MENU

mercredi 28 décembre 2016

Elia, La passeuse d'âmes

Auteur : Marie Vareille
Genres : dystopie, jeunesse

Éditions : PKJ
Parution : Mai 2016
Pages : 315 pages

Prix : 16,90€

Résumé
Elia est une Passeuse d’Âmes, un être sans émotions. Elle doit exécuter ceux qui sont devenus des poids pour la société : vieux, malades, opposants… Mais un jour elle ne parvient plus à obéir aux ordres et s’enfuit dans la région la plus déshéritée du pays, là où les Passeurs d’Âmes sont considérés comme les pires ennemis. Au plus profond d’immenses mines à ciel ouvert, Elia découvrira, telle une pépite, une destinée qui la dépasse. 


Avis de Manon
J’ai découvert Marie Vareille grâce à son second roman, Je peux très bien me passer de toi, publié aux éditions Charleston (la chronique ICI). J’avais beaucoup aimé ce livre plein de peps et aux personnages attachants et sympathiques. J’étais donc impatiente de lire un autre livre de l’auteur. C’est maintenant chose faite avec Elia, La passeuse d’âmes qui a de plus permis de découvrir Marie Vareille dans un autre genre : la dystopie

Elia est une adolescente faisant partie de la caste la plus élevée du pays, les Kornésiens, l’élite. Pourtant la jeune fille possède deux particularités qui la distinguent de ses concitoyens : elle est rousse (une couleur de cheveux extrêmement rare) et c’est une Passeuse d’Âmes, c’est-à-dire une personne a priori dénuée d’émotions, qui n’éprouve aucun sentiment et dont la mission est « d’euthanasier » les personnes âgées, malades… Bref tous ceux qui ne servent plus à rien aux yeux de cette société. Mais le jour où elle aide un jeune rebelle nosoba à s’échapper, sa vie prend un tournant radical. Obligée de fuir loin de sa cité, de sa famille et de se réfugier dans des mines nosobas, la caste la plus basse, (des intouchables en quelque sorte) qu’on lui a appris à mépriser depuis sa naissance. Mais progressivement, Elia va s’apercevoir qu’ils ne sont pas si différents d’elle…

Au début de ma lecture, j’étais un peu perdue, je n’arrivais pas à me situer dans l’univers du livre qui me semblait un peu confus. Mais rapidement, les différents éléments se mettent en place naturellement, sans que l’auteur soit obligée d’écrire des tonnes de descriptions qui alourdiraient le rythme de l’intrigue. Celle-ci est en effet entraînante et sans temps mort. L’univers, s’il respecte les codes classiques de la dystopie, est vraiment bien développé et pensé dans les moindres détails avec de nombreux retournements de situations. L’univers imaginé par Marie Vareille n’a donc vraiment rien à envier à d'autres œuvres telles que Hunger Games ou Insaisissable

Les personnages ne sont pas en reste non plus. J’ai adoré Elia !!! C’est un personnage fort et attachant qui va petit à petit se révéler. Sa fuite chez les nosobas, et son amitié avec certains d’entre eux, vont remettre en cause toute son éducation. Elle va vraiment évoluer pour mettre de côté ses préjugés. Les personnages secondaires ont également leur importance et je suis impatiente d’en apprendre plus sur eux et sur le triangle amoureux qui se profile entre certains protagonistes dans le prochain tome…

Du point de vue de la forme, il n’y a vraiment rien à redire. La plume de Marie Vareille est très agréable à lire avec un style simple, efficace et rythmé.

Comme vous l’aurez deviné, le premier tome des aventures d’Elia est pour moi un coup de cœur ! Marie Vareille a su imaginer un univers dystopique riche et complexe avec des personnages forts et attachants. Je n’ai plus qu’une hâte : lire la suite dès sa sortie !

Extrait
« Les hommes ne changent pas, la férocité humaine, quelle que soit la société, reste la même, sous le vernis des règles et des convenances sociales. Les hommes intelligents s'adaptent et essayent de faire des compromis, les idiots comme toi parlent de prophétie et de révolution et meurent avant vingt ans sans avoir jamais rien fait. »

Note

Coup de coeur !!

2 commentaires :

  1. Ce livre me tente énormément !! :D Et j'avoue que la couverture y est pour quelque chose...

    RépondreSupprimer
  2. Bon, je suis convaincue....donc je craque. Ca sera mon dernier achat pour cette année.

    RépondreSupprimer