MENU

jeudi 27 juillet 2017

Marquise

Auteur : Joanne RICHOUX
Genre : roman, drame

Editions : Sarbacane
Collection : Exprim’
Publication : 1er Mars 2017
Pages : 232

Prix : 15,50€

Résumé

Un excentrique milliardaire, qui se fait appeler Le Marquis, a fondé une société secrète : les Voluptueuses. La rumeur prétend qu’il a fait construire une réplique du château de Versailles, quelque part sur une île privée au large de l’Écosse, et qu’une centaine de privilégiés y mènent une vie de rêve.
Charlotte et Billy sont prêts à tout pour quitter leur sordide village natal – même à tenter l’impossible.
Ils ont de la chance, cette année : le Marquis organise un casting sauvage pour intégrer de nouveaux membres aux Voluptueuses. Huit jeunes artistes, dont eux, rejoindront finalement l’île paradisiaque où s’ébat la communauté. Mais la vie de château leur réserve bien des surprises…


Avis de Marie

Comment ne pas être intrigué par ce titre aussi simple que la couverture du roman est tapageuse ? Marquise, c’est l’histoire de deux adolescents, prêts à tout pour faire changer leur vie. Déterminés à s’extirper de leur village perdu au fin fond de la cambrouse, Charlotte et Billy voient une chance de bousculer le destin lorsqu’un casting sauvage est organisé pour intégrer les Voluptueuses.
Mais que sont les Voluptueuses ? Cette organisation mystérieuse, secrète même, se situe, dit-on, sur une île paradisiaque et ses membres y mènent une vie de rêve. Pour des adolescents qui ne voient en l’avenir que des promesses vaines, ce casting représente une chance inouïe de vivre comme jamais ils ne l’auraient espérer.
Billy et Charlotte partent alors du jour au lendemain sur les routes et tentent de retenir l’attention des juges. Personnalités hors du commun, talents hors normes, les rivaux ne manquent pas. Pourtant Billy et Charlotte vont faire partie des heureux élus. Heureux ? Peut-être pas tant que ça finalement. La vie au château n’est pas ce à quoi ils s’attendaient. Déçus ? Peut-être bien. Est-ce à dire qu’ils regrettent ? C’est encore autre chose. Il ne tient qu’à eux de reprendre leur vie en main. Mais tous n’en auront pas la force. Charlotte est une battante. Arrivera-t-elle à s’en sortir tout en gardant Billy à ses côtés ? Les sacrifices sont parfois nécessaires… Sera-t-elle prête à y consentir ?

Marquise de Joanne Richoux est un roman complètement déroutant, aussi bien dans son scénario que dans son style. Autant dire que je me suis régalée du début à la fin. Vous voyez Bubble Gum de Lolita Pill ? Oui ? Et Katniss dans Hunger Games ? J’ai eu l’impression d’avoir un savant mélange des deux : un ton un peu trash et une héroïne qui n’a pas froid aux yeux. Rajoutez à cela une playlist savamment choisi et vous voilà embarqué dans un univers de paillettes et de glamour où les apparences sont bien trompeuses…

Dès le départ, on sent que Charlotte est spéciale. Billy, un peu moins. Plus effacé, plus docile, moins brillant, il m’a moins marqué que son amie d’enfance. La comparaison avec Charlotte ne l’avantage pas. Certes, il est beau et talentueux, mais il est fade comparé à elle. Têtue, courageuse et prête à tout donner pour les personnes qu’elle aime, Charlotte est une jeune fille de principes qui ne renonce jamais. Lucide quant au monde qui l’entoure, Charlotte est la représentante d’une jeunesse désabusée mais où l’espoir est encore permis. Son séjour au château va néanmoins briser ses dernières illusions et réveiller le tigre qui est en elle. Rebelle dans l’âme, elle va vite le devenir également en fait. Et semer la zizanie au château, rendant chèvre ces artistes jouant aux aristocrates.
Leur mantra : la beauté. Ces hurluberlus ne jurent que par elle. Au nom de la beauté, ils étaient des incompris. Au nom de la beauté, ils sont partis vivre sur une île perdue de l’Écosse. Au nom de la beauté, ils se sont tous trouvés. Charlotte, qui a réussi à intégrer les Voluptueuses seulement pour ne pas être séparée de Billy ne parvient pas à s’intégrer au sein de cette communauté. Pas assez talentueuse, pas assez originale, trop rebelle, trop banale… Bref trop de pas assez et pas assez de trop. Jusqu’à ce que ça tourne au vinaigre. Et là, Charlotte se dit que finalement, quitte à ce qu’on lui reproche ce qu’elle est, autant continuer à l’assumer et le mettre à profit. Ce n’est pas plus mal finalement d’être soi-même. Sans artifice. Sans trucage. Sans jeu de rôle. Le Marquis va s’en mordre les doigts. Il ne sait pas encore à quelle redoutable ennemie il aura à faire.

Mais vous savez quoi ? Ce qui est le plus surprenant dans ce roman, ce n’est pas Charlotte mais sa fin. Joanne Richoux crée un véritable boom final avec une révélation énorme. Charlotte est choquée lors de sa découverte. Mais imaginez le pauvre lecteur, son livre à la main, qui tombe sur ces phrases ! Et là : badabim badaboum, ça part dans tous les sens, c’est un vrai feu d’artifice, l’apothéose du roman. Et rien que pour cette fin, il vaut le coup d’être lu.

Joanne Richoux mène d’une main de maître une intrigue surprenante et explosive jusqu’à la toute dernière ligne de son roman. Impossible de ne pas être embarqué aux côtés de Charlotte dans cette folie qu’est l’aventure des Voluptueuses ! 

2 commentaires :

  1. J'aimerai vraiment beaucoup découvrir cet ouvrage :D

    RépondreSupprimer
  2. Oh, tu donnes trop envie de le lire ! :D

    RépondreSupprimer