MENU

vendredi 23 octobre 2015

Absolument dé-bor-dée ! ou le paradoxe du fonctionnaire

Auteur : Zoé Shepard
Genre : humour

Éditions : Points
Publication : avril 2011
Pages : 307 pages

Prix : 7,20€

Résumé
Bienvenue dans un monde merveilleux, où il est enfin possible de solutionner un problème sans avoir à le régler et de piloter un projet sans s'en occuper. En devenant chargée de mission, Zoé Shepard pense avoir trouvé un travail : grossière erreur ! Plongée dans une ambiance de cour de récréation, elle oscille entre fous rires nerveux et consternation.

Avis de Marie
Ce livre avait fait beaucoup de bruit à sa sortie. Et pour cause ! Il met sérieusement à mal l’image de la fonction publique… Son auteur, fonctionnaire, ne nous épargne aucun des clichés de l’imaginaire collectif sur les fonctionnaires. C’est bien là le problème avec ce roman pour moi : les clichés. Ils sont tellement nombreux que j’ai fini par me laisser complètement et c’est avec beaucoup de difficultés que je suis allée jusqu’au bout.

Zoé Shepard est une jeune fonctionnaire, récemment lauréate d’un concours sélectif de la fonction publique : le concours d’attaché territorial. Compte tenu de la préparation difficile pour la réussite de ce concours, la jeune femme s’attend à occuper un poste de cadre administratif avec des responsabilités importantes ( il s’agit tout de même d’un poste de catégorie A). Malheureusement, après sa réussite et sa prise de fonction, elle va vite déchanter et nous faire partager ses déconvenues quotidiennes à travers ce récit.

Si au début je l’ai trouvé drôle et piquant, cette impression n’a pas duré bien longtemps. Si je vous dis que j’ai bien mis trois ans à lire ce roman, vous me croyez ? Jusqu’à ce que je m’oblige à ne plus le lâcher tant que la dernière page n’était pas tournée, je n’arrivais pas à enchaîner plus de cinq pages à la suite pour mieux l’oublier pendant quelques temps. Ce livre a été une réelle épreuve pour moi. Et dire qu’au lycée, j’avais trouvé que L’Assommoir de Zola était une épreuve (pourtant je l’ai beaucoup aimé…) ! Finalement, la véritable épreuve était avec Absolument dé-bor-dée ! ou le paradoxe du fonctionnaire mais ça je ne le savais pas encore, sinon je ne me serais pas plainte de cette magnifique œuvre de Zola. Non pas que l’écriture soit compliquée, loin de là. Elle est même très simple. Au point que je n’ai pas trouvé que l’auteur avait un style particulier. C’était écrit dans un langage simple voire même familier et parfois oral. Donc, ce n’était pas un chef-d’œuvre de la langue française mais ça avait le mérite d’être particulièrement simple et accessible… Enfin, à première vue. Comme quoi, ce ne sont pas les livres les plus accessibles en termes d’écriture qui sont les plus faciles à lire !

Ceux qui ont déjà passé des concours ou qui les passent pourront se reconnaître dans certains passages, notamment dans les premières pages où sont évoquées des conditions typiques à cette préparation (utilité des notes de synthèse en quatre heures, des masses d’informations assimilées pour la dissertation de culture générale, etc.…). Au début donc, cela était assez drôle, les remarques apparaissaient pointues avec une touche d’humour noir. Mais ce cynisme est rapidement devenu lassant tant l’auteur devenait caricaturale. D’ailleurs, au bout d’un moment, elle a fini par perdre en pertinence pour ne plus nous livrer qu’un enchaînement de caricatures à gros traits et pas spécialement représentatives de la réalité.

Ce roman se veut un condensé de tous les travers de la fonction publique sans réelle histoire derrière. Zoé Shepard nous livre un état des lieux accablants qui ne nous laisse qu’une mauvaise image de la fonction publique. Certes, tout n’y est pas parfait. Mais n’est-ce pas trop poussé que de dire qu’il n’y a que des fainéants incapables qui se cachent derrière l’administration des collectivités territoriales ? L’auteur donne plutôt l’impression d’avoir voulu se défouler et de prendre sa revanche sur ce poste qui ne lui convenait pas…
En effet, ce tableau caricatural aurait peut-être pu passer s’il y avait eu une histoire à suivre sur ces 307 pages (très très longues !!). Mais ce n’est pas le cas ! Les personnages ne sont guère attachants et leur évolution quasi-nulle. Il n’y a pas vraiment de scénario. Le récit est découpé en parties en fonction des mois et des jours et nous ne faisons que suivre Zoé qui se lève tous les matins pour aller travailler sans qu’il y ait de continuité. J’ai eu du mal à voir où voulait en venir l’auteur tant tout cela me paraissait par moment décousu et sans intérêt.

Au final, Absolument dé-bor-dée ! ou le paradoxe du fonctionnaire était une lecture qui s’annonçait drôle et rafraîchissante. Rapidement, je me suis rendue compte que ce ne serait pas le cas, les caricatures devenant bien trop lourdes et répétitives pour que le livre garde en efficacité. Vraiment, c’était une grosse déception !

Extrait
« Nous sommes les champions de l’accomplissement dans le néant ou de la réalisation dans l’apathie. »


Note
2/5
Une lecture difficile par sa lourdeur

14 commentaires :

  1. Vu que je sais ce que c'est la fonction publique, je vais me passer des clichés qu'on connait déjà tous sans lire ce livre ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, je pense que c'est un choix avisé ;)

      Supprimer
  2. Comme toi, je m'attendais à plus d'humour et moins de clichés...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décidément, ce livre a l'air d'avoir bien déçu... C'est vraiment dommage.

      Supprimer
  3. Ton avis ne me donne pas super envie de découvrir ce roman :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et j'en suis désolée mais malheureusement, mon ressenti n'est pas très bon. Si au début, il promettait d'être drôle, au final j'ai fini par trouver les attaques de l'auteur de plus en plus injustes.

      Supprimer
  4. J'ai croisé ce titre à plusieurs reprises mais je ne suis pas tentée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux passer ton chemin sans hésiter ;)

      Supprimer
  5. Je déteste tout autant ces clichés lourdeaux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On aurait pu croire que l'auteur allait s'en démarquer mais au final, elle a sauté à pieds joints dedans, et lourdement...

      Supprimer
  6. Je l'ai lu lors de sa sortie et je n'en ai pas gardé un souvenir impérissable...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non en effet... Pourtant, il y avait du potentiel. Mais au final, je n'ai retenu que l'aigreur de l'auteur.

      Supprimer
  7. Dommage que le sujet n'ai pas été" mieux exploité car il y avait de l'idée. Je me souviens avoir lu dans le même genre Tribulation d'une caissière et c'était très réaliste, j'avais beaucoup aimé!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi, il y avait de l'idée mais au final, c'est beaucoup trop lourd. Je ne crois pas me lancer un jour dans la suite...

      Je ne connais pas Tribulation d'une caissière. Il pourrait peut-être m'intéresser ! Merci pour le nom :D

      Supprimer