MENU

samedi 30 janvier 2016

Le Clan des Otori, Tome 3 - La Clarté de la Lune

Auteur : Lian Hearn
Titre Original : Tales of the Otori, Book Three – Brilliance of the Moon
Traduction : Philippe Gireaudon
Genre : Fantasy

Éditions : Folio
Publication : 13 octobre 2005
Pages : 448

Prix : 8,70€

Résumé
« Tu conquerras la paix en cinq batailles : quatre victoires et une défaite. » Takeo parviendra-t-il à apporter la paix sur les Trois Pays comme l'annonce la prophétie ? Après leur union secrète au temple de Terayama, Takeo et Kaede sont plus résolus que jamais à prendre possession de leur héritage et venger sire Shigeru. Tandis que le jeune homme tente de rallier à sa cause le pirate Fumio Terada, Kaede est victime d'un chantage diabolique... Lorsque enfin la lune se lève sur la dernière et terrible bataille, l'issue est plus que jamais incertaine...

Avis de Marie
Ce troisième tome est normalement le dernier du Clan des Otori qui devait être à l’origine une trilogie. C’est pourquoi il prend bien la forme d’une conclusion. Mais l’auteur a écrit quelques temps plus tard deux autres tomes dont l’un est la suite de La Clarté de la Lune, donc il ne s’agit plus vraiment d’une conclusion.
Takeo et Kaede sont enfin unis par les liens du mariage mais ils ne vont pas encore pouvoir vivre leur amour pleinement. Non, en effet, il leur faut auparavant unir les Trois Pays et apporter la paix. Seuls, ils ne pourront y arriver. Il leur faut donc conclure des alliances. Mais à quel prix ?


Sans surprise, j’ai beaucoup apprécié ce troisième tome. À peine commencé, difficile de m’arrêter tant j’étais prise dans l’histoire et tant j’avais envie de découvrir son fin mot. Takeo et Kaede auront-ils enfin la possibilité de profiter pleinement de leur amour ? Quelle sera l’issue de tous ces combats ? Selon la prophétie, le jeune homme obtiendra quatre victoires mais également une défaite. Réussira-t-il à conquérir la paix et à unifier les Trois Pays ?
Encore une fois, je n’ai pas été déçue par la plume de Lian Hearn qui continue de nous plonger plus avant dans son Japon médiéval. Les alliances vont et se défont et il revient aux deux amoureux de tirer leur épingle du jeu. Malheureusement pour eux, ce n’est pas ensemble qu’ils pourront mener leurs combats. Contraints de se séparer, chacun sera mené jusqu’au bout de ses limites. Kaede, victime d’un terrible chantage, paiera un prix particulièrement élevé. Certes, leur amour est plus fort que jamais mais pourra-t-il résister aux terribles machinations des hommes ? La jalousie, l’envie, l’ambition conduiront à maintes trahisons et il apparaît difficile à nos deux héros de pouvoir s’en sortir dans ces terribles situations.

Si je trouvais le précédent tome beaucoup trop centré sur Kaede, personnage que j’apprécie certes, mais moins que Takeo, cela n’a pas été le cas pour La Clarté de la Lune. D’ailleurs, j’ai même été surprise d’attendre avec autant d’impatience les chapitres consacrés à Kaede tant cette fois je trouvais le suspense insoutenable. C’est à croire que je ne suis jamais contente ! Mais bon, l’auteur a su rendre ses parties aussi intéressantes que celles de Takeo donc je ne vais absolument pas m’en plaindre ! Les deux personnages gagnent énormément en maturité et s’affirment complètement. Embrassant pleinement leur rôle de dirigeants malgré leur jeunesse, ils vont montrer de nouveau une force de caractère incroyable et un grand courage. Heureusement, dans leur aventure ils sauront s’accompagner des bonnes personnes. Si d’anciens ennemis deviennent de nouveaux amis, les anciens amis peuvent se révéler les pires ennemis. Certains périront, d’autres survivront, déchirant tour à tour le cœur de nos héros ou les remplissant de satisfaction à l’idée d’être vengés.
Takeo doit quant à lui une nouvelle fois faire face à ses différents héritages. Gagnant en sagesse, il se fait néanmoins un terrible ennemi : la Tribu. Même s’il parvient à unifier les Trois Pays, le jeune homme sait qu’il ne pourra jamais trouver la paix, la Tribu ne lui pardonnant pas sa trahison. Pourra-t-il survivre malgré tout ? Ce troisième tome apporte de nombreuses réponses mais en laisse également énormément en suspens. Heureusement que l’auteur a écrit une suite car j’aurais eu beaucoup de mal à rester sur cette fin !

Le Clan des Otori est vraiment une saga coup de cœur et chaque tome ne m’a jusqu’ici absolument pas déçue. Plein de rebondissements et de révélations, La Clarté de la Lune est un avant-dernier tome (le cinquième étant une préquelle) qui ne me donne qu’une seule envie : continuer avec la suite rapidement, même si je n’ai pas envie de quitter trop rapidement ces personnages !

Extrait
« Je reconnus la vérité se cachant derrière les dogmes et les croyances, je compris combien les efforts de l’homme troublaient la limpidité de la vie. Avec pitié, je nous vis tous en proie au désir et à la mort, le guerrier aussi bien que le paria, le prêtre comme le fermier ou même l’empereur. Quel nom pourrais-je donner à cette clarté limpide ? Le Ciel ? Dieu ? Le Destin ? Ou une myriade de noms, aussi innombrables que les esprits antiques dont les hommes croient que ce pays est peuplé ? Tous étaient des visages du Sans Visage, des expressions de l’inexprimable – chacun une part de la vérité, mais aucun la vérité toute entière. »

Note
Coup de cœur !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire