MENU

samedi 2 janvier 2016

Enfernité, Tome 2


Auteur : Brodi Ashton
Titre Original : Evertrue
Traduction : Emmanuelle Pingault
Genres : Fantastique, Romance

Éditions : Milan
Collection : Macadam
Publication : 5 juin 2013
Pages : 376 pages

Résumé
Nikki n’a pas le choix. Elle doit sauver Jack.
Jack, qui s’est sacrifié pour elle et a pris sa place en Enfernité, le monde du mal et des morts.
Jack, son amoureux, son âme sœur.
Pour y parvenir, Nikki est obligée de demander l’aide de Cole, l’Enfernaute. Son pire ennemi.
Qu’importe, Nikki est prête à tout par amour.
Tout… Même l’impensable.

Avis de Marie
Après avoir eu un quasi coup de cœur pour le premier tome d’Enfernité (dont vous pouvez retrouver la chronique juste ici), j’avais vraiment hâte de me plonger dans cette suite.

Si vous n’avez pas encore lu le tome 1, ne lisez pas plus cette chronique, des éléments de la fin du premier tome vont ici être dévoilés.

Nikki aurait dû retourner en Enfernité dans les Tunnels. C’est ainsi que ça aurait dû se passer. Mais Nikki est toujours à la Surface. Elle devrait s’en réjouir mais pourtant elle ne pense qu’à une seule chose : retourner en Enfernité. Pourquoi ? Parce que Jack s’est sacrifié pour prendre sa place. Nikki ne peut accepter que son âme sœur ait agi ainsi afin de la sauver. Alors elle se tourne vers la seule personne capable de l’aider pour sauver Jack : Cole, l’Enfernaute, son pire ennemi, celui à cause de qui tout a commencé.

Dans le premier tome, Nikki n’avait plus que six mois à passer à la Surface. Six mois pendant lesquels elle devait chercher comment faire ses adieux à ses proches. Maintenant, Nikki a toute sa vie devant elle. Les Tunnels ne viendront plus la chercher. Mais Nikki est obsédée par l’Enfernité et veut y retourner à tout prix. Car cette vie, elle la doit au sacrifice de Jack, son grand amour, son âme sœur. Comment vivre sans lui ? Elle pourrait saisir la chance que Jack lui a offert et profiter de la vie mais elle se sent bien trop coupable. Sans compter que la vie sans lui est tout à fait inenvisageable, au grand dam de Cole qui lui, n’aspire qu’à une chose : que Nikki accepte de le suivre en Enfernité pour renverser l’actuelle reine et prendre sa place. Face au refus persistant de la jeune fille, Cole décide de prendre de la distance. Or, c’est justement quand elle a besoin de lui que Nikki ne le trouve plus. Pourtant, il est son seul moyen d’accéder à l’Enfernité. Comment le convaincre de l’emmener là-bas ? D’autant plus que ce royaume souterrain recèle de nombreux dangers pour les Enfernautes eux-mêmes. Alors que dire pour une simple mortelle ? Cole emmenèra-t-il Nikki au devant de dangers encore plus grands que les Tunnels ?

Dans ce second tome, nous en apprenons plus sur l’Enfernité aux côtés de Nikki et Cole, ce dernier étant beaucoup plus présent et mis en avant ici. Je vous avais déjà dit dans la chronique précédente que Cole était mon personnage préféré. Eh bien, ça se confirme, je l’aime toujours autant ici, voire même encore plus ! Moins cynique malgré tout que dans le tome précédent, Cole n’en a pas moins conservé son humour et c’est ici l’occasion d’en apprendre enfin plus sur son passé… et ses motivations ! À quel prix est-il prêt à aider Nikki ? Car accepter, cela reviendrait soit à la jeter dans les bras de son amoureux si la mission réussit soit à la mener à sa fin en cas d’échec. Quel est le pire pour Cole ? Difficile à dire… Et Nikki ne lui laisse guère le temps de trop réfléchir ! Déterminée plus que jamais à le convaincre, elle ne va pas hésiter à lui forcer la main. Heureusement, Cole peut compter sur le soutien de Max qui l’aidera à faire le bon choix. Quand il s’agit de Nikki, Cole semble perdre tous ses moyens et surtout, toute capacité à réfléchir correctement. Est-ce à mettre sur le compte du lien qui les a unis durant le Festin ou bien sur des sentiments bien plus profonds ?

L’auteur va laisser planer le doute tout le long du périple de Nikki pour retrouver Jack. Encore une fois, présent et passé mais d’une manière un peu différente. Les souvenirs ici ont une réelle utilité pour Nikki et lorsqu’elles les évoquent, cette fois, c’est pour les raconter aux deux Enfernautes et le lecteur n’est qu’un simple spectateur. Ils n’apportent ainsi rien de particulièrement nouveau à l’histoire, ceux-ci concernant essentiellement sa relation avec Jack mais ils permettent de rester accroché à la quête de la jeune fille. Personnellement, j’ai de loin préféré les moments où le mythe des Enfernautes était évoqué et comment l’auteur le reliait à des mythes maintes fois vus et revus.

Tout comme le premier tome, celui-ci est quasiment un coup de cœur. La trilogie d’Enfernité s’annonce vraiment bien et j’espère que le troisième tome me plaira tout autant. Toutefois, comme il n’a pas été traduit en français, je vais devoir le lire en anglais, ce qui ne me dérange pas outre mesure mais je peux comprendre que cela bloque certains d’entre vous.

Extrait
« Les Grecs anciens les appelaient les Enfers ou l’Hadès. Pour les Égyptiens, c’étaient les champs d’Ialou ou la Poussière. Pour les uns et les autres, c’était la destination de l’âme des morts.
Ils se trompaient tous. »

Note
4/5

4 commentaires :

  1. Comme je n'ai pas lu le tome 1, je suis allée directement à ta conclusion lol Mais après être aller faire un tour sur la chronique du tome 1, je me dis que je devrais peut-être me laisser tenter ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi pas ? C'est une manière inversée de découvrir de nouveaux romans xD

      Mais oui, si tu en as l'occasion, n'hésite pas !

      Supprimer
  2. J'ai le tome 1 qui m'attend dans ma pal ! Hâte de le découvrir !

    RépondreSupprimer