MENU

jeudi 31 août 2017

Felicity Atcock, Tome 5 - Les Anges battent la campagne



Auteur : Sophie Jomain
Genre : Bit-Lit, Romance, Fantastique

Edition : J’ai Lu
Parution : Février 2017 (version poche)

Prix : 6.90 €


Quatrième de couverture
La plupart des gens ont une famille bien comme il faut. Moi, non. Mon fils a des super pouvoirs, ma tante est un vampire, et mon père est gardé prisonnier en enfer.
Si j’avais eu le caractère de ma mère, je serais restée bien tranquille chez moi, mais manque de bol, je suis le portrait craché de mon géniteur. C’est pourquoi je vais aller le chercher au sous-sol, serrer la pince à Satan et lui faire faux bond dans la foulée.
Avec un peu de chance, je m’en sortirai indemne. Enfin... presque.

Avis de Manon
J’avais étais enthousiasmé par Les anges sont sans merci, pour moi le meilleur tome de la série. Mais je pense qu’il vient tout juste de se faire détrôner par Les anges battent la campagne, l’avant-dernier opus des aventures de Felicity Atcock.
J’ai retrouvé toutes ces petites choses qui m’avaient fait craquer dans le premier tome : l’humour, les répliques, l’action et les rebondissements.

!!!!! Attention spoilers !!!!!

Felicity a récupéré son fils et peut maintenant se consacrer entièrement à lui. Seulement le repos bien mérité ne sera pas pour tout de suite… Son père est toujours gardé prisonnier en enfer par Satan. Elle et Stan décident donc d’aller le récupérer. Mais Satan est un adversaire dangereux et redoutable et il ne fait pas bon trainer en enfer…

Le rythme est toujours aussi vif et soutenu. On ne s’ennuie pas une seule minute. Les pages défilent à toute allure et sans s’en rendre compte on est déjà au dernier chapitre !!
Les rebondissements sont nombreux et viennent toujours au bon moment pour relancer l’intrigue et apporter son lot de révélations.

Comme pour les précédents tomes, j’ai adoré suivre la relation entre Stan et Felicity !! Elle  évolue d’ailleurs pas mal dans cette nouvelle aventure et c’est tant mieux !! J’aime beaucoup Terrence mais, je crois qu’il faut se rendre à l’évidence, il ne peut pas lutter contre Stan. Leur dialogues sont toujours drôles et sexy, parfois émouvants et font mouche à chaque fois.
Le fait qu’une grande partie de l’intrigue se déroule en enfer change l’ambiance du livre. J’ai trouvé celle-ci plus inquiétante, plus étrange car il faut dire que les enfers et les démons qui les peuplent sont quand même assez spéciaux. Si la scène du repas avec les fées dans le tome 4 valait le détour, celle ici avec les démons est aussi particulière mais dans un autre genre !! Les démons et Satan n’étant ni pudiques, ni très sympathiques…
Pour le reste, il n’y a pas vraiment de nouveaux personnages. On ne retrouve quasiment que des têtes connues : Terrence, Stan, Daphné ou encore Margaret, la tante vampire de Felicity qui m’a assez surprise dans ce tome. J’ai bien aimé sa relation avec Adam, le fils de Felicity. J’espère que Sophie Jomain l’approfondira dans le tome 6.
Adam est d’ailleurs un personnage central. Il est loin d’être un simple bébé. Mais il faut dire qu’avoir des origines à la fois humaine, angélique et démoniaque doit forcément faire de vous un être à part non ?

La fin m’a vraiment scotché. En effet, vu la manière dont ce tome se finit j’ai dû me forcer pour ne pas ouvrir immédiatement le 6. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que la série se termine sur un sacré cliffhanger !!  Mais bon il est impératif que je lise le tome 6 le plus rapidement possible pour connaître le fin mot de cette histoire.

Bref, le sixième et dernier tome de la série Felicity Atcock n’attend plus que moi. Cet avant-dernier tome est tout simplement génial et tient toutes ses promesses : entre rire et émotions, les aventures de Felicity ont été un vrai coup de cœur.

Extrait
« - Qu’est-ce que je vous sers? Ai-je demandé d’une voix neutre.
C’est Stan qui s’est manifesté le premier.
- La queue, mais pas trop fort.
Je me suis étranglée, je n’ai pas pu faire autrement. Stephenie, elle, a éclaté de rire.
- Toujours aussi fin, à ce que je vois, ai-je marmonné. »

Aucun commentaire :

Publier un commentaire