MENU

mardi 6 septembre 2016

N'Oublie Pas De Respirer

Auteur : Charles Sheehan-Miles
Titre VO : Just Remember To Breath
Traduction : Veronika Sinagra
Genre : romance

Éditions : Cincinnatus Press
Publication : 16 juin 2015
Pages : 300 pages

Prix : 3,32€ (ebook) – 18,38€ (papier)

Résumé
La vie d'Alex Thompson suit le script. Étudiante en droit à l'université de Columbia, elle est concentrée sur ses notes, sa carrière, son avenir. La dernière chose dont elle ait besoin serait de reprendre contact avec celui qui lui a brisé le coeur.

Dylan Paris rentre d'Afghanistan grièvement blessé et il sait que la seule chose qu'il ne peut pas se permettre est de traîner Alex dans sa vie chaotique.

Quand Dylan et Alex sont assignés à la même mission de travail-études et forcés à travailler côte à côte, ils doivent mettre en place de nouvelles règles pour ne pas s'entretuer.

Le problème est qu'ils n'arrêtent pas d'enfreindre les règles.

La première règle est de ne jamais, jamais parler de comment ils sont tombés amoureux.

Avis de Marie
Traînant dans ma Pile à Lire depuis déjà plus d’un an suite à la proposition de lecture de Veronika Sinagra, que j’avais dans un premier temps décliné. Mais le fichier traînait toujours sur ma liseuse et cela me gênait d’avoir dans ma bibliothèque un livre reçu gratuitement pour être chroniqué que je n’avais pas lu.
Il arrive en effet qu’en tant que blogueuse, des lectures me soient proposées. Souvent, l’ouvrage en question est proposé avant d’être envoyé. Mais il arrive parfois que certains envoient en même temps l’ouvrage et leur proposition. Personnellement, je préfère le premier cas car cela permet d’accepter ou de refuser et d’informer la personne.
Dans le second cas, même si cela part sûrement d’un bon sentiment et de la volonté de promouvoir un ouvrage, lorsque celui-ci est envoyé avant même d’avoir demandé au blogueur s’il était intéressé et s’il était en mesure de s’y consacrer, cela devient assez gênant…
Bref, tout ça pour dire que j’ai fini par ressortir N’Oublie Pas de Respirer car même si j’avais décliné, cela me gênait de l’avoir. Et il faut dire également que les nombreux retours des blogueurs ne donnaient pas spécialement envie de s’y plonger. C’est peut-être pour ça qu’au final, ce roman n’a pas été une si mauvaise surprise.

Alex est une jeune femme issue d’une famille de diplomates qui se consacre entièrement à ses études. Suite à une séparation douloureuse, elle est déterminée à reprendre sa vie en main. Alors quand on lui propose une mission en dehors de ses heures de cours pour assister un écrivain dans la rédaction de son ouvrage, elle n’hésite pas longtemps. Mais elle était loin de se douter de qui serait son binôme…
Dylan, lui, est l’opposé d’Alex. Issu d’une famille pauvre au passé compliqué, ce jeune homme n’a connu que la violence. Blessé et traumatisé par son expérience de la guerre en Afghanistan, il entend bien reprendre des études. Lui non plus ne se doutait pas qu’en acceptant cette mission étude, il serait de nouveau confronté aux blessures du passé.
Et voilà que Dylan et Alex se retrouvent à devoir travailler ensemble alors même qu’ils se haïssent depuis leur rupture. Afin que leur travail ne patisse pas de leur passé, ils établissent des règles pour, à défaut d’une entente cordiale, du moins avoir des relations adultes. Sauf que respecter ces règles s’avèrera beaucoup plus difficile que prévu.

