MENU

lundi 22 juin 2015

Les Temps d'Avant, Tome 1 - Jusqu'au Crépuscule

Auteurs : Laurent André et Christelle Hedin 
Genre : drame 

Éditions : A&H 
Publication : 2 décembre 2013 
Pages : 274 pages 

Prix : 19,90€ 

Résumé 
Paris, 13ème arrondissement, été 70, cinq enfants font connaissance. Une belle amitié va naître entre Marie, Julie, Christophe, Philippe et Lucas, intemporelle malgré les années qui passent. Espiègles, débordants d'énergie et de lubies, ils se lient un peu plus chaque jour, partageant jeux, activités sportives, découvertes technologiques, fous rires, peines et drames familiaux. Les cinq amis grandissent, toujours animés par cette même amitié devenue fusionnelle, et vivent leur premier amour, leur première expérience sexuelle. Qui n'a pas un jour rêvé de revivre ses premières fois exaltantes ? Une histoire qui vous transporte dans les années 70-80 et vous immerge dans la vie trépidante de ces cinq enfants à la vie, à la mort... 

Avis de Marie 
Jusqu’au Crépuscule est un roman qui me laisse assez partagée. Autant de nombreux points m’ont plus, autant certains ont fait que j’ai bien failli abandonner sa lecture… 
Tout commence dans les années 1970, dans un parc de jeu, avec Lucas, un tout petit garçon, qui va faire la connaissance de quatre autres enfants. De leurs jeux ensemble va naître une belle et longue amitié. C’est l’histoire de ces cinq enfants qui nous est racontée. Nous suivons ainsi Lucas, Marie, Julie, Christophe et Philippe jusqu’à l'âge adulte, jour après jour, dans les meilleurs moments comme dans les pires. 
Comme je n'avais lu aucun avis sur ce roman, je n'avais aucune attente particulière et partais donc sans aucun apriori. Le roman démarre ainsi doucement avec la rencontre de cinq enfants dans un parc de jeux. Nous faisons ainsi la connaissance de chacun d'entre eux et découvrons au fil des pages leurs caractères respectifs. Tous ont une personnalité bien marquée et il est aisé de faire la différence entre eux. Lucas et Marie sont ceux qui ont le plus retenu mon attention car ce sont eux qui ont les personnalités les plus fortes du groupe. Marie, dont les parents sont Irlandais, a hérité de sa famille un tempérament de feu. Toujours prompte à s'embarquer dans les péripéties les plus folles, elle est très proche de Lucas. Bien que le roman soit consacré à l'enfance de ces cinq personnages, on les voit surtout grandir aux côtés de Lucas, celui-ci étant le personnage sur lequel l'auteur s'attarde le plus. Lucas est comme un soleil autour duquel les quatre autres enfants tournent. C'est donc en grande partie à travers le regard de Lucas que nous apprenons à connaître ses meilleurs amis. Leur amitié est très forte et semble à toute épreuve. La relation qu'ils entretiennent est vraiment très belle et il était drôle de traverser les années 1970 puis 1980 à leurs côtés, le récit étant très fortement ancré dans le réel. Ainsi, de nombreuses références historiques et culturelles sont disséminées tout au long du livre : les débuts d'Indochine, les premières consoles de jeu, bref autant de moments qui ont marqué ces deux décennies. Les personnages sont tous très attachants. Doués en sport, à l'école, attentifs à tout ce qui les entoure, créatifs, polis... n'importe quel parent rêverait d'avoir des enfants aussi parfaits !  
Si au début cela ne me dérangeait pas, plus j'avançais dans l'histoire plus j'avais du mal. En voulant donner une image de perfection, l'auteur a fini par donner une image trop lisse sur laquelle je n'ai pas réussi à trouver une seule prise. Jusqu'au Crépuscule manque de rebondissements : tout se passe bien pour les cinq enfants, trop même. Si un ou deux évènements viennent perturber leur tranquillité à un moment donné, ce sont là les seuls. Et d'ailleurs chacun finit par se relever brillamment de toutes ces épreuves. Certes, c'est une manière de montrer la force de ces personnages et leur unité. Mais à la longue, j'ai fini par trouver cela lassant. Les personnages et le lecteur sont ménagés durant quasiment tout le récit pour arriver aux évènements tragiques des dernières pages. Sauf que l'effet de surprise n'en est plus vraiment un, tout se passait tellement bien que l'on sentait arriver le drame bien des pages avant...  
Cette lassitude ressentie a été renforcée par le nombre de détails trop important. Les descriptions sont nombreuses et détaillées, trop même. Chaque moment de la journée de chaque mois de chaque année est détaillé. Or, en se voulant réaliste, le roman ne laisse plus aucune place à la rêverie et à l'émotion. Si au début je me disais qu'à tous les coups j'allais finir le roman la larme à l'œil, arrivée à la moitié j'ai déchanté... Et c'est avec soulagement que je suis arrivée au bout de ce roman.  

Jusqu'au Crépuscule est un roman empreint de nostalgie et de mélancolie. Si pendant la première partie, le lecteur est ravi de se laisser emporter par ces émotions et de découvrir le quotidien de Lucas, Marie, Philippe, Julie et Christophe, cinq enfants espiègles et pleins de joie de vivre, au bout d'un moment une certaine lassitude s'installe en raison d'un rythme trop plat. Le ton du début était très plaisant mais il est dommage de ne comprendre le titre du roman que dans les toutes dernières pages. J'aurais aimé que l'auteur installe ce petit coup de pression, ce suspense qui fait que, même si on se doute de la fin, on souhaite y arriver le plus vite possible pour savoir ce qu'il va se passer. Au final, Jusqu'au Crépuscule est un roman qui me laisse partagée.  
                                                                                                                                    
Extrait 
« Il se devait à présent de lui redonner une vie d’adolescent comme les autres, même si Lucas ne sera plus jamais un adolescent comme les autres. Les blessures vécues, l’apprentissage de la vie en totale autonomie, la gestion de son quotidien, tout cela l’a fait mûrir bien avant l’heure, et personne ne pourra jamais revenir en arrière et lui redonner l’insouciance perdue au cours des derniers mois. » 

Note

Petite déception : 2.5/5

6 commentaires :

  1. Réponses
    1. Oui, après ce n'est que mon ressenti mais j'ai été assez déçue...

      Supprimer
  2. Je connais bien ce roman sans en avoir jamais lu ni le résumé, ni un avis à son propos. C'est étrange mais c'est ainsi. Je te remercie parce que grâce à toi j'ai une vision d'ensemble sur ce roman. Même si tu as été déçue, ça m'a quand même donné envie :) Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'essentiel c'est que tu te fasses ton propre avis. Mon but n'est pas d'empêcher de le découvrir, bien au contraire ! J'espère juste donner envie de le lire aux autres pour qu'ils se fassent leur propre avis ^^

      Supprimer
  3. ce livre me tente énormément ! et ton avis me donne encore plus envie de le lire !

    RépondreSupprimer