MENU

mercredi 16 décembre 2015

Les Annales de la Compagnie Noire - Intégrale 1

Auteur : Glen Cook
Titre VO :  The Black Compagny – The Books of the North
Traduction : Alain Robert, Patrick Couton
Genre : Dark Fantasy

Éditions : J'ai lu
Publication : mars 2015
Pages : 1118

Prix : 16,90 €
Achat : Fnac - Les Annales de la Compagnie Noire - Intégrale 1

Résumé
La Compagnie Noire est une troupe de mercenaires, « La dernière des Compagnies Franches de Khatovar ». Leur histoire est compilée par Toubib, le médecin de la troupe. Les Livres du Nord commencent lorsque la Compagnie quitte la ville de Beryl pour se mettre au service de La Dame, une sorcière au pouvoir dépassant l'entendement. Celle-ci lutte à la fois pour asseoir son emprise sur le monde, et contre le retour d'entre les morts de son mari, Le Dominateur.
La Compagnie va ainsi être amenée à participer à la guerre la plus importante de son histoire, à travers le voyage le plus long jamais entrepris par elle...

Avis de Clément
Je ne connaissais pas cette série avant que Marie ne m'en parle récemment. Quelle découverte ! A la lecture de cette première intégrale, j'ai rapidement compris pourquoi ce cycle ainsi que son auteur ont durablement marqué le genre de la Dark Fantasy.

Mes débuts avec cette histoire n'ont cependant pas été faciles. Ceci est dû en grande partie au choix narratif fait par Glen Cook : celui du carnet de bord. En effet l'histoire de la Compagnie Noire est chroniquée par Toubib, un personnage chargé, de par son rôle d'« annaliste » de consigner tous les faits relatifs à la troupe : déplacements, recrutements, défections et j'en passe. La narration se fait donc à la première personne, décrivant l'action en cours, de façon assez brute, directement à travers les yeux et le ressenti de Toubib. Du fait de ce parti-pris, aucune description n'est menée au début du livre et aucun retour n'est fait sur le contexte dans lequel on s'inscrit. Le lecteur prend littéralement l'histoire en cours de route ! Il est alors nécessaire de s'accrocher, de suivre le cours des événements de son mieux en attendant que les informations arrivent.

Une fois ce premier contact passé, on est rapidement aspiré dans un univers époustouflant, porté par une histoire séculaire et une mythologie riche et complexe. Le monde décrit semble immense. Les lieux décrits renferment tous quelque chose, qu'ils s'agisse d'une capital ou d'un hameau, d'un canyon ou d'une forêt. La Dame et le Dominateur, entités semi-divines toutes-puissantes, ainsi que leurs seconds, les Asservis, de puissants sorciers réduits par eux en esclavage, sont des personnages fascinants, au background très riche, que l'on découvre petit à petit.

Les membres de la Compagnie Noire sont également des personnages exceptionnels. Terriblement humains en dépit de leur caractère taciturne ou même brutal, on s'attache rapidement à eux, et on se prend à avoir peur pour eux lors des moments critiques. Car le point de vue adopté a également cet avantage de nous placer au cœur de la vie de la compagnie, dans le meilleur comme dans le pire. On partage tout avec Toubib et ses compagnons : les parties de Tonk, la rivalité hilarante entre Qu’un-Œil et Gobelin, les voyages longs de plusieurs mois, les moments de doute, de tension, voire de conflit. La personnalité des principaux membres de la compagnie est définitivement l'un des éléments qui font qu'on se passionne pour leur épopée.

Enfin, l'autre élément faisant tout le sel de cette série est son caractère non-manichéen. La Compagnie Noire est une troupe de mercenaires. Elle se vend au plus offrant et n'a que faire du bien et du mal. « L'Histoire est écrite par les vainqueurs » répète à l'envi Toubib. Il n'y pas de bons, pas de mauvais, seulement des adversaires et une guerre qu'il faut gagner. Ainsi personne n'est à l'abri et, Dark Fantasy oblige, l'intrigue est parfois sans pitié avec ses protagonistes.

Époustouflant récit de Dark Fantasy, « Les Annales de la Compagnie Noire » s'appuie sur un univers riche et cohérent, des personnages formidables et une intrigue palpitante pour nous emmener dans un voyage dont on ressort conquis. Variant les styles et les situations au gré des volumes, l'intrigue se renouvelle sans cesse, tout en progressant continuellement vers la fin du premier arc du cycle, entièrement contenu dans cette première intégrale. Très impatient de me plonger dans la suite des aventures de la Compagnie, je ne peux que me joindre à tous ceux qui considèrent cette saga et son auteur comme des incontournables !

Extraits
« - Là d'où je viens, les paysans disent qu'il faut tuer les loups-garous avec de l'argent.
- Des conneries. On les tue comme on tue autre chose. Seulement faut aller plus vite et taper plus fort, parce qu'on a droit qu'à un seul coup. »

Y'en avait cinquante-quatre enfermés là dedans. Ils se sont mangés entre eux. Celui-là c'est le dernier qui reste. […] ça veut dire qu'on a affaire à ce qu'il y a de plus pervers, de plus rusé, de plus cruel, et de plus fou. »

Note
5/5
Une œuvre référence du genre !

5 commentaires :

  1. J'ai lu quelques tomes de cette saga mais j'avoue ne pas avoir été conquise! Je n'avais pas vraiment réussi à m'attacher aux personnages et pourtant, c'est un univers très riche mais que j'avais trouvé très masculin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as pas tort de souligner qu'il s'agit d'un univers très masculin. Au sein de cette compagnie de mercenaires belliqueux, la testostérone est assez présente :p. Pourtant les principaux personnages féminins (Chérie, la Dame et certaines asservies) ne sont pas en reste et jouent même un rôle capital dans l'histoire. C'est un point appréciable.

      Supprimer
  2. C'est ma série de fantasy préférée. J'adore cet univers sombre, violent et les petites touches d'humour noir.

    RépondreSupprimer
  3. Suite à mon commentaire sur le "C'est lundi...", j'ai fouiné un peu voir si je trouvais la chronique sur le premier intégral de ce bijou littéraire. Je suis ravie de voir que cette lecture t'a plu! Je n'aurais pas pu mieux décrire cette saga que tu l'as fait. C'est vrai, qu'il est dur au début de rentrer dans l'histoire, mais une fois dedans c'est du bonheur pur! Je la conseille souvent, mais les gens sont réticents à se lancer dans ces pavés... Ils ne savent ce qu'ils ratent! Bref, je pourrais tergiverser sur cette série des heures... Hâte de voir tes avis sur la suite! As-tu lu, du même auteur, les aventures de Garrett, détective privé?

    RépondreSupprimer
  4. Cette saga me tente depuis un petit moment et je ne sais pas trop pourquoi. Mais ta chronique m'a donné envie de l'acheter de suite, ce que je ne vais pas tarder à faire car j'ai hâte de découvrir cette première intégrale !

    RépondreSupprimer