MENU

mercredi 30 décembre 2015

Pas de berceuse pour Fanny

Auteur : Sophie Hannah
Titre Original :  Little Face
Traduction : Isabelle St.Martin
Genre : thriller

Éditions : Le Livre de Poche
Publication : 17 février 2010
Pages : 409

Prix : 7,10€
Achat : Amazon - Pas de berceuse pour Fanny

Résumé
Elle s'est absentée pendant deux heures seulement... David, son mari, était censé surveiller leur petite fille âgée de deux semaines. Mais quand Alice Fancourt entre dans la chambre du bébé, le cauchemar commence. Car, Alice en est certaine, le nourrisson qui dort dans ce berceau n'est pas sa petite fille. C'est un bébé inconnu... Son mari refuse de la croire et devient de plus en plus agressif. Il jure qu'elle est folle ou qu'elle ment. Alice doit à tout prix convaincre la police qu'elle dit vrai. Sinon, il sera trop tard. 

Avis de Clément
A l'instar de La Galerie du Rossignol, j'ai reçu ce livre au hasard par le biais d'une offre « 2 achetés, 1 offert », cette fois menée par Le Livre de Poche. Une nouvelle occasion de découvrir un auteur qui m'était complètement inconnu ! Pas de Berceuse pour Fanny est un thriller psychologique. Je me dois de vous prévenir, je ne suis pas un grand fan de thrillers. J'en lis quelques-un à l'occasion mais ce genre reste en marge dans ma bibliothèque. Aussi vais-je m'efforcer d'être le plus objectif possible dans cette chronique !

L'intrigue part d'un drame survenu au sein de la famille Fancourt : leur nouveau né, Fanny, a été enlevée et remplacée par un autre bébé. C'est du moins ce qu'affirme la mère, Alice. En effet son mari, David, jure ses grands dieux qu'il n'y a jamais eu d'échange et que le bébé qui se trouve à la maison n'est autre que Fanny. Aucun autre témoin ne peut trancher en faveur de l'un ou de l'autre, aucune preuve n'existe pour ce faire. L'heure est à l'enquête : que s'est-il passé ? Qui a raison ? Et surtout où est Fanny ?

A la lecture des premières pages, je me suis posé une question simple : « Comment l'auteur a-t-elle pu écrire 400 pages avec un tel postulat ? Un test ADN et c'est réglé ! » Mais plus je progressais dans le roman, plus j'en saisissais la subtilité. Des personnages sont introduits, la narration se diversifie, l'affaire originale s'étend et se relie à d'autres éléments... tous les ingrédients se mettent peu à peu en place pour qu'une intrigue consistante se développe.

Le traitement des personnages est particulièrement intéressant. Tout comme l'oeuvre elle-même est un jeu de secrets où chacun a intérêt à en dire le moins possible, les acteurs de l'histoire ne se révèlent que très lentement. Les informations nous parviennent au compte-goutte pour finalement se compléter et former des portraits profonds et marquants. Cinq ou six personnages sont clairement identifiables et sont au cœur de l'intrigue. La narration est par ailleurs croisée, alternant au gré des chapitres entre deux groupes de personnages. J'avais déjà eu l'occasion de dire tout le bien que je pensais de cette façon de faire dans une autre chronique que je vous invite à lire.

L'intrigue en elle-même... est étonnamment efficace ! On plonge très vite dans les méandres d'une enquête dont les embranchements se suivent de façon bien pensée, ainsi que dans les tréfonds de l'âme humaine et... sa cruauté. Par souci de ne pas spoiler, je n'en dirai pas plus ! La conclusion est également convaincante et c'est très positif. La raison pour laquelle j'ai du mal à accrocher au genre policier est que je trouve souvent la révélation finale décevante par rapport à ce qui est annoncé tout au long de l'enquête. Ici ce n'est pas le cas, et la fin, à l'image de l'ensemble du roman, nous laisse sur une pente glissante, entre malaise et incompréhension.

Au final Pas de Berceuse pour Fanny est une bonne surprise. Il s'agit d'un thriller psychologique sombre et parfois assez dur, mais qui se raccroche à une intrigue bien menée et des personnages solides pour accrocher le lecteur et le tenir en haleine jusqu'au bout. Les thèmes de la folie, de la manipulation ou de l'emprise donnent du cachet à l’œuvre qui laisse un souvenir marquant. Les amateurs du genre vont certainement adorer. Ceux a priori moins intéressés peuvent toutefois se laisser tenter sans problème !

Extraits
« Il n'y qu'un seul policier. Or je suis certaine qu'ils envoient deux hommes lorsqu'ils estiment l'affaire sérieuse. C'est ainsi que cela se passe à la télévision en tout cas. J'ai envie de crier de dépit. Je m'en abstiens. »

« Il préféra se concentrer sur ce paysage plat, bien ordonné, qui passait trop vite. En général, il le trouvait apaisant mais, aujourd'hui, cela lui semblait vide. Quelque chose y manquait. Il finit par comprendre, non sans effroi, qu'il cherchait Alice. »

Note
4/5
Un thriller déroutant et efficace !

7 commentaires :

  1. Ton avis me donne envie de découvrir ce livre :)

    RépondreSupprimer
  2. J'adore les thrillers psychologiques et ton avis donne envie de découvrir ce livre et cette auteure que je ne connais pas!!
    Merci pour cette critique :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'en prie ! En effet si tu es fan du genre, tu as tout intérêt à te laisser tenter ! =)

      Supprimer
  3. Il a l'air vraiment bien! Pour moi qui adore les thriller.

    RépondreSupprimer
  4. A force de le voir partout, j'ai craqué pour ce livre... Et, hier je commençais à me dire: "Mais pourquoi j'ai commandé ça, je suis trop influençable..." Et là, ta chronique me redonne envie de m'y plonger rapidement! J'ai un peu le même problème que toi, avec les policiers la chute me laisse sur ma faim... On est fasciné tout le long pour finir par un "ah ouais, c'est tout?". Bref, maintenant j'ai hâte de m'y plonger pour découvrir cette fin en pente glissante!

    RépondreSupprimer
  5. Ah cette chronique me fait rappeler des bons échos que j'avais entendus mais je n'avais pas noté le livre. C'est chose faite.

    RépondreSupprimer