit.

    RépondreSupprimer