MENU

dimanche 6 août 2017

Intrigues – La course au pouvoir

Auteur : Quentin Peuron
Genre : fantastique

Éditions : Persée
Publication : 2016
Pages : 70

Prix : 10,20€

Résumé
Le royaume d’Hordrid vit une ère de paix depuis de longues années. Son souverain, Elrond Vifardent, est soudain confronté à une nouvelle guerre. De retour du combat, il meurt subitement. Sa nièce Asthrid est persuadée qu’il s’agit d’un assassinat. Elle se promet alors de tout faire pour retrouver l’auteur de ce crime.
En pleine quête de vérité, elle met au jour une conspiration pour s’emparer du pouvoir qui pourrait bien ébranler Hordrid. Asthrid doit retrouver la source de cette intrigue avant qu’il ne soit trop tard, au risque de voir se révéler de très lourds secrets…
Confrontée au cerveau du complot, arrivera-t-elle à déjouer le chantage et préserver sa couronne future ?


Avis de Marie
Ce que j’aime avec les éditions Persée, c’est qu’elles sont pleines de surprise. Maison d’édition ayant pour ligne la promotion de toutes nouvelles plumes, on ne peut que se montrer indulgents face à certains textes. D’autres par contre, nous surprennent, tant par leur qualité stylistique que par leur originalité. Qui plus est lorsque l’on apprend l’âge de son auteur, parfois très jeune.
C’est le cas ici avec Intrigues, La course au pouvoir de Quentin Peuron, un auteur en herbe âge de 16 ans au moment de la parution du roman.

Le royaume d’Hordrid va connaître ses heures les plus sombres. Tandis que la guerre éclate, le roi, Elrond Vifardent va se trouver confronté à un terrible complot, capable d’ébranler le royaume entier. Il n’y survivra pas. Asthrid, sa nièce, part alors en quête de vérité, sur les traces des traîtres qui ont lâchement assassiné son oncle. Mais ses recherches pourraient bien aboutir sur une machination bien pire que ce qu’elle pouvait imaginer.

Si le texte demeure perfectible, on ne peut ignorer tout le potentiel qu’il recèle. Grande adepte de fantasy, j’ai à plus d’une reprise identifié les sources d’inspiration de l’auteur. Mais il s’agit bien là d’inspiration et non de plagiat ou de simple copié-collé de noms de personnages, lieux et scénarios. Bien que court (moins d’une centaine de pages), le roman n’en demeure pas moins extrêmement riche. Le rythme est maîtrisé, les rebondissements bien placés, l’auteur ayant un style surprenant pour son âge : soutenu tout en restant accessible, j’espère bien qu’il ne renoncera pas à l’écriture, tant c’est prometteur.
Intrigues – La course au pouvoir se veut également sombre et cruel. Le titre l’indique bien, il est ici question de complot. Qui dit complot, dit également trahison. Qui dit trahison, dit sang versé… En raison de l’âge de l’auteur, j’avais peur que le roman reste naïf et laisse de côté cet aspect inhérent à tout complot de roman fantasy. Que nenni ! Chacun des protagonistes ne recule devant rien pour parvenir à ses fins et s’il faut se salir les mains, alors allons-y gaiement ! C’est assez inattendu de la part d’un aussi jeune auteur mais très intéressant pour l’œuvre, ce qui montre tout le travail fait dessus.


Je ne vous en dirai pas plus sur Intrigues – La course au pouvoir, le roman étant bien assez court pour éviter d’en dévoiler toute l’intrigue. Auteur prometteur, Quentin Peuron nous livre là un roman bref mais efficace.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire