MENU

dimanche 28 février 2016

Rental Hearts, Tome 3

Auteur : Sawaki Otonaka
Traduction : Sophie Piauger
Genre : shojo

Éditions : Soleil
Collection : Gothic
Publication : 2 décembre 2015
Pages : 178 pages

Série terminée en 3 tomes

Prix : 7,99€

Résumé

Cet étrange garçon qui cherche à s’approprier les yeux de Nonoka… se révèle être le propriétaire originel du cœur d’Aki. Il finit par dérober un œil à la jeune fille, puis s’en prend à Aki lui-même dans le but de récupérer son cœur.
Face à cette menace, Nonoka se retrouve contrainte de cohabiter avec Aki et Kô. Elle en apprend alors plus sur le passé des deux frères…

Enfin le dénouement ! Quel final attend dons les agents de Rental Parts… ?

Avis de Marie
Si vous ne connaissez pas encore cette série, vous pouvez aller voir la chronique sur les deux premiers tomes de Manon pour vous aider.

Ce troisième tome de Rental Hearts clôture la série et c’est bien dommage. Si elle n’a rien d’exceptionnel, je trouve cependant qu’elle aurait mérité davantage de tomes. En effet, le tome 3 est celui des révélations et celles-ci sont nombreuses. Nous en apprenons notamment enfin plus sur le passé des deux frères Aki et Kô mais également sur les motivations du méchant, Shôma. Or, bien que les personnages soient attachants et les pages bourrées d’action, il se dégage de l’ensemble une impression de superficialité.
Beaucoup de zones d’ombres demeurent et mon plus grand regret concerne Shôma. Ayant déjà fait quelques petites apparitions précédemment, son côté sombre et mystérieux m’avait intriguée. Ici, il est bien plus présent et nous découvrons les origines de cet étrange commerce qu’est la location de parties du corps aux pouvoirs exceptionnels. Mais voilà, encore une fois, l’auteur se contente de survoler le tout, sans jamais approfondir. Shôma, qui apparaissait comme un personnage charismatique perd de sa prestance et au final, il aurait mieux gagné à rester plus mystérieux encore.
C’est donc assez mitigée que je ressors de cette lecture. D’un côté, j’ai beaucoup aimé l’univers. Le fantastique est très présent et Nonoka n’est pas niaise comme la plupart des héroïnes de shojo. L’ensemble des personnages reste intéressant : Aki, Kô et Shôma auraient largement mérité de plus amples développements. D’un autre côté, le manga a de nombreuses lacunes : bien que l’humour et les actions permettent d’avoir une histoire rythmée qui ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer, celle-ci manque clairement d’approfondissement. Bien que sachant qu’il s’agissait du dernier tome, une fois arrivée à la fin, je m’attendais quand même à quelque chose de plus travaillé.

Rental Hearts est une petite trilogie sympathique aux dessins agréables et aux personnages attachants. Malheureusement, elle se termine bien trop rapidement, ce qui nous donne une impression d’inachevé et de superficialité. Quel dommage !

Note

3/5

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire