MENU

jeudi 4 mai 2017

Focus sur... Le Steampunk





Ce genre à mi-chemin entre la science-fiction, la fantasy et le fantastique semble gagner en popularité et en visibilité depuis quelques années et les maisons d'édition ne sont pas étrangères à cet engouement avec l'émergence de collections entières dédiées.


Qu'est-ce donc que le Steampunk ?



L'intrigue des romans steampunk se déroule à une époque évoquant le XIXème siècle, marquée aussi bien par le règne de la Reine Victoria que par les débuts de la révolution industrielle. Le postulat de départ se veut assez simple et se retrouve dans beaucoup de romans : la révolution industrielle et des technologies se basant sur l'utilisation de la vapeur et non des énergies fossiles ou de l'électricité (Une Étude en Soie d'Emma Jane Holloway). Le steampunk fait donc la part belle à l'uchronie (réécriture de l'Histoire avec modification d'un ou de plusieurs événements du passé). Ça c'est pour le scénario de départ !
Mais l'un des autres points caractéristiques de ce genre littéraire, c'est son esthétisme, reconnaissable entre mille ! Soignée et très poussée dans ses détails, l'auteur peut alors laisser libre cours à son imagination, pour le plus grand plaisir du lecteur.



Mais comme pour la New Romance (dont nous vous parlions précédemment), le genre est beaucoup plus ancien qu'il n'y paraît : Jules Verne et H. G. Wells, pour ne citer qu'eux, font en effet office de précurseurs avec des romans comme 20 000 lieues sous les mers et La machine à explorer le temps. Le steampunk trouvait déjà ses adeptes du temps de la Reine Victoria ! 

Parmi les "classiques" actuels du genre : Les voies d'Anubis de Tim Powers, Anno Dracula de Kim Newman. ou encore La Trilogie Steampunk de Paul Di Filippo. Les auteurs français ne sont pas en reste avec notamment Confessions d'un automate mangeur d'opium de Fabrice Colin et Mathieu Gaborit publié pour la première fois en 1999.


Le steampunk se veut un genre transversal et ne se contente pas d'abolir les barrières temporelles et mêle aisément d'autres genres. Ainsi il se retrouve teinté aussi bien de fantasy que de fantastique avec des romans comme Victorian Fantasy de Georgia Caldera ou encore Anno Dracula.  S'il n'est pas rare de croiser la Reine Victoria au détour des pages, Dracula, sorcières et nécromanciens s'invitent aussi dans les récits steampunks. Et c'est ce qui en fait toute l'originalité ! Chaque auteur nous entraîne dans des univers inédits et originaux tout en y mêlant de nombreux éléments de la culture populaire et des personnages emblématiques (réels ou non).

Regorgeant de potentiel, le steampunk est un genre de plus en plus prisé, aussi bien par les auteurs que par les lecteurs, au point que certaines maisons d'éditions n'hésitent pas à leur consacrer des collections entières. C'est par exemple le cas des Éditions Bragelonne, dont les couvertures très élégantes sont un réel plaisir à contempler et qui ont mis en place Le Mois du cuivre dédié à la littérature steampunk et qui fêtait cette année sa cinquième édition.

Enfin, pour élargir un petit peu nos horizons, le steampunk n'est pas seulement un genre littéraire et se retrouve décliné dans bien des domaines. Nous nous contenterons de ne citer, pour les jeux vidéos, que l'excellent Bioshock - jeu ô combien angoissant mais tellement happant - ou encore dans le domaine musical, le groupe Abney Park.




4 commentaires :

  1. J'adooooooore ce genre, hélas je n'en lis pas assez... Ton avis est excellent, bravo :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhooo mais faut que tu lances ! Ce genre est génial <3

      Merci, nous avons bien bossé sur cet article pour essayer de donner quelque chose qui donne envie :)

      Supprimer