Dans la majorité des cas, si les retours s’avèrent négatifs concernant ce roman, cela tient en grande partie à sa qualité rédactionnelle et plus précisément à la traduction. Et si au début, je ne trouvais pas les fautes pires que dans d’autres ouvrages publiés par des maisons d’édition, au bout d’une cinquantaine de pages, j’ai compris pourquoi les lecteurs avaient fini par se montrer agacés.
En effet, si les premières pages du récit ne démontrent pas une plume exceptionnelle, elles n’en restent pas moins agréables à lire. Le style est très simple et donc des plus accessibles et même si quelques tournures maladroites et petites fautes sont à relever, elles ne m’ont pas spécialement dérangée. Toutefois, on sent que plus on progresse, moins la traduction a été travaillée. Et c’est là que ça en devient particulièrement dérangeant car il est ensuite quasiment impossible de tomber sur une seule ligne sans faute. Les négations, l’exemple le plus flagrant, ne sont jamais utilisées, au point qu’il serait peut-être nécessaire de faire un avis de recherche pour le « ne ».  Pourtant, là où je suis surprise, c’est que la personne qui s’est chargée de la traduction, avait renvoyé l’ebook en indiquant qu’elle l’avait retravaillé en fonction des commentaires reçus. J’en suis donc venue à me poser la question de savoir si le problème venait seulement de la traduction ou bien du style de l’auteur. En toute honnêteté, je n’ai pas assez apprécié cet ouvrage pour aller jusqu’à vérifier quelques pages en version originale.

Ça c’était pour la forme, maintenant passons au fond !
N’Oublie Pas de Respirer est une romance tout ce qu’il y a de plus classique qui s’adresse surtout aux 15-18 ans. Alex et Dylan entament tout juste leur vie de jeunes adultes, chacun dans des univers totalement différents qui vont pourtant finir par se recouper. Alex est une jeune fille qui a toujours été préservée des difficultés matérielles. Issue d’une famille riche, elle n’a pas été non plus épargnée par les soucis familiaux avec ses parents très vieux jeu et conservateurs. Lorsqu’elle avait commencé à fréquenter Dylan, son père s’y était clairement opposé, au motif que le jeune homme n’appartenait pas à leur milieu et ne représentait donc pas un bon parti. Jeune fille, il faut penser à ton avenir ! N’en déplaise, la jeune fille est du genre têtue et puis quand on aime, on aime ! Elle ne s’attendait juste pas à ce que Dylan la quitte soudainement alors qu’il était en Afghanistan. Certes, leur relation a toujours été compliquée, avec des hauts et des bas. Mais de là à cette rupture subite, cela a été un véritable choc pour Alex.
Dylan, quant à lui, est un jeune homme que la vie n’a pas épargné. La violence fait partie de son quotidien et aux côtés d’Alex, il pensait pourtant avoir réussi à trouver un peu de stabilité. Du moins, c’est ce qu’il pensait jusqu’à ce terrible soir en Afghanistan…
Comment oublier le passé et continuer à avancer ? Les blessures pourront-elles guérir un jour ? Dylan et Alex, avanceront-ils main dans la main ou chacun de leur côté ?

N’Oublie Pas De Respirer n’est pas l’ouvrage du siècle, certes. Mais il constitue une lecture agréable et sympathique, à la condition de faire fi des nombreuses fautes qu’il recèle. La traduction mériterait d’être retravaillée afin de donner à ce roma une nouvelle chance d’être apprécié un peu plus à sa juste valeur.

Note

2,5/5

4 commentaires :

  1. J'avoue que je ne sais sur quel pied danser avec ce roman, je suis mitigée et intrigué, à voir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ça peut t'aider, il s'agit d'un roman qui se lit très vite, tant pour le style très simple que pour le nombre de pages. Et puis l'histoire est sympa, ça fera un bon petit moment détente :)

      Supprimer
  2. C'est dommage cette histoire de style moins travaillé. Bloquant même :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends quad tu dis que c'est même bloquant. Après l'histoire était assez prenante et puis même si la traduction n'est pas parfaite, elle n'en demeure pas moins un minimum correcte.

      Supprimer