MENU

samedi 26 décembre 2015

La légende de Keylana

Auteur : Christelle Muller
Genre : Fantastique

Edition : Chemin Vert
Parution : Novembre 2015
Pages :  133 pages

Prix : 4,99 euros

Livre reçu dans le cadre d’une Masse Critique Babelio

Quatrième de Couverture
« Lors de son vingt-et-unième anniversaire, Keylana se découvre tout à coup un héritage hors du commun : elle est une voyageuse de livres.
En découvrant l'histoire des voyageurs, la jeune fille va apprendre qu'une vieille légende la désigne comme l'Élue. Mais Keylana refuse d'être celle dont parle la légende, elle veut retrouver une vie normale, dans laquelle elle pourrait lire un livre comme n'importe quel être humain. »

Avis de Manon 
J’était vraiment curieuse de découvrir La Légende de Keylana. Le quatrième de couverture me semblait très prometteur. Je partais donc confiante pour cette lecture. Mais une fois la dernière page tournée, j’ai refermé mon livre sans aucun regret ou hésitation.
Le jour de son vingt-et-unième anniversaire, Keylana apprend qu’elle n’est pas une banale jeune femme mais une voyageuse qui a la capacité de se matérialiser dans l’univers des livres qu’elle lit. Tout en essayant de maîtriser son pouvoir et d’en apprendre plus sur sa famille, Keylana va rapidement rencontrer d’autres voyageurs et s’apercevoir que ces derniers n’ont pas tous des intentions pacifistes. Surtout qu’une ancienne légende la désigne comme l’Élue…

J’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire de Christelle Muller. J’ai trouvé que l’intrigue était trop superficielle et pas assez développée. L’auteur se contente de brièvement survoler l’histoire sans réellement lui donner corps. Du coup, le livre perd de son intérêt alors que l’idée de base était plutôt intéressante et originale. Après tout, quel lecteur n’aimerait pas pouvoir voyager dans les livres qu’il lit (enfin dans certains du moins) ?!
Le livre étant très court, 133 pages, et si on est d’emblée plongé dans l’univers imaginé par l’auteur, l’histoire met quand même un certain temps à se mettre en route. Nous découvrons l’existence des voyageurs en même temps que Keylana et nous posons les mêmes interrogations qu’elle tout au long du roman. Cependant, la plupart d'entre elles restent en suspens. J’ai plusieurs fois eu l’impression, à la fin du livre, que l’intrigue faisait du surplace. Les quelques faits marquants et les scènes d’action sont abordés de manière tellement superficielle qu’ils en perdent tout leur intérêt. On a l’impression que le récit est monotone alors qu’il se passe, au contraire, pas mal de choses et que beaucoup d'éléments intéressants auraient mérité d'être mieux exploités. Même l’histoire d’amour entre Keylana et Rafel, un autre voyageur pour le moins mystérieux, aurait mérité un meilleur développement.  

L’héroïne, Keylana,est un personnage sympathique et probablement le plus développé et abouti de l’histoire. Pourtant on ne peut pas dire qu’elle soit très charismatique. Les autres protagonistes, notamment le Roi de l’est et la famille de Keylana auraient dû être plus présents. Ils auraient permis d’étoffer l’histoire et de lui apporter davantage de profondeur, de complexité. D’ailleurs, le Roi de l’Est, le grand méchant de l’histoire, n’apparait que très brièvement et quand je dis brièvement, c’est seulement quelques lignes. 

Le style de l’auteur est très impersonnel et ne m’a pas permise de m’attacher aux personnages ou d’éprouver un réel intérêt pour une histoire qui peine à avancer. J’ai plusieurs fois eu l’impression d’avoir affaire à un résumé et non pas à la véritable histoire. L’usage du présent à la place du passé simple m’a plusieurs fois déroutée, de même que l’utilisation de certains mots de vocabulaire. Ainsi le terme « descendants » est plusieurs fois utilisé pour parler des ancêtres de Keylana. Par contre, il y a très peu de coquilles et la plume de l’auteur est simple et abordable. 

Au final, La légende de Keylana est une déception. Si le résumé de l’histoire semblait prometteur, son développement n’a pas été à la hauteur. Dommage ! J'espère que le tome 2, s'il y en a un, saura davantage combler mes attentes. 

Extrait
« Il n’y a que moi pour tomber amoureux de la fille destinée à détruire ma famille. »

Note
2,5/5

1 commentaire :