MENU

vendredi 21 juillet 2017

12 Ans

Auteur : Nao Maita
Genre : shôjo

Éditions : Glénat
Publication : Avril 2016
Pages : 192

Prix : 6,90€

Résumé

Premiers baisers

Hanabi a douze ans, l’âge où l’on n’est plus une enfant, mais pas encore une adulte, où l’on se rend compte avec embarras qu’on n’a pas encore embrassé un garçon quand on surprend deux de ses professeurs à s’embrasser en cachette, et l’âge où notre amie nous apprend qu’elle a ses règles alors qu’on attend toujours. De son côté, Yui, la meilleure amie d’Hanabi, jeune fille sérieuse et un peu effacée, tombe amoureuse d’un garçon de sa classe qui n’arrête pourtant pas de l’embêter…

Ce shôjo est devenu une véritable bible pour les jeunes japonaises. Décrivant les premiers émois sentimentaux avec une très grande sensibilité, il captivera évidemment le cœur des filles jusqu'à douze ans, et même au-delà, puisqu'il ne manquera pas de vous rappeler avec fraîcheur le pincement au cœur ressenti lors de votre premier baiser. Hanabi et Yui deviendront bientôt vos meilleures amies !


Avis de Marie

Voilà un shôjo bien sympathique qui saura ravir le cœur des petites adolescentes.
Shôjo des premiers émois de deux petites filles à peine sortie de l’enfance et en pleine transformation, 12 ans est aussi mignon qu’attendrissant.

Nos deux petites héroïnes en herbe, Hanabi et Yui, se découvrent, physiquement comme émotionnellement, et connaissent leurs tout premiers émois sentimentaux. Nous allons donc les suivre dans leurs aventures qui se déroulent principalement au collège. Il faut dire aussi qu’à leur âge, le collège est un univers vaste et par certains aspects, terrifiant. Mais c’est également le lieu de belles découvertes et de nouvelles amitiés, voire plus si affinité. Eh oui, Hanabi et Yui vont très rapidement comprendre que si elles changent, il en va de même pour les garçons. Certains turbulents et piquants, d’autres drôles et attentionnés, une chose est sûre : ils ne les laisseront pas indifférentes. Elles vont alors découvrir que certains feront vibrer leur petit cœur plus fort et qu’elles en seront toutes remuées.

Si certes, il s’agit de jeunes femmes en devenir, par moment j’ai trouvé que leurs préoccupations sentimentales étaient bien trop sérieuses à leur âge pour être vraiment crédibles. Alors oui, ce ne sont plus des enfants mais pas encore des adultes et de nombreux changements s’opèrent en elles et autour d’elles. Hanabi et Yui ne voient plus ce qui les entoure de la même façon, n’envisagent plus leurs relations avec certains de leurs amis de la même manière non plus mais de là à ce que ça soit aussi présent, cela finit par tourner en rond et devient à force un peu répétitif. Mais bon, quelque part c’est aussi l’écueil typique de nombre de shôjo et si le mangaka ne parvient pas à l’éviter, cela ne gâche pas plus que ça la lecture. Le manga reste léger et naïf et on ne peut que s’attacher à ses personnages tous plus mignons et attendrissants les uns que les autres.


12 ans est un shôjo frais et léger qui se laissera apprécier sans difficulté par les adolescentes mais qui aura plus de mal à convaincre les plus âgées de par son côté enfantin.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire