MENU

mardi 29 septembre 2015

Le Clan des Otori, Tome 2 - Les Neiges de l'Exil

Auteur : Lian Hearn
Titre VO : Tales of the Otori, Book 2 – Grass For His Pillow
Traduction : Philippe Giraudon
Genre : Fantastique

Editions : Folio
Publication : juillet 2004
Pages : 378

Prix : 8,50€

Résumé
Takeo, désormais héritier du puissant Clan des Otori, s'est engagé à rejoindre les rangs criminels de la Tribu, reniant ainsi son éducation pacifique, abandonnant ce qui lui revient de droit, territoire, fortune et pouvoir, renonçant aussi à son amour pour Kaede. Mais la Tribu peut-elle éloigner Taeko de son destin ? Le chemin qu'il choisit le conduira au paroxysme du danger, de l'épreuve et du sacrifice, au cœur des montagnes glacées du Pays du Milieu.
Kaede, pion utile dans le jeu des seigneurs de la guerre, devra quant à elle mettre en œuvre toute son intelligence, sa beauté et sa ténacité pour s'imposer dans le monde des hommes tout-puissants et garder son précieux secret.
Alors que tombent les premières neiges, Takeo et Kaede poursuivent leur quête au cœur d'un Japon féodal cruel et magnifique. Leur amour survivra-t-il à la guerre et à la haine, aux alliances promises ou rompues ?
Une histoire inoubliable où palpite la passion, où sourd la violence, où la beauté saisit toute chose.

Avis de Marie
Après avoir eu un coup de cœur pour Le Silence du Rossignol (chronique ici), j’avais hâte de me plonger dans la suite des aventures de Takeo et Kaede et je n’ai pas été déçue ! Les Neiges de l’Exil nous emporte directement après la chute du terrible seigneur Iida. Takeo a fait son choix : il poursuivra son entraînement auprès de la Tribu et abandonnera toute prétention à l’héritage Otori. Kaede, quant à elle, se retrouvera plus seule que jamais dans un monde où la force des hommes domine. Mais elle ne peut oublier son amour pour Takeo et attend malgré tout son retour. Entre complots et guerres sanglantes,  Takeo et Kaede pourront-ils être réunis un jour et vivre leur amour ? Rien n’est plus incertain dans ce monde cruel où les sentiments n’ont point leur place.

Si j’ai beaucoup apprécié ce deuxième tome, je lui ai tout de même préféré le premier et ce, pour une raison qui ne tient qu’à ma préférence pour certains personnages. Les Neiges de l’Exil est davantage axé sur le point de vue de Kaede. Or, si elle reste un personnage que j’apprécie, représentant une femme forte et courageuse, consciente de ses faiblesses et de sa force, ma préférence va à Takeo.
Tiraillé entre ses différents héritages, Takeo peine à trouver sa voie : sa part d’Invisible l’enjoint à ne pas avoir recours à la violence. Pourtant, il ne peut ignorer ses dons issus de la Tribu. Trahissant sans cesse l’un au profit de l’autre, Takeo n’en oublie pas moins son troisième héritage : celui de son père adoptif et du clan des Otori. Comment parvenir à concilier ces différentes facettes sans jamais y renoncer ? La Tribu l’a contraint à faire un choix cruel en exigeant de lui qu’il lui soit totalement dévoué. N’était-ce pas une erreur que d’accepter de la servir ? Takeo ne peut s’empêcher de se révolter face aux cruautés perpétrées par la Tribu, qui n’agit que dans son propre intérêt à elle. En apprenant davantage les règles qui gouvernent cette société secrète, le jeune homme sent à quel point il est différent et ne peut que s’interroger quant au rôle qu’elle souhaite lui confier. Sentant sa résolution vaciller, est-il encore tant de revenir en arrière ? Son amour pour Kaede n’a point faibli. Or, la Tribu a exigé qu’il renonce à toutes ses attaches. Aller à l’encontre de sa volonté reviendrait à signer son arrêt de mort et celui de sa bien-aimée. Certaines de ses erreurs auront des conséquences dramatiques. Osera-t-il braver l’interdit ?
De son côté, Kaede comprend que seul le pouvoir compte dans ce monde d’hommes cruels. Il n’y a pas de place pour les sentiments et il lui faudra faire preuve d’une très grande force afin d’imposer son nom et celui de sa famille. Sa beauté, qu’elle considère comme une malédiction, ainsi que sa réputation de femme apportant la mort sur quiconque ose la contempler, pourraient s’avérer être des armes redoutables. Saura-t-elle les mettre à profit ? N’oubliant pas son amour pour Takeo, elle attend désespérément son retour. Mais reviendra-t-il un jour ? Les Neiges de l’Exil est l’histoire d’un amour impossible. Taeko, tenu par ses engagements auprès de la Tribu, ne peut s’échapper sous peine de se condamner à une mort certaine. Kaede ne peut ignorer également ses devoirs. Entre alliances, haines ancestrales et passion, comment les deux amoureux parviendront-ils à se retrouver ?

Lian Hearn nous plonge de nouveau dans un univers enchanteur et captivant duquel on ne peut s’échapper tant que la dernière page n’est pas tournée. Je n’ai pas pu rester insensible à la douleur de Takeo et aux malheurs qui touchaient Kaede tout en étant émerveillée par les descriptions des lieux que l’auteur nous faisait partager. L’hiver et le froid qui approchent sous un manteau de neige, les grondements des tambours de guerre qui se font entendre encore et toujours plus, les alliances qui se dénouent face aux trahisons… Tous ces obstacles auront-ils raison de nos deux héros ?

Bien que ma préférence aille au Chant du Rossignol, ce deuxième tome du Clan des Otori n’en est pas moins un coup de cœur. Takeo et Kaede se sont engagés sur des voies opposées. Malgré tous les obstacles, réussiront-ils à vivre un jour leur amour ? Les Neiges de l’Exil est un roman où l’amour et la haine s’opposent sur fond de guerre et de trahisons. Plus que l’histoire d’un amour impossible, Lian Hearn nous propose une fresque palpitante où se déchaînent les passions.

Extraits
« Vous dérobez aux femmes tout ce qu'elles ont. Même notre souffrance – cette souffrance dont vous êtes la cause –, vous la volez et vous la représentez sur scène comme si c'était vous qui la ressentiez. »

« De même que le fleuve est toujours à notre porte, le monde nous attend toujours dehors. Et c'est dans le monde que nous devons vivre. »

Note
Coup de coeur !


6 commentaires :

  1. Une amie vient de me prêter le tome1. J'hésitais à le lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement, c'est un coup de coeur, je ne peux que t'encourager à le lire ! C'est une très belle saga et le 1er tome est excellent !

      Supprimer
  2. j'avais adoré la trilogie et j'ai le tome 4 et 5 en grand format que je n'ai pas pu lire encore, ta chronique m'a donné envie de faire une relecture des trois premier pour enfin lire le 4 et 5 ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci <3

      J'ai hâte d'arriver à ces tomes là aussi !!

      Supprimer
  3. ah le clan des otori, culte ! Découvert quand j'étais ado, je les ai relu avec plaisir l'année dernière ! En tout cas ta chronique est très fournie, je suis admirative ! La suite devrait te plaire !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon seul regret est de ne pas les avoir découverts plus tôt ! Merci :D
      Avec ce que tu me dis, je suis encore plus pressée de m'y mettre ^^

      Supprimer