MENU

mardi 8 décembre 2015

Enfernité, Tome 1

Auteur : Brodi Ashton
Titre VO : Everneath
Genres : Fantastique, Romance

Éditions : Milan
Collection : Macadam
Publication : 4 avril 2012
Pages : 378 pages


Résumé
Enfernité… un monde parallèle dont les habitants, les Enfernautes, se nourrissent du désespoir des humains. Un monde où Nikki a vécu et qui l’a vidée de ses émotions.
Maintenant Nikki a six mois devant elle. Six mois pour choisir entre une vie mortelle, sur Terre, auprès de Jack, et l’immortalité en Enfernité aux côtés du sombre et ténébreux Cole. Un choix pas si évident que ça…

Avis de Marie
Ce roman traînait dans ma pile à lire depuis un petit moment, il était grand temps de l’en sortir. Et je ne regrette pas une seule seconde de l’avoir fait ! Il faut dire que la couverture est très belle et attire tout de suite l’œil. Sauf qu’après avoir lu le roman, je me suis tout de même interrogée sur le personnage qu’elle représentait. Pas l’héroïne, ça c’est sûr. Mais bon, cela n’a pas trop d’importance dans la mesure où l’histoire m’a totalement emportée.
Nikki a disparu depuis plusieurs mois. Nul ne sait où elle est passée jusqu’au jour où elle réapparaît mystérieusement, complètement vidée de toutes ses forces. Personne ne connaît la vérité et si Nikki la dévoilait, ils ne la croiraient pas : Nikki a choisi de se rendre avec Cole en Enfernité, un monde parallèle où elle a perdu toutes ses émotions. De retour sur Terre, l’adolescente a six mois devant elle pour faire ses adieux avant de retourner en Enfernité. Mais sera-t-elle de nouveau capable de tout quitter, sa famille, ses amis et surtout, Jack, son ex petit ami ?

J’étais à la recherche d’une lecture rapide et légère, sans prise de tête et c’est exactement ce que j’ai trouvé avec ce premier tome d’Enfernité. Ce n’est pas un coup de cœur mais presque ! Si dans l’ensemble je l’ai trouvé assez classique comparé à d’autres romances young adult fantastiques, ce roman s’est considérablement démarqué grâce à la plume de l’auteur. Je l’ai trouvé vraiment très bien écrit pour un livre de cette catégorie et cela était très agréable. Par ailleurs, au niveau de la structure, l’auteur a su prendre un risque sans commettre de faux-pas. Les chapitres alternent entre présent et passé et si dans certains romans cela peut mener à la confusion, elle réussit à ne pas perdre le lecteur une seule seconde.

Du côté de l’histoire maintenant, il est question d’un triangle amoureux sur fond de fantastique. Le livre s’ouvre sur Nikki sortant tout juste de l’Enfernité pour revenir à la Surface. Dès les premières pages, elle nous annonce que l’Enfer existe mais qu’il n’est pas comme on le pense. Monde parallèle peuplé d’ombres, il est également habité par les Infernautes, ces êtres immortels qui se nourrissent des émotions des humains de la Surface. Nikki a été choisie par Cole, un Infernaute et est devenue par conséquent son Transfuge. Partie avec lui en Enfernité, Nikki choisi le Retour et obtient cependant un délai de six mois pour faire ses adieux à ses proches avant que l’Enfernité ne la revendique. Revenue vidée de toutes ses émotions, progressivement elle va les regagner et comprendre que ses adieux ne seront pas aussi simples. Retourner en Enfernité est-il vraiment son souhait ? Car son Retour signera sa fin… Est-elle prête de nouveau à tout abandonner ?
C’est ce que le lecteur va découvrir au fur et à mesure des pages tout en faisant la connaissance des différents protagonistes.
Vous avez sûrement déjà pu le remarquer, je n’apprécie guère les personnages principaux qui s’apitoient sur leur sort sans jamais prendre les choses en main. Si le désespoir de Nikki est perceptible à chacune des pages, elle n’en apparaît pas moins comme un personnage fort, doté d’une grande volonté et prêt à assumer les conséquences de ses actes. En cela, je l’ai beaucoup appréciée mais ma préférence va à Cole, l’Infernaute. Sa relation avec Nikki est complexe et ses intentions pas toujours claires. Cherche-t-il à utiliser la jeune fille pour servir ses propres intérêts ou bien a-t-il réellement à cœur ses intérêts à elle ? Cynique à souhait et doté d’un humour bien piquant, Cole est mon personnage préféré. Dommage que l’auteur ait préféré mettre davantage en avant Jack, l’ex petit-ami de l’héroïne. Bon, c’est surtout un moyen de bien poser les bases des relations entre les différents personnages.
Autre point intéressant que j’ai bien apprécié dans le livre, c’est la façon dont Brodi Ashton revisiste les mythes et principalement la mythologie grecque avec l’histoire d’Hadès et Perséphone. Pendant un très court moment, l’histoire m’a presque fait penser à un autre roman mais cela n’a vraiment pas duré et pas une seule fois au cours de ma lecture je ne me suis ennuyée. L’auteur traite avec originalité les mythes de l’Antiquité grecque et offre ainsi un traitement intéressant de ces histoires maintes fois vues et revues.

