MENU

mardi 30 juin 2015

Les Haut Conteurs, Tome 3 - Coeur de Lune

Auteurs : Patrick Mc Spare & Olivier Peru
Genres : Fantasy, Aventure

Edition : Pocket
Parution : Novembre 2013
Pages : 381 pages

Prix : 7,90 euros

Résumé
Ravengen est une terre maudite, tous ses habitants vous le diront. Le seigneur Othon le Loup y a sauvagement tué sa femme, la douce Beatrix, avant de disparaître à son tour, en laissant de nombreux cadavres derrière lui. Quarante années plus tard, l'on murmure encore que le spectre de la Dame de Lune hante ces bois sombres, accompagnée de l'âme perdue de son bourreau. Happés par un tourbillon de folie et de sang, dans la chaleur torride de l'été germanique, les Haut Conteurs, Roland Cœur de Lion et Mathilde la patiente, rejoints par le truculent Geoffroy Bouche-Goulue, vont tenter de percer les mystères de ce sinistre pays. Qui est cette Bête Dévoreuse, hurlant à la Lune et coupable de tant d'atrocités ?

Avis de Manon
Une fois encore, j’ai été ravie de replonger dans les nouvelles aventures des Haut Conteurs. Cette fois, nous suivons Mathilde et son élève Roland jusqu’au coeur de la Forêt Noire sur la trace de l’un des leurs. Sur la terre maudite de Ravengen, ils vont être confrontés à un souverain malveillant, une population brimée et terrorisée par les légendes locales et surtout à une effroyable bête et son mystérieux maître. 

Il est conseillé d’avoir lu les deux premiers tomes avant de s’attaquer à celui-là. De nombreux personnages et de nombreux faits, déjà introduits dans les précédents tomes, sont repris dans Coeur de Lune. J’ai lu les deux premiers tomes il y a plusieurs mois mais je n’ai eu aucun mal à me remémorer l’histoire car les faits survenus dans les deux autres romans sont bien résumés. 
L’intrigue fait directement suite aux événement du tome 2 même si elle va rapidement s’en démarquer. De nouveaux personnages vont faire leur apparition comme Geoffroy Bouche-Goulue qui m’a un peu fait penser à un autre personnage connu des adeptes de fantasy : le nain Gimli du Seigneur des Anneaux. D’autres, comme la belle Elena ou le fourbe Lothar, sont déjà apparus dans les précédents livres. D’ailleurs, Roland, notre jeune héros, va faire l’expérience des premiers émois amoureux, sous l’oeil bien évidemment amusé de Mathilde. 
L’ambiance est de plus en plus sombre et épique. Roland grandit et cela se ressent dans son comportement et ses réflexions. Il n'a plus rien d'enfantin ; plus mature, il s’interroge énormément sur son destin. En effet, la mystérieuse prophétie dont il fait l’objet semble se préciser surtout avec l’apparition de la mystérieuse bête de Ravengen.

J’aime toujours autant le duo Mathilde/Roland. Tour à tour amusant ou touchant, c’est en grande partie grâce à ces deux personnages que je me passionne autant pour cette série. Chaque nouveau livre me donne l’occasion de voir ce qu’ils deviennent et quelles nouvelles aventures ils vont vivre. Et pour l’instant, je ne suis pas déçue ! Si d’anciens ennemis continuent de nuire aux conteurs, de nouveaux vont également leur mettre des bâtons dans les roues. Gentils et Méchants sont parfois difficiles à distinguer tant les personnages sont complexes et nuancés

L’écriture est toujours aussi fluide et entraînante. J’ai quasiment lu le livre d’une seule traite tant j’étais captivée par les aventures des Haut Conteurs. On ne s’ennuie pas une seule minute !! L’action est présente et les rebondissements sont très nombreux. D’ailleurs le dernier chapitre vaut le détour ! 

Coeur de Lune est un troisième tome réussi qui nous plonge, une fois n’est pas coutume, dans des aventures palpitantes et entraînantes. A peine fermé, on n’a qu’une envie : se jeter sur la suite et découvrir les nouvelles prouesses des capes pourpres !

Extraits
« Redoutablement savante, incompréhensible, pimbêche, et maintenant enquêtrice improvisée… Décidément, Roland ne cumulait que des déconvenues depuis qu’il côtoyait la plus belle fille du monde ! A désespérer de se sentir l’âme romantique ! »

« La douce clarté lunaire leur indiquait le chemin à suivre. Et, pour la première fois depuis des jours, elle n’était plus synonyme de folie et de terreur. »

Note
Coup de coeur !
5/5

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire