MENU

jeudi 16 mars 2017

Persuasion

Auteur : Jane Austen
Titre Original : Persuasion
Genres : Roman, Classique

Edition : Archipoche
Parution : Mars 2011
Pages : 256

Prix : 6,60€

Résumé
Anne est la seconde fille de l'honorable Sir Elliot de Kellynch. Persuadée par son amie Lady Russel, elle a dû rompre ses fiançailles avec le jeune Frederick Wentworth, un officier de marine pauvre, car il ne présentait pas les assurances d'un bon parti. Huit ans plus tard, sa famille connaît des revers de fortune. Son père décide alors de louer le château familial à l'amiral Croft, qui se trouve être le beau-frère de Frederick. Anne appréhende de revoir celui qui est resté son grand amour. Alors que s'achève la guerre avec la France, le capitaine Wentworth, fortune faite, revient avec le désir de se marier pour fonder un foyer. Il a conservé du refus d'Anne la conviction que la jeune fille manquait de caractère et se laissait trop aisément persuader.

Avis de Manon
Persuasion est la dernière œuvre majeure écrite par Jane Austen, un an avant sa mort et publiée à titre posthume. Je trouve que cela se ressent dans l’histoire et dans l’écriture de l’auteur. Le ton y est plus grave, plus doux-amer que dans ses autres romans. 
Jane Austen nous raconte ici les retrouvailles entre Anne Elliot et Frederick Wentworth, son amour de jeunesse qu’elle a refusé d’épouser des années plus tôt, persuadée par son entourage des risques d’un tel mariage. En effet, le jeune homme était un officier de marine, pauvre et sans aucun avenir assuré. Seulement Frederick revient, riche et avec le désir de se marier. Si Anne n’a jamais oublié son amour pour la capitaine, ce dernier, lui, n’a pas oublié la manière dont la jeune fille s’est laissée persuader de le repousser. 

Anne est un personnage qui change radicalement des autres héroïnes austeniennes. Elle n’a pas la vivacité, la répartie et le piquant d’Elisabeth, Marianne ou Emma. Au contraire ! Posée et sensible, la jeune femme est aussi plus âgée, plus grave. Si je devais la comparer à une autre de ces héroïnes, je pencherais pour Fanny Price dont elle partage la réserve. Pour moi, Anne apparait presque effacée et manque, par moments, d’allant,  surtout par rapport aux fortes personnalités de sa famille et de son entourage. Si à certains moments cela nous montre effectivement sa tendance à se laisser influencer par ses proches, cela fait aussi ressortir son altruisme et sa gentillesse. Mais être douce et gentille ne suffit pas toujours ! Le Capitaine Wentworth saura-t-il lui pardonner son refus huit ans auparavant ? Et surtout, Anne arrivera-t-elle à penser à elle et à imposer ses choix ?
J’ai beaucoup aimé la manière dont est traitée l’histoire d’amour entre Anne et le Capitaine. La plupart des autres protagonistes ignore tout de leur relation passée pourtant le lecteur sait d’emblée qu’Anne a encore des sentiments pour lui et que Frederick, malgré son ressentiment, semble encore attaché à elle. Bref, plus romantique que ces deux-là tu meurs !

Beaucoup ont tenté d’imiter l’écriture de Jane Austen avec des suites ou même des réécritures de ces différents ouvrages mais, avouons-le, la plupart s’y sont cassés les dents ! Pour moi, le style de Jane Austen est inimitable.
C’est ce que nous montre une fois encore Persuasion car même si le ton est plus grave, on retrouve encore une fois ce mélange si particulier d’ironie, d’étude des caractères et de romance qui caractérise Austen. 

Une fois encore la plume ironique de Jane Austen fait mouche et épingle avec beaucoup de justesse et d’humour les petits et grands travers de la société de son époque (et de la nôtre !) notamment à travers la famille Elliot dont les membres sont tous plus insupportables les uns que les autres (avec toutefois une mention spéciale pour Sir Elliot). Tout comme dans Northanger Abbey, la ville de Bath, très en vogue à l’époque, offre un cadre idéal pour cette étude de caractères. De même que dans ses précédents romans, le mariage, l’amour, la condition de la femme et les relations humaines en général sont autant de thèmes abordés. Le tout dans un style travaillé mais toujours prenant. 

Dans la continuité des autres œuvres de Jane Austen, Persuasion s’en démarque aussi par un ton beaucoup plus grave. La plume de l’auteur est, encore et toujours, incroyable et nous transporte avec délice dans l’Angleterre du début du XIXème siècle. 
Si vous ne l’avez pas vue, je vous conseille de regarder la superbe adaptation de la BBC qui retranscrit avec beaucoup de justesse l’atmosphère du roman et les sentiments des deux héros. 

Extrait
« On l'avait contrainte à la prudence dans sa jeunesse ; elle apprenait le romanesque avec l’âge - suite naturelle d'un début artificiel. »


4 commentaires :

  1. J'aimerai découvrir cette auteure mais peut-être avec un roman plus connu :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu liras Orgueil et Préjugés ou Emma ! Ils sont vraiment biens !!

      Supprimer
  2. J'avais adoré Orgueils et préjugés et j'ai vraiment envie de découvrir ce roman. Ton avis me donne envie de vite découvrir ce livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésites pas à me dire ce que tu en auras pensé si tu le lis :)

      Supprimer