MENU

vendredi 4 novembre 2016

Mélusine, tome 3 - Inferno

Auteurs : Gilson (scénario) & Clarke (dessin)
Genres : Bande-Dessinée, Fantastique

Edition : Dupuis
Parution : Juin 1996
Pages : 47 pages

Prix : 10,60€

Quatrième de Couverture
« On retrouve dans cet album des scénarios plus documentés de la part de Gilson, ce qui ajoute un petit plus à cette série toujours aussi rafraîchissante et poétique. De son côté, Clarke ne chôme pas non plus et offre des dessins de très bonne qualité. De nouveau, on retrouve pour les trois dernière pages un gag continu. »


Avis de Manon
C’est toujours un plaisir de lire les aventures de Mélusine, apprentie sorcière de chic et de choc. Il faut dire qu’entre ses cours de sorcellerie, ses corvées au château et sa manie de rendre service, la jeune femme à des journées bien remplies. 

Dans ce nouveau tome, le statut « d’apprentie » sorcière de Mélusine est beaucoup plus développé. On la voit, par exemple, aller en cours ou avec ces camarades apprentis même si je trouve que ce côté de l’intrigue mériterait d’être davantage exploité. 
La majorité des scènes se déroule dans la forêt maudite à côté du château ou dans celui-ci. D’ailleurs certaines d’entre elles sont beaucoup plus développées que dans les précédents tomes avec quelques intrigues se déroulants sur deux ou trois pages.

Dans l’ensemble, ce tome est dans la continuité des précédents même s’il introduit quelques changements. Les tentatives de sorcellerie de Mélusine, même si elles ne sont pas du niveau de celles de Cancrelune, sa camarade, qui porte si bien son nom, elles se soldent parfois (pour ne pas dire souvent) par des désastres et c’est tant mieux pour le lecteur. Pour preuve : ses tentatives d’invocation des forces supérieures des sept cercles… 

L’humour est toujours aussi présent et cela dès la première page. On retrouve dans ce troisième volet une image un peu plus sexy de la sorcière qui était absente du tome 2 mais présente dans le premier tome. Il faut dire que Mélusine est dans la fleur de l’âge avec ses 119 ans !

Côté personnages, des petits nouveaux font leur apparition notamment quelques camarades de classe et professeurs de Mélusine. À mon grand plaisir, Cancrelune n’est pas mise en avant dans ce volume. On ne la voit que très peu à la différence de Winston, le majordome version monstre de Frankenstein et amoureux éconduit de la jeune sorcière. Il est également dommage que les employeurs de Mélusine, Monsieur et Madame, respectivement un vampire et un fantôme n’apparaissent pas plus. Je crois que Monsieur n’est même pas présent une seule fois et c’est dommage car c’est l’un de mes personnages favoris. 

Bref, toujours aussi drôles, légères et rythmées, les aventures de Mélusine et des créatures surnaturelles qui l’entourent nous réservent encore une fois une bonne dose de fantastique et d’humour. 

Extrait
« L’intuition féminine, c’est surtout de l’observation. »

Note
4/5


2 commentaires :

  1. Mélusine, c'est une valeur sûre :) J'essaie de les relire en anglais pour joindre l'utile à l'agréable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Totalement d'accord avec toi ! Effectivement ça doit être intéressant de les lire en anglais, je n'y avais pas pensé !!

      Supprimer