MENU

jeudi 26 janvier 2017

Captive du Viking

Auteur : Michelle Styles
Traduction : Françoise Delpeuch
Genre : romance historique, sentimental

Éditions : Harlequin
Collection : Les Historiques
Publication : 1er mars 2011
Pages : 485 pages

Prix : 6,25€ (papier) – 4,99€ (ebook)

Résumé
793 après J.-C., Scandinavie. Plutôt mourir que se soumettre à l'emprise de Haakon Haroldson, le chef arrogant des barbares qui ont saccagé son existence ! Si Annis a dû renoncer à sa liberté lorsque Haakon a fait d'elle sa prisonnière, elle n'ira pas jusqu'à lui abandonner sa dignité : jamais elle ne sera son esclave ! Mais alors que, dans un élan de désespoir, elle envisage une impossible tentative d'évasion, le ténébreux Viking lui propose un marché qu'elle n'attendait pas : si elle accepte de devenir sa maîtresse, il l'affranchira de sa condition de captive pour l'élever au rang de concubine. Une offre scandaleuse... qui laisse Annis face à son destin.

Avis de Marie
Pas de panique ! Non, vous êtes toujours bien sur Drunkenness Books et oui, il y a bien la chronique d’une romance historique « harlequin » juste sous vos yeux. Et en plus, chronique faite par Marie. Je sais, je vous ai habitué à de tout autres types de lecture mais que voulez-vous, moi aussi je suis une fille qui aime bien lire des romans à l’eau de rose de temps en temps. Et c’est exactement ce qui m’est arrivé dernièrement. Par conséquent hop, un petit tour sur le site des éditions Harlequin qui, j’en étais sûre, allaient pouvoir m’offrir un type de lecture absolument sans prise de tête et rapide, idéal pour faire une pause entre deux romans plus costauds dirons-nous. De ce point de vue là, Captive du Viking a parfaitement su répondre à mes attentes. Cependant, j’ai malgré tout été quelque peu déçue par l’histoire en elle-même.

Suite à un raid viking, Annis, jeune noble, est enlevée par le beau et ténébreux Haakon le Viking. Bah quoi ? Vous vous attendiez à ce qu’il soit moche ? Pfff… mais non pas du tout. Forcément que Haakon est canon et Annis, elle aussi, c’est une bombe ! Du coup, je vous laisse deviner la suite. Non, en fait, j’ai envie de vous la raconter. Vous êtes condamnés à me suivre dans cette aventure qu’est la lecture d’une romance historique. Emmenée sur les terres froides et hostiles (vous inquiétez pas, elle aura vite l’occasion de se réchauf… pardon, j’anticipe) de son ennemi dans l’attente d’une rançon, Annis est ravalée au rang d’esclave. Certes, son quotidien va nettement se dégrader et on peut comprendre qu’elle préfère son ancienne vie. Mais bon, faut pas en faire tout un scandale non plus, après tout, elle a devant elle un très beau spécimen de la gente masculine auquel elle n’est pas insensible. Personne ne peut rester insensible à Haakon. Sous des airs de glace, notre guerrier a en réalité un grand cœur qui n’attend que d’être pris. Et devinez par qui il va l’être ? Non ? Vous ne voyez pas ? Vous ne voyez VRAIMENT pas ? Bon… bah tant pis. À la prochaine alors… Mais vous êtes sûrs ? Ah voilà ? Vous voyez que ce n’était pas difficile ! Annis bien sûr ! Nous allons donc suivre l’idylle naissante entre Annis et Haakon, qui soulèvera bien des oppositions, les hommes du Nord n’étant pas du genre à accepter aussi facilement une étrangère. Certains jugeront Annis sincère, d’autres n’auront de cesse de s’interroger sur ses réelles intentions. N’est-elle pas une espionne doublée d’une empoisonneuse ? D’où lui viennent toutes ces connaissances des plantes ?
Bien qu’écrite dans un style simple et fluide, l’histoire souffre de nombreuses longueurs et peine à trouver son rythme. Au point qu’arrivée à la fin, j’étais malgré tout soulagée d’en avoir terminé. Annis et Haakon forment un couple assez fade et même s’il n’y a aucune surprise attendue dans le dénouement, j’aurais aimé que l’auteur donne un côté moins superficiel au récit.

Ce n’est pas souvent que je me lance dans des lectures du type sentimental. Cependant, elles ont le mérite d’offrir un bon moment de détente et de légèreté. En cela, Captive du Viking a su parfaitement remplir son rôle même si l’histoire aurait pu être plus… captivante.

À noter : une nouvelle était offerte avec Captive du Viking : L'Épouse Insoumise. La chronique arrivera sous peu. 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire