MENU

dimanche 22 janvier 2017

Les Enchanteurs, Tome 3 – 18 Lunes

Auteurs : Kami Garcia & Margaret Stohl
Titre VO : Beautiful Chaos
Traduction : Luc Rigoureau
Genre : fantastique, romance

Éditions : Livre de Poche 
Collection : Jeunesse
Publication : 16 octobre 2013
Pages : 448

Prix : 8,90€

Résumé
Entourés de Link, l'Incube nouveau venu, et de Ridley, la Sirène déchue, Ethan et Lena vont vivre une nouvelle année de rêves et de cauchemars. Entre malédiction et trahisons, le choix de l'amour est-il encore possible ?
Avis de Marie
Que dire de cette série qui me déçoit de plus en plus à chacun de ses tomes ? J’ai tellement eu de mal à terminer ce troisième tome que j’ai hésité à en faire une chronique. Mais ce blog est avant toute chose un lieu pour s’exprimer et partager notre ressenti sur nos lectures, qu’elles aient été bonnes ou mauvaises. Alors, allons-y gaiement !
Dans cet avant-dernier tome des aventures d’Ethan et Lena, nos deux amoureux continuent de foncer au devant de la fin du monde. Il faut dire aussi que les conditions actuelles présentent toutes les caractéristiques de l’Apocalypse. Sauf qu’il ne fait pas trop bon vivre dans ces conditions-là : les routes se fissurent - ce qui n’est franchement pas pratique pour circuler -, il fait super chaud - et la chaleur ça tape sur les nerfs des gens - et en plus il faut cohabiter avec des créatures pas forcément très sympathiques - dur quand les relations de voisinage ne sont pas au rendez-vous. Vous comprendrez donc qu’Ethan et Lena n’ont pas très envie de laisser cette situation perdurer. D’autant plus que le vilain grand méchant est décidé à anéantir les Enchanteurs de la Lumière. Raison de plus pour mettre fin à tout ça. 

Si 16 Lunes et 17 Lunes avaient su apporter un vent de fraîcheur face à la vague submersible des gentils vampires ayant perdu leurs crocs en mettant en scène d’autres de types de personnages fantastiques (non pas de loup-garou ici non plus s’il vous plaît !), cela n’a pas empêché de constater une certaine dégradation au fil des tomes tant au niveau scénaristique que de l’écriture.

*** Revenons un peu sur l’histoire. Attention spoiler ! ***

Lena a été appelée et est désormais une enchanteresse de la lumière… Et des ténèbres ! Eh oui, la jeune fille a passé une épreuve difficile et j’étais loin de m’attendre à la suivante. Qui en fait n’était pas pour elle mais pour moi. Oui, vous avez bien lu. L’épreuve n’était pas pour Lena ou pour Ethan mais bien pour la lectrice que je suis. 18 Lunes, ça a été une vraie Épreuve (avec une majuscule !). Comment persister dans un livre où toutes les deux pages on a envie d’abandonner ? Eh bien je l’ai fait, je ne sais pas trop comment. L’espoir fait vivre dit-on. Je me disais, page après page, qu’il fallait s’accrocher, après tout, les tomes précédents n’étaient pas mauvais et avaient été lus assez facilement. Mais là c’était un vrai calvaire. J’ai fait ce que je n’avais plus osé faire depuis très longtemps et encore, cela avait été plus qu’exceptionnel : sauter des passages. J’en conviens, ça craint. Pourtant même en ne sautant que quelques petits passages, je n’ai pas eu l’impression de rater grand chose, tant l’histoire ramait et redondait ! Lenteurs et répétitions n’étaient malheureusement pas compensées par le style d’écriture des deux auteurs qui n’a rien de remarquable, celui-ci étant tout en simplicité sans aucune fioriture mais pas non plus inoubliable…

À cela, il faut ajouter des personnages de moins en moins crédibles et ne présentant pas de réelle évolution. Lena, en dépit des changements opérés précédemment, n’a pas vraiment gagné en maturité, de même qu’Ethan, sans compter que leur relation en est toujours absolument au même point. Seuls Link et Ridley apportent un peu de dynamisme à l’histoire, avec leur relation explosive. Cependant les auteurs n’exploitent pas suffisamment cet aspect et négligent justement ce qui faisait tout l’intérêt du duo. Le rythme finit donc par retomber, laissant une indéniable impression de superficialité.
Enfin, j’ai difficilement trouvé de l’intérêt au parti pris des auteurs avec l’introduction d’un nouveau personnage/nouvelle entité pouvant remettre en question l’ordre des choses. Cela introduit un élément supplémentaire qui, pour ma part, se raccordait difficilement aux tomes précédents… Plusieurs incohérences demeurent et j’ai fini par avoir l’impression d’être totalement perdue dans l’histoire, n’ayant plus de repères auxquels me raccrocher. 

Bref, vous l’aurez compris, si terminer la saga des Enchanteurs fait partie de mes objectifs 2017, ce n’est pas avec un grand enthousiasme que je vais le faire. Après, qui sait, peut-être que le dernier tome saura me convaincre et me faire revenir sur cet avis plus que mitigé… À voir donc !

Extrait
« J’ai tenté de me convaincre que c’était la rentrée, un jour susceptible de rendre fou n’importe qui. Qu’elle avait sûrement bu un mauvais café. Mais comme nous étions à Gatlin, il était fort probable que je me leurre. »



Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire