MENU

mardi 16 août 2016

Harley Quinn, Tome 1 - Complètement Marteau

Dessinateurs & Auteurs : A. Conner, C. Hardin & J. Palmiotti
Titre Original : Hot in the City
Traduction : Benjamin Rivière
Genre : Comics

Edition : DC Comics
Collection : DC Renaissance
Parution : Juillet 2015
Pages : 232

Prix :  19 euros

Quatrième de couverture
L’ancienne psychiatre Harleen Quinzel n’est pas le genre de femme à se satisfaire d’une vie convenable et tranquille. Elle fuit la routine comme la peste et cherche par tous les moyens à faire de sa vie une aventure. 
Sa toute fraîche installation à Coney Island est donc l’occasion rêvée d’en commencer un nouveau chapitre ! Avec son entrée fracassante dans l’’équipe locale de roller derby, l’approche de la Saint-Valentin et la découverte d’un contrat mis sur sa tête, la pétillante Harley Quinn aura beaucoup à faire.

Avis de Manon
Avec toute la publicité et l’engouement qui entourent la sortie de Suicide Squad au cinéma, les super vilains de DC Comics ont le vent en poupe, notamment la pétillante et complètement barrée Harley Quinn que nous retrouvons dans une nouvelle série dont elle est l’héroïne.  

Dans ce premier tome, notre cinglée à couettes apprend qu’elle vient d’hériter d’un immeuble. Or Harley est fauchée comme les blés. Pour couronner le tout, sa tête est mise à prix et tous les chasseurs de primes du coin sont à ses trousses. Mais qu’importe, notre apprentie gérante a plus d’un tour dans son sac et n’est jamais à court d’imagination pour résoudre les petits tracas du quotidien.

Complètement Marteau est ma première incursion dans l’univers de DC Comics. L’histoire tient la route et fait la part belle à l’humour (noir). Mais j’ai parfois eu du mal à adhérer à l’aspect visuel. Par contre, j’ai eu un gros coup de cœur pour Harley Quinn. Sa dualité et sa folie en font un personnage surprenant et attachant malgré son statut de super méchante. Car si la demoiselle n’hésite pas à kidnapper ou tuer, elle s’émeut aussi facilement… Et oui !!! Qu’on se le dise, Harley Quinn est une grande sensible qui ne supporte pas l’injustice !
Ce premier tome est avant tout un tome de présentation. On y découvre le personnage d’Harley, son parcours ou encore ses relations avec le Joker même si je pense que de nombreux points restent encore à explorer.
L’ancienne psychiatre est un personnage très complexe mais les dessinateurs et les scénaristes sont arrivés avec beaucoup de justesse à retranscrire toute sa démesure (après tout, son confident est un castor en peluche à moitié brûlé).

Concernant les dessins, je ne peux objectivement rien leur reprocher mais je m’attendais à un graphisme plus doux et moins sombre sans pour autant être trop édulcoré. Bref, quelque chose qui reflèterait la personnalité de l’héroïne sans pour autant tomber dans le monde des bisounours. Selon les chapitres, les coloristes et les dessinateurs varient. Si les différences sont subtiles, on finit vite par les repérer. 
J’ai également été déçue par la couverture. Les dernières pages présentent aux lecteurs toute une série de couvertures alternatives qui, pour moi, collent mieux avec le personnage développé dans ce tome. 
J’ai aussi eu un peu de mal à entrer dans l’histoire. Les saynètes du chapitre 0 sont graphiquement très intéressantes et certaines sont remarquablement exécutées mais elles sont aussi un peu déstabilisantes. Elles n’apportent rien à l’histoire et retardent le démarrage de cette dernière. Je les ai davantage appréciées en les relisant une fois le tome fini. 

Les clins d’œil aux autres personnages de l’univers DC Comics sont nombreux : Batman, Superman, le Joker, Poison Ivy pour ne citer qu’eux. Certains semblent avoir un rôle récurrent dans la série et j’espère bien les revoir dans la suite des aventures d’Harley Quinn. 

Complètement Marteau est un tome d’introduction sympathique et plutôt bien réussi. Si l’histoire n’est pas exceptionnelle, elle nous permet cependant de nous familiariser avec le personnage totalement délirant qu’est Harley Quinn. 
Note
3,5/5



4 commentaires :

  1. Acheté dans le cadre de l'opération 48h BD (des BD à 1 euro), j'ai pris le titre en m'attendant à ne pas aimer et au final, j'ai adoré. Je partage ton coup de coeur pour Harley :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai regretté de ne pas l'avoir pris pendant l'opération 48h BD mais je me suis rattrapée :)

      Supprimer
  2. J'adore les comics mais j'ai quand même du mal à le lire, les couleurs et le dessins ne me plaisent que très rarement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je te comprends, ce n'est pas toujours évident.

      Supprimer