MENU

samedi 20 février 2016

Wolf Girl & Black Prince

Auteur : Hatta Ayuko
Genre : shojo

Éditions : Kurokawa
Publication : Mars 2014
Pages : 160 pages

Nombre de tomes : 9 (série en cours)

Prix : 6,80€

Résumé
Erika Shinohara, vaniteuse élève de seconde, fait croire à tout le monde qu'elle vit une histoire d'amour idyllique. Cependant, celui-ci n'existe pas. À l'âge de 16 ans, Erika n'a même jamais eu de petit copain. Sommée d'apporter une preuve de son idylle, elle prend en photo un beau jeune homme croisé dans la rue qu'elle présente comme son petit ami. Ce jeune homme se révèle être Sata, un élève de son lycée dont la sournoiserie n'a d'égale que sa grande beauté. Erika se retrouve piégée par ce dangereux manipulateur.

Avis de Marie
Comme vous le savez, je suis une fille. Plus exactement, je suis une fille qui aime les mangas. Et comme la plupart des filles, j’aime lire des shojo. Ce doit être mon côté fleur bleue ! Sauf qu’au bout d’un moment, je ressens une certaine lassitude vis-à-vis de ces histoires qui ont toutes tendance à se ressembler plus ou moins. Et puis il y a toujours un moment où l’on tombe sur le shojo qui vous réconcilie avec le genre. Wolf Girl & Black Prince est celui qui m’a redonné envie de me plonger à nouveau dans les shojo dernièrement. Alors oui, il s’agit d’une romance assez classique et de ce fait, assez prévisible. Mais son point fort est la relation originale qu’entretiennent nos deux personnages principaux : Erika et Sata. 
À vrai dire, je n’étais pas spécialement emballée pour me lancer dans cette série que ma sœur a commencée depuis sa sortie. Sauf qu’elle m’a littéralement traquée pour que je la lise. Je vais donc le dire ici (ou plutôt l’écrire) : "oui, tu avais raison, cette série est vraiment super ! Profite de ton moment de gloire chère petite sœur car je ne suis pas prête à te redire de sitôt que tu as raison !"

Venons-en maintenant à l’histoire de Wolf Girl and Black Prince. Rien qu’avec le titre, je m’attendais à du fantastique et à des personnages capables de se transformer en animal. Mais finalement rien à voir ! Le fantastique n’a absolument aucune part ici. En réalité, le titre renvoie plutôt aux caractères d’Erika et Sata. Erika est une jeune lycéenne qui n’a jamais eu de petit-ami et qui le vit assez mal, d’autant plus que toutes ses amies en ont un. N’assumant pas sa situation, elle décide finalement de leur mentir et de leur faire croire le contraire. Cela aurait pu marcher. Sauf que ses amies lui demandent d’apporter une photo de ce petit copain qu’elles n’ont jamais vu. Erika, sous la pression, réussit malgré tout à prendre en photo un beau jeune homme et à le faire passer pour son copain auprès de ses amies. Mais elle n’avait pas prévu que celui-ci serait dans le même lycée qu’elle. Et qu’il s’agit ni plus ni moins du très prisé Sata ! Forcée de lui avouer pourquoi elle l’a pris en photo, Erika ne se doute pas encore du guêpier dans lequel elle vient de se fourrer… Le jeune homme va en effet lui proposer un étrange marché : il accepte de faire croire à tout le monde qu’ils sortent ensemble et vivent le parfait amour, en échange de quoi, Erika devra accepter de lui obéir en tout point. Dur choix que voilà : perdre sa crédibilité auprès de ses amies ou devenir l’esclave de Sata. Je vous laisse deviner pour quelle option elle a optée. La fierté ? Pfff… Voilà un drôle de concept ! Mieux vaut garder sa crédibilité ! Erika va alors découvrir que sous ses airs d’ange, Sata est en réalité un vrai démon sournois et manipulateur. 

Dès les premières pages, j’ai accroché à l’histoire. L’humour est piquant et les personnages attachants. Erika n’a pas vraiment de caractère et face à quelqu’un comme Sata, elle ne fait pas le poids. Douce, gentille et commune, elle a face à elle un jeune homme au physique avantageux, à l’égo surdimensionné et parfaitement conscient de ses atouts. Alors Sata va prendre un malin plaisir à la malmener et à lui faire vivre des situations aussi hilarantes (pour nous bien sûr) qu’embarrassantes (évidemment, seulement pour elle). Oui, Sata est un peu sadique sur les bords ! Mais il a un bon fond. Forcément, c’est l’un des personnages principaux, il faut bien le rendre attachant à un moment donné. Ce qui est agréable, c’est que la relation entre Sata et Erika évolue assez rapidement, le manga ne traînant jamais en longueur. Du coup, pas le temps de s’ennuyer d’un tome à l’autre même si, au bout de quelques tomes, le rythme ralentit. Pour autant, l’histoire est toujours aussi intéressante et addictive. Mon seul regret concerne les personnages secondaires. On a vraiment envie d’en savoir plus sur certains d’entre eux mais l’auteur ne s’y attarde pas vraiment. Peut-être la suite réserve quelques surprises sur ce point ? En tout cas, je l’espère !

Wolf Girl & Black Prince est un shojo coup de cœur à l’humour piquant et aux personnages attachants. Piquant et drôle, chaque tome se dévore et c’est une vraie torture que d’attendre à chaque fois la sortie du prochain !

Note
Coup de Cœur !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire