MENU

samedi 16 janvier 2016

Scott Pilgrim

Auteur : Brian Lee O'Malley
Genre : BD / Inclassable

Éditions : Milady
Publication : 2010-2011
Pages : 200 par tome en moyenne 
(Série terminée en 6 tomes)

Prix : 6,99 € ou 19,90 €
Achat : 
Fnac – Scott Pilgrim tome 1
Fnac – Scott Pilgrim Édition Couleur Cartonnée tome 1

Résumé
La vie de Scott Pilgrim est plutôt cool. Jeune canadien de 23 ans, il vit dans un appart un peu miteux avec son colloc' gay, joue (mal) de la basse dans un groupe de rock et sort depuis peu avec une lycéenne de 17 ans. Tout semble aller pour le mieux jusqu'à sa rencontre avec Ramona Flowers, splendide et mystérieuse jeune fille qui le l'électrise et le bouleverse. Toutefois, pour gagner son cœur, Scott devra affronter ses sept ex-petits amis maléfiques...

Avis de Clément
Scott Pilgrim est une œuvre à la croisée des genres, entre Comic, Manga et BD traditionnelle. Un véritable ovni au style graphique et narratif unique, extrêmement riche au niveau des thématiques abordées et fort en émotions. Ayant plusieurs fois lu la série, j'en arrive à chaque fois à la même conclusion : Cette série est pour moi l'une de celles qui retranscrit le mieux ce qu'est la jeunesse du début du 21ème siècle.

De prime abord, tout paraît étrange dans Scott Pilgrim. Le style graphique tout d'abord. Très, très atypique. L'univers ensuite. Affronter sept ex-petits amis maléfiques ? Comment ça maléfiques ? Ils ont des pouvoirs psychiques ? Oh. L'Héroïne peut voyager à travers les rêves des gens en empruntant des routes subspatiales, et c'est pour ça que c'est la meilleurs livreuse d'Amazon.ca ? Oh. Certains personnages sont des ninjas ? D'autres sont des robots ? Oh. Et vous me dites que ça, c'est devenu un best-seller mondial ? Un délire pareil ? Oui. Pour plein de raisons.

La construction de l'histoire tout d'abord. Chaque affrontement avec l'un des sept ex-petits amis maléfiques de Ramona est l'occasion de revenir sur une partie de son histoire, de développer son personnage ainsi que ceux qui gravitent autour d'elle. Mais les histoires de Ramona s'entrecroisent également avec celles de Scott, qui a également laissé quelques jeunes filles derrière lui. L'occasion d'aborder un nombre impressionnant de thèmes liés aux histoires d'amour, tous avec une justesse qui force l'admiration.

Mais ceci n'est que le fil rouge de l'histoire. Toute une galerie de personnages gravite autour des deux héros, et, c'est là la deuxième force incontestable de cette histoire, tous sont abordés et développés avec finesse et intelligence. Chacun d'entre eux offre l'opportunité de suivre une personnalité, un caractère et une évolution, et ce même pour les personnages les plus secondaires. Les « side-stories » se multiplient et se suivent à côté de l'intrigue principale, avec logique et fluidité. 

Enfin au delà de tous ces aspects, ce qui transpire de l’œuvre, c'est sa fraîcheur et son naturel. Au final on suit une bande de potes. De jeunes adultes en proie à leurs démons, mais dont les liens purs et vrais donnent naissances à des histoires merveilleuses. Toute la série est blindée d'humour, de situations cocasses à mourir de rire et de répliques bien senties, mais est aussi parsemée de moments sérieux et touchants, rappelant des instants auxquels chacun peut s'identifier. On alterne sans cesse entre les deux, dans un univers rempli de références geek et musicales, de personnages hauts en couleurs et leçons de vie. 

Cette série est pour moi une référence, pour bien des raisons. Je m'abandonne volontiers dans l'univers de Scott Pilgrim, encore et encore, car j'y trouve tout ce que j'imagine trouver lorsqu'on évoque l'amour, l'amitié, les ruptures, la joie, les peines, les moments entre potes ou d'introspection. Scott Pilgrim est pour moi un fidèle reflet de la vie (certes agrémenté de moult choses délirantes et irrationnelles) dont la morale est universelle : Apprends de ton passé, mais dépasse le, pour vivre pleinement le présent et envisager sereinement le futur.

Extraits
« C'est quoi ce « X » là au fait ?
-Hein ?
-Sur ton manteau
-Oh ça ? Eh bien il semblerait que l'un de nous deux soit allé à l'école des jeunes surdoués du professeur Xavier et pas l'autre...
-Il semblerait que l'un de nous deux soit un geek absolu. Tu l'as fait toi même ce patch ?
-...Je n'ai pas à répondre à cette question ! »

« Cette chanson est pour le mec qui arrête pas de gueuler depuis le balcon, et elle s'appelle « On te hait, crève s'il te plait » ! Un, deux, trois, quatre !
-Cool ! Cette chanson est pour moi ! »

Note
5/5
Un ovni inclassable et incontournable !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire