MENU

dimanche 12 juillet 2015

Le Requiem d'un Soupir

Auteur : Tiffany Schneuwly
Genre : Drame

Editions : Val Sombre
Publication : 31 décembre 2011
Pages : 189 pages

Prix : 16,99€

Résumé
Une inspiration… Une expiration… Un soupir…
La vie de Mercedes se résume à cela. A 19 ans, elle souffre d’un asthme sévère et ne peut profiter de sa vie comme elle le souhaite. Voyant qu’elle passe à côté de toutes les expériences qu’elle devrait vivre durant son adolescence, une étrange petite fille va venir à sa rencontre afin de lui apprendre à profiter de sa vie.
L’asthme est une maladie commune, mais pas moins grave pour autant. Découvrez l’histoire d’une jeune fille qui se bat pour survivre, pour soupirer son requiem…

Avis de Marie
En commençant la lecture du Requiem d’un Soupir, je me suis dit que ça n’allait pas être une lecture facile, en raison du sujet abordé. Qui ne connaît pas un asthmatique dans son entourage ? L’asthme est une maladie très commune mais peu de personnes savent quelles conséquences gravissimes elle peut avoir. C’est de cette maladie que Tiffany Schneuwly nous parle à travers Mercedes.


Mercedes est une jeune fille de 19 ans tout ce qu’il y a de plus banal, enfin presque… Mercedes est asthmatique et cet asthme l’empêche de vivre, complètement. Comment ? Vous êtes étonné ? Vous ignorez quels ravages cette maladie, bénigne dans l’esprit de la plupart des gens, peut causer ? Vous allez les découvrir en lisant ce roman… Jusqu’à ses 14 ans, Mercedes vivait une vie tout à fait normale. Mais elle a pris fin lorsque son asthme est apparu. Là, progressivement, le quotidien de l’adolescente est devenu un combat permanent pour faire entrer de l’air dans ses poumons. Comment profiter de la vie dans ces conditions ? C’est un défi insurmontable pour Mercedes, jusqu’au jour où une mystérieuse petite fille apparaît et l’aide à reprendre goût à la vie et à affronter la maladie.
Je tiens à remercier Tiffany Schneuwly pour m’avoir accordé sa confiance ! Dès les premières pages, j’ai compris que ce livre serait très fort en émotions même si j’ai eu quelques difficultés à rentrer dans l’histoire. En effet, j’ai trouvé dans un premier temps l’histoire très naïve mais très rapidement, j’ai changé d’avis. Mercedes nous livre avec ses propres mots son quotidien face à la maladie. Elle n’a que 19 ans et c’est avec le regard de cette jeune fille que nous découvrons ce qu’elle vit. Il était donc normal d’avoir un style d’écriture en adéquation avec l’âge du personnage. Finalement, le choix de l’auteur était bien approprié. Sous une plume légère, c’est un sujet grave qui est abordé… Et j’ai trouvé que l’auteur le faisait de manière vraiment poignante. Lorsque Mercedes nous décrit comment son souffle se bloque, la panique qu’elle ressent, j’ai eu l’impression moi aussi de manquer d’air. Une fois la crise passée, c’est avec soulagement que je reprenais mon souffle et ma lecture.
Heureusement, il n’y a pas que des mauvais moments à passer dans ce roman en compagnie de Mercedes ! La jeune fille est bien entourée par ses amies, ses parents et une mystérieuse petite fille qui vont l’aider à arrêter de « fuir comme une lâche au lieu d’affronter (sa) propre vie ». Coralie, Alice et Arnaud sauront l’accompagner dans les pires moments comme dans les meilleurs. Ses parents la soutiendront quoiqu’il advienne et quoiqu’il leur en coûte, notamment sa mère, qui depuis le début de sa maladie, n’a pas hésité une seule fois à tout sacrifier pour être à ses côtés. Sur ce point, Mercedes a d’ailleurs eu tendance à m’agacer quelque peu, son côté altruiste étant à la limite de l’auto-apitoiement. J’avais envie de lui dire « relève la tête et profite de la vie ! » mais une petite fille s’en est chargée avant moi. Drôle et attendrissante, celle-ci restera un mystère jusque dans les dernières pages même s’il est possible de deviner son identité assez rapidement.

Le Requiem d’un Soupir ne laissera personne indifférent. L’asthme est une maladie dont on ignore souvent toute la gravité. Tiffany Schneuwly est là pour nous l’apprendre dans un roman touchant à l’héroïne particulièrement courageuse.

Extrait
« Je ne pense pas que la vie se résume à des choix, mais plutôt à la façon de concilier des éléments qui nous paraissent incompatibles. »


Note
Une lecture très agréable !
3,5/5

1 commentaire :

  1. Merci pour la découverte :) Cette histoire a l'air très touchante !

    RépondreSupprimer