MENU

mercredi 22 mars 2017

Au coeur des années folles, Tome 1 - Les esprits amers

Auteur : Jenn Bennett
Genres : Romance, Surnaturel

Edition : Charleston
Collection : Diva
Parution : Février 2017
Pages : 490

Prix : 8,99 euros

Quatrième de couverture
1927, San Francisco, Années folles.
Aida Palmer est médium et donne un spectacle sur la scène du Gris-Gris, l'illustre bar clandestin du quartier chinois. Toutefois, sa capacité à faire venir (et renvoyer) les morts est plus qu'un simple numéro. Winter Magnusson est un contrebandier reconnu. Plus à l'aise avec les revolvers qu'avec les fantômes, il est la cible récente d'un sort malveillant qui fait de lui un aimant à esprits. Alors que l'assistance surnaturelle d'Aida est requise pour bannir les revenants, son aura refroidie par la présence des êtres surnaturels s'enflamme sous un autre type de sort, déployé par le charmant contrebandier... À la recherche du sorcier responsable de la malédiction, Aida et Winter sont vite grisés par la passion. Et plus ils se rapprochent l'un de l'autre, plus ils prennent conscience qu'ils ont chacun leurs propres démons à exorciser... 

Avis de Manon
Le résumé de ce livre m’a immédiatement intrigué. J’aimais bien cette idée de mélanger surnaturel et romance, le tout en pleine prohibition à San Francisco.
Aida Palmer est médium. Elle peut donc entrer en contact avec l’esprit des défunts pour communiquer avec eux. Et la jeune femme est suffisamment douée pour pouvoir vivre de son talent. Elle voyage de ville en ville pour se produire dans des bars (clandestins). C’est d’ailleurs grâce à ça qu’elle va faire la connaissance de Winter Magnusson, l’un des contrebandiers les plus importants de San Francisco. Ce dernier est victime d’un sort qui fait de lui un aimant à fantômes. Les capacités surnaturelles d’Aida ne seront pas de trop pour venir à bout de ces revenants et découvrir qui en a après le contrebandier. Si nos héros sont très vite attirés l’un par l’autre, ils ont chacun un passé compliqué, et assez tragique, qui va rapidement se mettre en travers de leur relation.

S’il y a bien une chose que j’ai adoré dans ce roman, c’est la manière dont l’auteur, Jenn Bennett, arrive à retranscrire l’ambiance des années folles et la prohibition. Les descriptions du quartier chinois, la contrebande d’alcool, les descentes dans les hôtels, les robes d’Aida… Bref, on s’y croirait !!
L’histoire d’amour entre Aida et Winter occupe une très grande place dans le roman. Trop peut-être… En effet, j’aurais préféré que le côté surnaturel de l’intrigue soit davantage mis en avant comme le laissait présager la première partie du livre. Les dons d’Aida et l’enquête sur le sorcier ayant jeté la malédiction à Winter s’y prêtaient pourtant plutôt bien. Mais, j’ai trouvé que le spiritisme était rapidement relégué au second plan, au profit de l’histoire d’amour. Heureusement, l’histoire reprend vite du poil de la bête et louche même du côté de l’aventure.

Le roman est entrainant et agréable à lire avec des personnages beaucoup plus travaillés que ce que l’on trouve souvent dans la littérature sentimentale. Je pense que le passé de nos deux héros y est pour beaucoup. Winter et Aida n’ont pas été épargnés par la vie et cela se ressent dans leurs choix, leur attitude. Cela permet aussi de donner plus d’épaisseur à leur caractère. 
Leur relation, très passionnée, donne lieu à pas mal de passages érotiques. Le vocabulaire un peu cru m’a parfois gêné car il était, pour moi, sans justification réelle et ne correspondait pas du tout à l’ambiance du livre. Mais cela ne m’a pas empêché d’apprécier ma lecture dans l’ensemble.
J’ai beaucoup apprécié Aida, dès les premières pages. C’est une jeune femme attachante et indépendante qui a une sacrée force de caractère. Magnusson, lui, est un personnage plus sombre, plus tourmenté qui verse parfois dans la caricature.  


Dans l’ensemble Les Esprits Amers est une romance sympathique et entrainante qui nous plonge au cœur des années 20 tout en jouant sur les genres, entre surnaturel et romance. Si je n’ai pas eu de coup de cœur je vous conseille néanmoins cette lecture des plus sympathiques !

Extrait
"- Avez-vous se genre de comportement avec toutes vos employées, Mr. Magnusson ?
- Pas tellement. Mais il faut l'avouer, Bo est loin d'être aussi séduisant que vous."


2 commentaires :

  1. Il a l'air bien sympa pour passer un bon moment détente !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! L'histoire est sans prise de tête et sympa à lire !!

      Supprimer