MENU

vendredi 29 décembre 2017

Centaures, Tome 1

Auteur : Ryo Sumiyoshi
Titre VO : Jinba
Traduction : Jean-Louis de la Couronne
Genre : fantastique, seinen

Éditions : Glénat
Publication : 17 Janvier 2018
Pages : 180

Prix : 7,60€

Résumé
Plus téméraire qu'un cheval, plus fier qu'un homme, le centaure est un être divin, côtoyant les hommes depuis la nuit des temps. Mais en ces périodes de trouble, les humains les ont réduits à l'esclavage, afin de les utiliser comme « armes de guerre ». Pour sauver son fils, le fier et sauvage centaure Matsukaze se laisse capturer par les humains. Il y fait la rencontre de Kohibari, un jeune mâle de son espèce, apprivoisé par les hommes. Ensemble, ils tenteront une folle évasion pour reconquérir la liberté de leur peuple…

Illustratrice, mangaka, designer pour les jeux vidéo (notamment sur Monster Hunter), Ryo Sumiyoshi est une artiste multi-médium qui a développé un style très personnel, soutenu par de solides bases en dessin. Le réalisme de la morphologie de ses centaures saura vous en convaincre ! Conçu en cinq tomes, cette série vous propose un premier arc de deux tomes, constituant une histoire complète. Parcourez les plaines et les montagnes en compagnie de ces créatures mythiques !


Avis de Marie
Voici une nouvelle série courte de Glénat (cinq tomes) pour 2018 à la thématique fantastique. Cette fois, ce ne sont pas des êtres humains au centre de l’histoire mais des centaures, créatures mythologiques mi-homme mi-cheval.

Centaures nous emmène dans un monde imaginaire où hommes et centaures se sont côtoyés pacifiquement pendant de nombreuses années avant que les évènements ne prennent une tournure différente. La nature humaine étant ce qu’elle est, cette coexistence pacifique ne pouvait durer plus longtemps. Avides et cupides, les hommes ont fait de leurs amis d’un jour leurs esclaves afin d’assouvir leur soif de pouvoir. Devenus instruments de guerre, la race des centaures se cache et s’éteint. En paix avec la nature, ils ont vu leur liberté menacée du jour au lendemain. Armes meurtrières, posséder un centaure est devenu aussi bien un signe de puissance que de richesse pour les hommes.

Matsukaze, centaure des montagnes fier et sauvage, est capturé pour sauver son fils des mains des hommes. Emmené sur leur domaine pour être dompté puis vendu, il y fait la rencontre de Kohibari, un jeune centaure dont les bras ont été coupés afin d’éviter toute tentative de fuite. Ensemble, ils pourront peut-être regagner leur liberté…

Honnêtement, je ne sais pas trop quoi penser pour le moment de cette série. Si le premier tome démarre sur les chapeaux de roue et nous emmène d’entrée de jeu dans une redoutable partie de chasse, j’ai trouvé que l’histoire manquait paradoxalement de peps. Certes, il n’est laissé aucun répit aux protagonistes mais l’ensemble manque un peu de caractère. Matsukaze est un pourtant un personnage intéressant, fier et robuste, il n’a qu’un seul objectif : sauver son fils. A l’opposé, Kohibari, jeune centaure capturé tout petit par les humains, compense ce côté taciturne par son émerveillement et sa joie de vivre. Ne connaissant rien de l’extérieur, sa naïveté donne lieu à de nombreuses scènes drôles et attendrissantes. Ou presque car, pour ma part, j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à l’un comme à l’autre.


Alors certes, il ne s’agit que d’un premier tome qui en tant que tel va poser les bases de l’histoire. Mais malheureusement, il n’est pas parvenu à me convaincre et je ne pense pas poursuivre ma lecture de Centaures au-delà. Un peu fade en dépit d’un démarrage en trombe, la suite pourrait éventuellement donner l’impulsion manquante et ajouter ce petit quelque chose qui transportera le lecteur dans un autre univers.

1 commentaire :

  1. J'espère que la suite te plaira davantage en tout cas c'est sympa comme sujet les centaures^^

    RépondreSupprimer