MENU

vendredi 27 janvier 2017

L’Épouse Insoumise

Auteur : Juliet Landon
Genre : romance historique, sentimental

Éditions : Harlequin
Publication : 1er mars 2011
Pages : 485 pages

Prix : 6,25€ (papier) – 4,99€ (ebook)

Résumé
Angleterre, 1220. Lorsque Oriane est accusée par son cousin d'usurpation d'héritage, elle se réfugie chez une riche châtelaine, sans se douter que celle-ci nourrit le dessein de la donner en mariage à son fils chevalier. Un projet fort audacieux, car entre la fière demoiselle et le superbe conquérant, la joute s'annonce farouche !
 
Avis de Marie
Vous vous dites qu’il y a un souci de couverture parce que celle-ci correspond à Captive du Viking alors que le titre de l’article est L’Épouse Insoumise ? Non, vous ne rêvez pas et non ne vous inquiétez pas, je n’ai pas encore perdu la tête. Enfin… pas complètement ! L’Épouse Insoumise est le roman gratuit fourni lors de l’achat de Captive du Viking. J’avoue ne l’avoir remarqué qu’une fois la première histoire terminée… Pourtant, c’était quand même écrit en évidence, sur un gros fond rouge. « Ah oui ».  Voilà pour la petite histoire.

Qu’est-ce donc que L’Épouse Insoumise ? Une romance historique tout ce qu’il y a de plus classique ! Bon, en même temps, quand on voit la couverture et les éditions, on se doute bien qu’il ne s’agira pas d’un essai traitant de la nature des relations amoureuses au Moyen-âge ainsi que du rôle et de la place de la femme. Quoique ! Non, vous vous doutez bien que tout l’intérêt de ce genre de lectures réside dans leur facilité et leur légèreté pour offrir au lecteur (plus souvent lectrice) un petit moment détente. Bien que cela ait été le cas ici, je ne peux pas pour autant dire que j’ai adoré cette lecture. Apprécier (sans plus) serait plus adéquat car là encore, ce roman n’a pas été particulièrement marquant.

Les deux personnages principaux, Oriane et Euan, vont se tourner autour dès le début du roman et rapidement se trouver. Ils vont alors se lancer dans un jeu du chat et de la souris, Oriane refusant catégoriquement d’épouser le fier chevalier. Non pas qu’il soit moche, loin de là, c’est juste que son côté autoritaire et sûr de lui l’exaspère. Et puis, pour qui se prend-il à vouloir lui dicter sa conduite ?

Il faut savoir que ce type de romance n’est absolument pas ma tasse de thé à la base, d’où mon regard peut-être un peu sévère. Le style d’écriture n’a rien d’exceptionnel et on ne peut pas dire non plus que l’histoire soit transcendante. Certes, l’ensemble est assez dynamique, la relation entre les deux héros évoluant rapidement avec plusieurs rebondissements (absoluuuuument paaaaas prévisibles du tout). Sauf que le tout reste assez superficiel et comporte de nombreuses incohérences.


En bref, L’Épouse Insoumise se veut une lecture sentimentale légère mais qui, à mon sens, ne saura ravir non plus complètement les adeptes du genre. N’en étant pas une moi-même, je n’ai pas conquise même si ce roman aura eu le mérite d’être une parfaite transition.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire