MENU

mercredi 1 juillet 2015

Juliette à New-York

Auteur : Rose-Line Brasset
Genre : Jeunesse

Edition : Kennes
Parution : Juin 2015
Pages : 238 pages

Prix : 11,90 euros

Résumé
Juliette à New York Juliette a 13 ans et déteste son prénom. Elle vit avec sa mère, une journaliste un peu excentrique. Quand celle-ci lui demande de préparer ses bagages parce qu'elles partent le jour même passer une semaine à New York, l'adolescente ne la croit pas ! Et pourtant... Le temps de dire au revoir à Gino et Gina, ses BFFs, et la voilà partie pour la ville de ses rêves les plus fous. Rapidement conquise par la Grosse Pomme et ses attraits, Juliette se fera de nouveaux amis, arpentera la ville d'un bout à l'autre et vivra des aventures à couper le souffle ! À la fin du roman, un carnet de voyage Sur les pas de Juliette attend les globe-trotters en herbe, qui en apprendront plus sur les principaux points d'intérêt, les restos, l'histoire de la ville et la langue. 

Avis de Manon
Découvert dans le cadre d’un partenariat avec les éditions Kennes, Juliette à New-York est un roman jeunesse sympathique et dépaysant qui ravira les plus jeunes. 
Juliette, jeune québécoise de 13 ans, a la surprise de sa vie quand sa journaliste de mère lui annonce un beau matin qu’elles partent quelques jours à New-York. L’adolescente s’imagine déjà arpentant les rues de la célèbre ville tout en faisant les magasins et en croisant quantité de célébrités. Et même si on ne croise pas des stars à tous les coins de rue, Juliette va faire des rencontres surprenantes et va vivre de drôles d’aventures dans la mythique Big Apple. 

J’ai beaucoup aimé le ton et l’écriture de Rose-Line Brasset. Léger et divertissant, Juliette à New-York est un vrai livre de filles destiné, avant tout, aux pré-adolescentes. Même si je me suis sentie un peu vieille et dépassée face aux préoccupations de Juliette (comme le dit si bien la jeune fille, les années 1980 c’était il y a très longtemps !), j’ai bien aimé suivre ses aventures car celle-ci est loin d’avoir sa langue dans la poche. 
New-York est un personnage à part entière. La ville est très bien décrite, aussi bien dans ses aspects positifs que dans ses aspects les moins reluisants. Les rues de New-York mais aussi ses meilleurs restaurants et ses musées n’auront plus aucun secret pour vous, notamment grâce aux descriptions et aux commentaires de la mère de Juliette et de ses amies. En effet, si sa mère est plutôt du genre musées et bibliothèque, la jeune fille préfère faire les magasins et se balader dans les parcs de la ville avec les personnes rencontrées durant son séjour. 

Les préoccupations de Juliette sont tantôt drôles (va-t-elle croiser Justin Bieber à New-York ??) et tantôt attendrissantes. Si elle peut être une vraie tête-à-claques (après tout, c’est une ado !), le jeune fille sait aussi se révéler drôle et touchante, toujours prête à venir en aide aux autres. Les autres personnages, à part la mère de l’adolescente, sont un peu éclipsés par l’exubérance de Juliette mais ils n’en restent pas moins sympathiques et défendent, comme dans tout bon roman jeunesse, des valeurs comme l’amitié et le courage. 

L’écriture est fluide et se lit très facilement. En plus, le livre étant écrit par une québécoise, les petites expressions propres à nos cousins d’outre-mer sont nombreuses et c’est un vrai régal de les découvrir tout au long du livre. 
Petit plus, le livre se veut interactif et contient, à la fin, un petit questionnaire sur New-York ainsi qu’une foule de petits et grands détails sur la ville.

Bref, Juliette est une héroïne d’aujourd’hui, dans laquelle toutes les adolescentes (et même leurs mères) peuvent se reconnaître et on ne se lasse pas de ses aventures. En tout cas, une chose est certaine, en refermant ce livre, on ne rêve que d’une chose : visiter et se perdre dans la magie de New-York. 

Extrait
« Retour dans la 5e Avenue. Arrêtée devant la vitrine de chez Tiffany & Co., une célèbre bijouterie, maman est en pâmoison. Il parait que l’endroit a été le lieu de tournage d’un film célèbre avec une certaine Audrey Hepburn. Connais pas ! »


Note
3,5/5

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire