MENU

mardi 12 janvier 2016

Le fantôme de Canterville et autres nouvelles

Auteur : Oscar Wilde
Traduction : Jules Castier
Genres : Nouvelle, Classique

Edition : Livre de Poche
Parution : Octobre 2014 (nouvelle édition)
Pages : 180

Prix : 4,95 euros

Quatrième de Couverture
« Une famille américaine achète en Angleterre un château « hanté », dont les bruits de chaînes et les taches de sang terrorisent la région depuis des siècles. Mais que peut un pauvre fantôme contre le bon sens d'un homme d'affaires, contre les détachants super-actifs de sa femme et la malice de ses enfants, toujours prêts à lui faire des farces ? »

Avis de Manon
J’ai lu ce roman pour la première fois au collège et c’est avec lui que j’ai découvert l’écrivain incroyable qu’est Oscar Wilde. 
Lorsque les Otis, une famille américaine pur jus, loue une demeure ancestrale en Angleterre, le propriétaire, Lord Canterville, les met en garde : celle-ci est hantée ! Mais cela ne fait ni chaud ni froid à nos américains. Après tout, les fantômes ne sont qu’une originalité anglaise, une curiosité passée de mode… Enfin s’ils existent vraiment !
Notre fantôme aura donc fort à faire s’il veut effrayer et chasser ces inopportuns car les Otis ont plus d’un tour dans leur sac pour pallier aux désagréments fantomatiques…

Je ne lis pas beaucoup de nouvelles en général mais j’adore relire celle-ci de temps en temps. C’est à chaque fois un vrai régal de retrouver les mésaventures du fantôme de Canterville. 
Si cette histoire de fantôme qui ne fait plus peur peut se lire à tous les âges, je trouve que l’auteur analyse de manière très pertinente la confrontation entre la modernité et le progrès représentés par les Otis et le passé et les valeurs de la vieille aristocratie anglaise désespérément incarnés par le fantôme, ancêtre lointain de Lord Canterville. L’ectoplasme ne sait plus comment faire pour se débarrasser de cette famille qui n’apprécie pas à sa juste valeur les tâches de sang et les chaînes grinçantes. 

Les personnages ne sont qu’esquissés comme l’impose souvent le format court d’une nouvelle. Finalement on ne sait que très peu de choses d’eux. Leurs traits de caractère sont réduits au minimum, juste ce qu’il faut pour servir l’intrigue. 
Les personnages les plus développés sont bien évidemment le fantôme et la jeune Virginia Otis dont la bonté aura une importance capitale sur le devenir et le repentir de ce dernier. 

La plume de l’auteur est tout simplement incroyable. Oscar Wilde était un génie des mots. Romans, nouvelles, théâtre ou poésie… Il s’est essayé à tous les genres !! Légère et pleine d’ironie, la plume d’Oscar Wilde est très imagée et agréable à lire. A chaque relecture, je me laisse très facilement entraîner dans une histoire que je connais pourtant sur le bout des doigts. 
Le crime de Lord Arthur Savile et Le modèle millionaire, qui suivent Le fantôme de Canterville, valent aussi le détour. Si l’élément fantastique est absent, l’ironie une fois encore n’est pas en reste et on a, une fois encore, une nouvelle preuve de la vivacité d’esprit de l’auteur

Bref, Le fantôme de Canterville est pour moi devenu un classique que je retrouve toujours avec beaucoup de plaisir. Je ne peux que vous le conseiller ne serait-ce que pour la plume de son auteur !!

Extrait
« Je gage que s’il y avait le moindre fantôme en Europe, nous l’aurions bien vite chez nous, dans un de nos musées publics, ou en tournée pour l’exhiber. »

Note
5/5
A lire et à relire !!

P.S : je viens de voir sur internet qu’un film adapté de la nouvelle avec Audrey Fleurot, Michaël Youn et Michèle Laroque sortirait apparemment pour avril 2016…

4 commentaires :

  1. Autant j'aime beaucoup la nouvelle en question, autant j'ai très peur de son adaptation...

    RépondreSupprimer
  2. Je l'avais aussi lu au collège, j'avais beaucoup aimé et ta chronique me donne envie de la relire ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors il ne faut pas hésiter ! En plus, il se lit très rapidement :)

      Supprimer