MENU

mercredi 2 août 2017

L'Ère des Cristaux

Auteur : Haruko Ichikawa
Genre : seinen

Éditions : Glénat
Publication : Janvier 2016
Pages : 196

Prix : 7,60€

Résumé

Original et brillant !

Dans un très lointain avenir, les humains ont disparu. Ne reste qu’une nouvelle forme d’êtres vivants minéraux, les « gemmes », se livrant à une guerre contre les Séléniens, une race lunaire mystérieuse. Chez ces êtres de cristaux, la valeur guerrière tient à la résistance du cristal. Phos, être de cristal fragile, tente d’exister dans un conflit pour lequel il n’est pas taillé. Incapable de guerroyer, il s’attèle alors à rechercher les origines du conflit dans l’Histoire de leur monde. Qui, de l’historien ou du combattant, mettra fin à la guerre ?



Avis de Marie

Outch, pour une déception, en voilà une ! L’Ère des Cristaux s’annonçait prometteur avec ses belles couvertures brillantes et son synopsis original. Sauf que la lecture de chacun des tomes a été des plus laborieuses….

Les Gemmes sont des êtres composés de cristaux qui peuplent une planète de laquelle les humains ont disparu. S’ils ne sont désormais plus que les seuls êtres intelligents peuplant la planète, ils ne vivent néanmoins pas en toute sérénité, subissant régulièrement les attaques des Séléniens, une race lunaire dont ils ne savent quasiment rien.
Phos est une Gemme mais de tous ses compagnons, il est le plus fragile. Or, la valeur guerrière est déterminée en fonction de la résistance du cristal qui les compose. Phos étant le plus fragile, il peine à trouver une tâche où il pourra prouver son utilité. Son maître lui trouve alors une mission : s’atteler à la rédaction d’une histoire naturelle. Peut-être Phos parviendra-t-il à remonter les origines des Gemmes et à percer les mystères entourant leur apparition ? Guère motivé au départ par cette mission qui ne semble guère bien utile dans le conflit qui les oppose aux Séléniens, Phos va rapidement comprendre tous les enjeux qui peuvent en découler et se mettre en tête de lever enfin le voile sur l’Histoire.

Le point de départ était plutôt sympathique mais très rapidement, j’ai compris que je n’allais pas accrocher du tout à l’histoire. En cause, plusieurs points sur lesquels je n’ai pas réussi à passer : il se dégage de l’ensemble de ce manga une forte impression de désordre, aussi bien dans l’histoire que dans le visuel.

A plus d’une reprise, j’ai trouvé certaines scènes très brouillonnes, ne parvenant pas de fait à comprendre certains passages. Je veux bien que parfois, dans certains mangas, certains dessins ne nous apparaissent pas clairs au premier coup d’œil. Mais là, nulle fatigue en cause, certains passages étaient vraiment sinon à peine compréhensibles, complètement brouillons. Sans compter que les personnages sont difficilement reconnaissables, les différences tenant parfois à un tout petit détail. Or, difficile de les voir et d’habituer son œil à les reconnaître rapidement quand il faut sans cesse faire des efforts ne serait-ce que pour comprendre l’ensemble d’un dessin. Alors je ne vous parle même pas des détails…

Cette impression valait également pour le scénario où plusieurs fois j’ai eu l’impression d’avoir sauté des cases, voire des pages, ne comprenant pas les enchaînements, et les causes à effets. La trame semble simple mais l’aspect brouillon vient la complexifier et la rend même parfois incohérente (ou alors, c’est parce que j’attribue certains passages à des personnages qui ne sont pas les bons, vu que je n’arrive pas à les différencier tous…). Du coup, impossible de me plonger dans l’histoire ou même de m’attacher aux personnages, je suis restée complètement détachée de ce manga.


La trame initiale de L’Ère des Cristaux ainsi que le côté simple de ses dessins annonçaient un manga à la lecture facile et sans prise de tête, dans un univers facilement accessible et riche. Cependant, son côté brouillon a été rédhibitoire pour moi et je n’ai pas apprécié la lecture des six premiers tomes. Une belle déception au final…

2 commentaires :

  1. Je crois que je vais passer mon tour pour le coup ! Moi qui lit déjà peu de mangas ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ce n'est pas un genre que tu appréciés plus que ça à la base, en effet il est fort probable que celui-ci ne te plaise pas tant que ça...

      Supprimer