MENU

dimanche 3 juillet 2016

Le Sacrifice de l'Épouvanteur

Auteur : Joseph Delaney
Titre Original : The Spook’s Sacrifice
Genres : Fantastique, Aventure

Edition : Bayard 
Parution : Janvier 2010
Pages : 322 pages

Prix :  14,90 euros

Résumé
Tom Ward, apprenti épouvanteur, est censé protéger le comté face à la montée en puissance de l'Obscur. Or sa mère a besoin de lui en Grèce, le pays où elle est née. L'Ordinn, une redoutable créature, est sur le point de resurgir. Si elle réussit à sortir des profondeurs de la terre, elle ravagera la Grèce, entraînant massacres et destructions. De retour au comté, la mère de Tom monte donc une expédition. Elle engage des sorcières de Pendle, dont la terrible Grimalkin, ainsi qu'Alice et l'épouvanteur Bill Arkwright. Seul John Gregory refuse d'y participer. Changera-t-il d'avis ? Quels sacrifices Tom devra-t-il consentir dans cette bataille sans merci contre l'Ordinn, la principale servante du Malin ?

Avis de Manon
Les aventures de Tom, l’apprenti épouvanteur, se suivent mais ne se ressemblent pas. 
Dans ce nouveau tome, l’adolescent part pour la Grèce aider sa mère à traquer et vaincre l’Obscur. Mais ils ne seront pas seuls pour lutter contre la redoutable Ordinn, une ancienne déesse, et les sbires qui se cachent dans son effrayante forteresse. En effet, pour mener à bien cette mission, ils seront accompagnés d’Alice, de Bill Arkwright et des sorcières de Pendle… Inutile de préciser que cette alliance contre-nature n’est pas du tout du goût de John Gregory !

De tous les tomes qui composent la saga de Joseph Delaney, Le Sacrifice de l’Epouvanteur est celui qui m’a le plus émue, m’arrachant même quelques larmes dans les dernières pages. 
Le pari de l’auteur de « délocaliser » sa série en dehors du Comté est plutôt réussi. Cela évite une certaine monotonie et un effet de répétition. Ce changement d’air intervient donc au bon moment et est très cohérent avec le développement de l’intrigue. 

Si l’émotion est au rendez-vous dans ce sixième tome, l’auteur a également su raviver l’ambiance oppressante des premiers livres qui me faisaient frissonner. La forteresse de l’Ordinn est pour beaucoup dans cette ambiance angoissante
Les révélations s’enchaînent, en particulier concernant la mère de Tom. Et même si je pensais avoir déjà deviné deux ou trois petites choses sur le passé de cette dernière, j’étais très loin du compte. L’un des points forts de la série l’Épouvanteur est sa capacité à me surprendre alors que je ne m’y attends pas, croyant déjà avoir percé à jour les intentions de l’auteur. 

Autre point que j’ai beaucoup apprécié dans le livre, ce sont les personnages. Certes il y a très peu de nouvelles têtes mais beaucoup d’anciens personnages font une apparition. Ce qui montre bien à quel point ce tome est important et le tournant qu’il représente dans la série. 

Le style de Joseph Delaney est toujours aussi addictif et sa plume très agréable à lire. Comme pour les autres livres, le vocabulaire est simple et précis mais soigné. 

Bref comme pour les autres tomes de la série, Le Sacrifice de l’Épouvanteur se dévore ! Entre émotions, aventures et frissons, l’apprentissage de Tom a toujours de quoi tenir le lecteur en haleine de la première à la dernière page. 

Extrait
« Une ancienne comptine du Comté me revint en mémoire : 
Nez crochus et mentons pointus
Sont de l'obscur des traits connus. »

Note 
5/5

1 commentaire :