Pour conclure, ce premier tome d’Enfernité est quasiment un coup de cœur. Bien écrit, l’auteur nous embarque dans une romance fantastique et parvient à nous surprendre tant par la façon dont elle revoie des mythes bien connus que par les multiples rebondissements de l’intrigue. Que dire, si ce n’est que l’auteur parvient avec talent à jouer sur nos émotions ? Je n’ai pas attendu pour me lancer dans la suite et à l’heure où j’écris cette chronique, le deuxième tome est déjà terminé !

Extraits
« Tu sous-estimes l’ampleur de la tâche. Convaincre une fille de me suivre n’est pas facile. Les recettes ordinaires marchent mal. Salut, je t’offre un café ? Et ensuite je pomperai ton énergie pendant une éternité ? »

« Holà ! Tu es la personne triste la plus heureuse que j’ai jamais rencontrée.
- Pardon ?
- Ou la personne heureuse la plus triste.
Un côté de sa bouche s’arqua.
- J’hésite entre les deux. »

Note

4/5
Une excellente lecture

7 commentaires :

  1. J'avais également adoré ce premier tome ! Malheureusement, je ne continuerais pas cette saga puisque le tome 3 ne sera jamais traduit en France et je ne lis pas en VO ! :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est ce que j'ai vu. Je ne le savais pas avant d'avoir refermé le 2ème tome et du coup je suis un peu déçue. Après, ça ne me dérange pas de lire en VO, il me faudra sûrement juste un petit temps d'adaptation.
      Mais c'est vraiment dommage que la suite ne soit pas publiée !

      Supprimer
  2. Ah mais je ne connaissais pas du tout ça à l'air trop bien !!! En plus la couverture est trop belle... Par contre je crois que ma PAL vient encore de s'agrandir quel malheur.. Mais c'est vrai que le 3ème tome ne sortira pas en francais? Parce que si c'est vrai je ne vais pas pouvoir me lancer dans cette lecture ça serait dommage :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je suis au regret de te dire que c'est bien vrai, le 3ème ne sortira pas en français et c'est vraiment regrettable.
      Si tu ne lis pas en anglais, en effet, il vaut peut-être mieux ne pas te lancer dans la trilogie au risque de ne jamais savoir le fin mot de l'histoire.
      Personnellement, je suis vraiment curieuse de la fin et je lirai donc la suite en vo ^^

      Supprimer
  3. J'avoue, la couverture est magnifique!! Le résumé et ton avis donne envie mais étant une vraie quiche en anglais, je ne pourrais jamais comprendre le troisième tome!! Ce serait dommage de se lancer dans cette trilogie!!

    Et je suis d'accord aussi, je déteste les personnages féminins qui s'apitoient!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ce qui est de la version anglaise, si ça peut te rassurer, je n'ai pas non plus un niveau exceptionnel. J'ai commencé par la nouvelle Neverfall, qui prend place entre le 1er et le 2ème tome et vraiment, je ne trouve pas ça du tout compliqué.
      C'est un peu dommage de se priver de la fin pour ça non ? Et puis c'est l'occasion de s'améliorer aussi ;)

      Mais oui les personnages féminins qui s'apitoient... Pfiou, elles ont le don de m'énerver !

      Supprimer
  4. Mais celui-ci aussi je veux le lire :(

    RépondreSupprimer