MENU

jeudi 7 septembre 2017

Royal Saga, Tome 2 – Captive-Moi

Auteur : Geneva Lee
Genre : érotique, romance

Éditions : Hugo Roman
Collection : New Romance
Publication : 9 juin 2016
Pages : 350

Prix : 17€


Résumé
" Je lui ai donné mon corps et il a pris mon âme. "

Alexander a le monde à ses pieds et j'étais à genoux devant lui, jusqu'à ce que nos secrets déchirent notre couple.
Je devrais garder mes distances. Je devrais partir en courant.
Mais je suis accro... à sa présence, au plaisir qu'il me procure, mais aussi à la douleur.
Il m'avait prévenue, je connaissais son côté sombre, son passé. Mais moi aussi, j'ai ma part d'ombre. Ensemble, nous vaincrons nos démons... si avant, nous ne nous détruisons pas.

Clara Bishop a le cœur brisé de sa séparation avec Alexander, le Prince de Cambridge. Elle se réfugie dans le travail sans pouvoir l'oublier, mais il lui est impossible de vivre pleinement sans lui.

Quand elle découvre qu'Alexander cherche à la retrouver, elle se décide à accepter une relation avec lui, quelle qu'elle soit, car elle ne peut vivre sans lui. Mais accepter de vivre avec Alexander, c'est accepter de lutter contre ses démons, accepter sa domination, ses secrets, à moins que...

Dévorés par leur brûlante passion érotique, chavirés par les sentiments qu'ils n'osent s'avouer, pourchassés par les paparazzis et leur sombre passé, empêchés par la famille royale, Clara et Alexander vont-ils pouvoir surmonter tous ces obstacles ?
 
Heureusement il y a l'amitié de Belle, la meilleure amie de Clara et le charisme d'Edward, le jeune frère d'Alexander pour aider Clara dans son entreprise : faire admettre à Alexander qu'elle est son équilibre et que rien n'est plus important que leur couple, même ses obligations familiales.

Les doutes et la culpabilité d'Alexander seront-ils terrassés par l'amour et la ténacité de Clara ?



Avis de Marie
Après avoir bien apprécié ma lecture du premier tome (Commande-Moi), j’ai décidé de continuer ma découverte de cette série.
Si j’ai mis très longtemps avant de faire la chronique du premier tome (plusieurs mois), autant là je vous livre ma réaction quasiment à chaud.

Clara est plus déprimée que jamais. Séparée d’Alexander, la jeune femme s’est complètement réfugiée dans son travail. Or, elle le sait, elle ne peut rester loin d’Alexander. Elle ne peut pas vivre sans lui. Quand elle apprend que le jeune homme cherche à la revoir, ses dernières barrières tombent et elle cède. Elle cède son corps à cet homme sombre et torturé. Elle lui cède aussi son âme. Plus épris que jamais, les deux amoureux ne vont pas pouvoir non plus profiter de leur amour en toute quiétude. Loin de là !

Les paparazzis, omniprésents, ne loupent aucun instant de cette idylle. Mais Alexander va démontrer que la presse est avant tout un outil de communication redoutable. Il ne tient qu’à eux d’en faire une terrible ennemie ou une précieuse alliée.
Dans ce tome-ci, Clara va pourtant devoir affronter bien pire : ses propres démons. Ses craintes d’être jetée en pâture à la presse à scandale, de ne pas être à la hauteur du rôle qu’on essaie de lui faire porter, de décevoir Alexander, de s’engager plus avant dans sa relation, sont autant d’obstacles qui pourraient bien mener le couple à une nouvelle rupture. Mais Clara sait également qu’elle ne peut vivre sans son prince. Il lui est devenu vital. Aura-t-elle pour autant la force et le courage de poursuivre ? Alexander, lui, n’a aucun doute. Sa pire crainte : que Clara l’abandonne de nouveau. Elle est son souffle, la lumière qui l’empêche de plonger au fond du gouffre.

Nouveauté de ce tome : l’auteur nous livre quelques chapitres du point de vue d’Alexander, en plus de celui de Clara. Personnellement, je n’ai pas été plus conquise que cela par l’introduction de ce nouvel élément. Si ça n’enlève rien au récit, ça ne lui donne pas pour autant une plus-value.
En revanche, j’ai bien apprécié de voir l’importance accrue de certains personnages secondaires, à commencer par Edward, le frère d’Alexander. De plus, le passé de plusieurs personnages va refaire surface et venir perturber le quotidien déjà mouvementé de nos deux héros.


Si j’ai trouvé ce deuxième tome de Royal Saga un peu moins bon que le précédent, il a quand même su piquer ma curiosité suffisamment pour avoir envie de découvrir la suite. Néanmoins, j’espère que la série, qui compte pour le moment sept tomes, se révèlera plus riche en rebondissements, histoire de ne pas tomber dans une morne répétition.

2 commentaires :

  1. Bonjour,
    J'aime la sincérité de votre avis. Vous avez lu le roman avec un esprit bien positif et une fluidité raisonnable. J'adhère !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,

      merci beaucoup. Quoiqu'il arrive, nous essayons toujours de donner, Manon et moi, toutes leurs chances aux romans que nous lisons.

      Supprimer