MENU

dimanche 13 août 2017

Calendar Girl, Tome 1 - Janvier

Auteur : Audrey Carlan
Traduction : Robyn stella Bligh
Genre : érotique

Éditions : Hugo Roman
Publication : 5 janvier 2017
Pages : 160

Prix : 9,95€ (papier) – 5,99€ (ebook)


Résumé
Quand Pretty Woman rencontre Gossip Girl...

Mia Saunders rêve de devenir actrice, elle a quitté Las Vegas où elle vivait avec sa sœur et son père pour s'installer à Los Angeles. Mais elle va devoir revoir ses projets, car Mia a besoin d'argent, de beaucoup d'argent. Elle doit en effet rembourser les dettes de jeu de son père. Un million de dollars. Son ex-petit ami est celui qui a prêté de l'argent à son père, l'a fait tabasser et l'a envoyé à l'hôpital où il est dans le coma. Bref, il faut qu'elle protège son père et sa petite sœur qui est la prochaine sur la liste de Blaine. Elle ne voit qu'une issue, contacter sa tante qui possède une agence d'escorts. Celle-ci, trop heureuse de pouvoir aider sa nièce, lui propose un accord. Elle sera l'escort d'un homme différent par mois pendant un an. Chaque contrat lui rapportera 100 000 dollars. La jeune femme accepte et se prépare donc à sillonner les États-Unis et à rencontrer les hommes qui s'offrent ses services.

De mois en mois, nous allons suivre Mia dans ses différentes missions. Une Mia déterminée, sexy, drôle et généreuse. Une Mia qui s'est promis de ne pas tomber amoureuse, mais qui aura du mal tenir sa promesse.

Mia relèvera-t-elle le défi de sauver sa famille ?


Avis de Marie

Je jette l’éponge ! Face à l’engouement général pour cette série, je me suis dit que j’allais me laisser tenter. Sur le principe, j’aimais bien le concept de cette série aux couvertures girly dont un tome doit paraître tous les mois sur une année. Mais ça c’était sur le principe.

Mia est une jeune femme canon la tête emplie de rêves. Or, ceux-ci sont remis en cause le jour où son père est envoyé à l’hôpital dans un état très grave à cause d’une dette d’un million de dollars. Plus en état de pouvoir assurer l’avenir de ses deux filles (l’a-t-il jamais pu un jour ?), Mia comprend qu’il lui revient d’assurer le remboursement de la dette de son père si elle veut pouvoir les sauver, son père, sa sœur et elle. Or, la somme est colossale et elle n’a que peu de temps. Sa tante a LA solution : lui faire signer un contrat d’escort girl. En apparence, c’est simple : un contrat de 100 000 dollars par mois pour un homme différent à chaque fois. Mia va donc offrir ses services à des hommes différents tous les mois pendant un an. Sera-t-elle à la hauteur du défi ? Parviendra-t-elle à sauver sa famille ?

Pour être honnête, j’ai failli renoncer à plus d’une reprise au cours de ma lecture. Dès les premières pages, j’ai su que ça n’allait pas me plaire. Le ton, le style d’écriture, le contexte, rien n’allait finalement retenir mon attention. Si j’ai terminé le roman, c’est uniquement parce que je suis assez têtue et que je n’aime pas abandonner une lecture en cours de route.
Le quatrième de couverture promettait un roman à la croisée de Pretty Woman et de Gossip Girl. Ayant adoré l’un comme l’autre, je me disais que Calendar Girl n’était pas une grosse prise de risque. Eh bien c’est raté et j’ai vraiment été déçue. Certes, Calendar Girl est un roman court et une lecture légère. Mais malheureusement, je n’ai pas réussi une seule seconde à rentrer dans l’histoire et à m’attacher aux personnages. Non pas que Mia soit détestable, loin de là. Drôle et dynamique, elle est un personnage fort et déterminé. Cependant, j’ai trouvé que le scénario était vraiment trop tiré par les cheveux. À cela s’ajoute un récit écrit au présent et BING là c’était mort pour moi. En effet, j’ai beaucoup de mal avec les récits écrits au présent et si l’histoire n’est pas assez prenante pour me faire oublier ce point de détail, je n’arrive alors pas à passer outre. Ici, l’histoire est trop fade, trop courue d’avance d’une page sur l’autre. Certes, elle sert surtout de prétexte aux scènes de sexe. Mais celles-ci sont extrêmement répétitives et bien trop fréquentes sur un livre de 160 pages seulement. Or, en me lançant dans cette lecture, ce n’était pas ce que j’attendais. En revanche, pour les personnes à la recherche d’un roman érotique, je peux comprendre que Calendar Girl soit un choix possible. Même si le récit est au présent, le style d’écriture reste simple et fluide, permettant de lire sans avoir à se poser de questions et d’enchaîner facilement les quelques chapitres les uns après les autres.

Calendar Girl n’est pas une série faite pour moi. Trop superficielle, trop légère, j’ai eu beaucoup de mal à accrocher à l’histoire et aux personnages. Dans l’ensemble,  j’ai trouvé ce premier tome fade, en dépit de son rythme soutenu, et n’apportant rien de plus au catalogue d’une littérature érotique déjà bien fourni.


Extrait

« […] Il serait plus simple de me demander s’il m’est arrivé de ne pas tomber amoureuse. D’une certaine manière, je suis tombée amoureuse de tous les hommes avec qui j’ai été. Hélas, ici, avec toi, je me demande si j’étais vraiment amoureuse ou si j’étais simplement… accablée par leur présence. »

2 commentaires :

  1. Aors franchement, je dois dire que intrigué par l'engouement autours de cette série, j'ai eu l'occasion de gagner le 1er tome. Il a trainé dans ma PAL pendant quelques mois et au moment où j'ai voulu le lire, je l'ai feuilleté et mon oeil a aussitôt été attiré par une scène de sexe (avec les détails c'est encore mieux). Comme je fuis en général ce genre de roman où elles sont assez présentes (ce qui me fait franchement hésité lorsque je vois des livres new adult) et bien disons que j'ai rapidement refermé le livre pour le remettre dans ma bibli. Et ton avis vient confirmer ma crainte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu n'aimes pas ce genre à la base, une chose est sûre : ce n'est malheureusement pas ce livre qui saura te convaincre. Je pense qu'il va pouvoir rester un long moment dans ta bibliothèque sans être lu 😯

      Supprimer