MENU

mardi 19 janvier 2016

Assassini, Tome 1 : Lame Damnée

Auteur : Jon Courtenay Grimwood
Titre original : The Fallen Blade
Genre : Fantasy

Editeur : Bragelonne
Parution : Juin 2011
Nombre de pages : 383

Prix : 20 euros

Quatrième de Couverture
« 1407. Venise est à son apogée.
Le duc Marco est aux commandes... en théorie, car il est niais et son oncle et sa tante gouvernent à sa place. Ils règnent sur les mers, dictent les lois et semblent tout-puissants. Même s’ils craignent des assassins meilleurs que les leurs...
Une nuit, tout bascule. La cousine du duc, qui devait être mariée de force, est enlevée par des pirates mamelouks. La guerre est inévitable.
Au même moment, Atilo, l’assassin en chef de Marco, tranche la gorge de sa dernière victime. Il s’apprête à rebrousser chemin, mais aperçoit un garçon penché sur le mourant, en train de boire à sa plaie. Il est beau comme un ange, d’une maigreur terrifiante, et la vitesse à laquelle il esquive un poignard et escalade un mur stupéfie Atilo.
Le maître assassin sait qu’il doit à tout prix trouver le garçon. Non pour le tuer, mais pour en faire son apprenti… »

Avis de Manon
Découvert par hasard dans les rayons d'une médiathèque, le premier tome d’Assassini est un roman qui m’a intrigué mais dont je ressors finalement assez mitigée ! 
L’intrigue se déroule au coeur d’une Venise dangereuse où les complots et les alliances rythment le quotidien. Ajoutez à cela quelques éléments fantastiques et vous obtenez l’ambiance sombre et inquiétante dans laquelle évolue Atilo, l’assassin en chef de la famille du Duc, la princesse Guilietta, la douce Desdaio ou encore le fourbe Iacopo. La vie de toutes ces personnes et de bien d’autres va être bouleversée par Tycho, un jeune homme étrange découvert enfermé dans la cale d’un navire et qui possède d’incroyables capacités comme Atilo le découvrira. 

La grande majorité de l’action se situe à Venise. D’ailleurs, la ville est un personnage à part entière du roman, pour ne pas dire le plus important. Fascinante et en même temps repoussante et sombre, l’auteur ne nous épargne aucune de ses facettes et détaille aussi bien le luxe des palais que la misère et les odeurs pestilentielles des bas quartiers.  

J’ai mis du temps à situer l’histoire et les différents personnages tant ceux-ci sont nombreux et importants. La première moitié du livre m’a semblé brouillonne et j’avais du mal à comprendre la manière dont l’histoire s’enchainait, comme s’il manquait des pages. Et c'est bien ce qui m'a le plus déstabilisé dans ma lecture : cette impression d'avoir affaire à une intrigue totalement décousue
Mais progressivement je me suis laissée happer par cette histoire et toutes ces descriptions. Les personnages sont tous plus fascinants et dérangeants les uns que les autres, notamment l’énigmatique et controversé Tycho. J’aime beaucoup la manière dont l’auteur insère les personnages secondaires dans l’intrigue :  simplement mentionnés dans les premières pages, ils s’étoffent et prennent de l’importance au fur et à mesure des événements.

Si la plume de l'auteur m'a posé pas mal de problèmes, le mélange des genres historique et fantastique est réussi malgré une écriture soutenue et pas toujours évidente à décrypter.

En résumé, une intrigue confuse qui s’étoffe tout de même au fil des pages et qui fait la part belle à des personnages complexes et ambivalents dans une Venise sombre et fantastique. Toutefois le caractère brouillon de l'intrigue gâche un peu la lecture. 

Extrait
"Son nom continuait à lui échapper, tout comme l'espoir et la liberté."

Note
2,5/5

2 commentaires :

  1. au départ il me tentait assez mais les différents avis que j'ai vu m'ont refroidie, j'espère que ta lecture suivante (ou actuelle) te plait plus ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est une lecture franchement décevante mais bon ça arrive ^^ Du coup les autres tomes vont peut être attendre un petit moment avant que je ne les lise !

      Supprimer