MENU

jeudi 3 décembre 2015

Rental Hearts - Tomes 1 & 2

Auteur : Sawaki Otonaka
Traduction : Sophie Piauger
Genres : shojo

Edition : Soleil
Collection : Gothic
Parution : Juin 2015

Prix :  7,99 euros le tome

Quatrième de couverture
Nonoka Amamiya, 16 ans, possède le don de voir les fantômes ! Cela lui rend la vie difficile et l’isole complètement des autres lycéens. Un jour, elle est abordée par deux frères au physique de rêve, Aki et Kô, qui lui annoncent vouloir « emprunter ses yeux ». Chasseurs de fantômes, ils ne voient pourtant pas leurs cibles ! Commence alors une étrange collaboration entre les trois jeunes gens.


Avis de Manon
Nonoka Amamiya est une lycéenne un peu spéciale. En effet, celle-ci possède la capacité peu commune de voir des fantômes. Inutile de vous dire que cela ne lui facilite pas le quotidien et en fait une paria parmi les élèves de son lycée. Mais ça c’est jusqu’à ce que débarquent Aki et Kô deux frères chasseurs de fantômes au physique de mannequin qui veulent lui « emprunter ses yeux » ! 

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de shojo et ayant une prédilection pour le genre fantastique, Rental Hearts me semblait un bon compromis. 
L’histoire, si elle ne casse pas trois pattes à un canard, et est relativement prévisible, reste sympathique. J’ai trouvé Nonoka assez niaise (comme toute héroïne de shojo qui se respecte). La jeune fille est un cliché du genre même si elle reste attachante car elle sait se secouer dans les moments les plus critiques, si on lui laisse suffisamment de temps. 
Pour moi, ce sont les frères Aki et Kô, à la personnalité très différente, qui rendent l’histoire intéressante. Tout au long de ces deux tomes, on s’interroge sur leur passé et ce qui les a poussé à devenir chasseurs de fantômes. Et si certaines réponses sont apportées, beaucoup d’éléments restent encore à éclaircir.  
Les personnages secondaires, s’ils n’ont pour l’instant qu’un rôle limité dans l’intrigue, apportent une touche d’humour essentielle. La patronne des deux frères et ses autres employés valent largement le détour !

Au niveau du dessin, j’ai trouvé celui-ci un peu trop confus, trop brouillon. Si des efforts sont faits pour les personnages principaux, je n’arrivais parfois pas à reconnaître les personnages secondaires. Le décor des cases est très épuré pour ne pas dire quasiment vide. Dommage que l’arrière-plan n’ait pas été davantage travaillé ! 

En définitive, Rental Hearts est un manga sympathique dont l’histoire gagnera probablement à être approfondie dans les prochains tomes. 


Extrait
"Imbécile...
Ce fut la dernière chose que j'entendis... La voix d'Aki, empreinte de tristesse..."

Note
3/5



Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire