MENU

mercredi 3 juin 2015

Crueler Than Dead, Tome 1


Auteurs : Tsukasa Saimura & Kozo Takahashi
Genres : horreur, science-fiction, seinen

Editions : Glénat
Publication : 17 juin 2015
Pages : 280 pages

Prix : 10,75 euros

Résumé
Elle se réveille dans un monde décharné. Elle ne sait ni qui elle est, ni où elle est. Tout ce qu’elle sait, c’est qu’elle est en danger, une proie dans un monde envahit par les zombies.
Tuer, se cacher, courir encore et encore, trouver des armes, trouver à manger, fuir pour un endroit où survivre autant que possible. Et chercher à comprendre pourquoi. Pourquoi ce monde, pourquoi ces zombies… et pourquoi, elle, saine, vivante, humaine, vient de vomir…. des doigts d’humains !

Avis de Marie
Crueler Than Dead n’est pas du tout le genre de manga que je lis habituellement. On est loin des shojo tous mignons habituels, très loin même ! Car ce que je vous propose de découvrir aujourd’hui n’est rien de moins qu’un seinen horrifique (avec un titre pareil, on s’en doutait un peu !).
Crueler than Dead nous plonge dans un monde post-apocalyptique où le moindre coin regorge de zombies. L’héroïne se réveille dans un monde hostile qu’elle ne reconnaît pas et où le danger règne en permanence. Où est-elle ? Que s’est-il passé ? Et surtout qui est-elle ? Complètement perdue, elle va devoir apprendre à survivre très rapidement si elle ne veut pas finir dévorée par les zombies…
C’est avec beaucoup de curiosité que je me suis lancée dans ce manga. Crueler Than Dead ne me fera pas aimer le genre de l’horreur. Néanmoins, j’ai bien aimé.
D’entrée de jeu, j’ai été frappée par les dessins. La couverture annonce très bien la couleur et tout le long du manga, on ne peut que remarquer le sens du détail des deux mangakas. Leur plume est précise et ils prennent plaisir à dessiner jusque dans les moindres détails ces zombies mangeurs de chair humaine. Chair en décomposition, traînées de sang, dents prêtes à déchiqueter, regards affamés, autant de détails qui m’ont fait frissonner ! J’avoue ne pas m’être trop attardée sur certaines bulles tant elles étaient pour moi quasiment insoutenables. Autant dire que ce n’est pas vraiment ma tasse de thé. Pourquoi ai-je continué alors ? Je vais vous le dire. C’est gore, c’est violent mais pas seulement et c’est la raison pour laquelle je n’ai pas réussi à décrocher : l’histoire est très prenante. On a envie de savoir qui est cette jeune femme que nous suivons dès les premières pages et quelles sont les raisons qui l’ont menée ici. Pourquoi ne se rappelle-t-elle pas ce qu’il s’est passé ces dernières années ? Pourquoi vient-elle de vomir des doigts humains ? D’où lui vient cette incroyable force ?

Tout va très vite dans ce premier tome, les rebondissements s’enchaînent les uns après les autres tandis que les révélations arrivent au compte-gouttes : juste ce qu’il faut pour donner envie de continuer, sans en révéler trop. Parfois, tout allait même un peu trop vite et certaines bulles étaient un peu confuses, m’obligeant à revenir en arrière et à m’attarder dessus un peu plus longuement. Cette rapidité ne laisse guère de place à l’ennui mais elle empêche également de s’attacher aux personnages. Est-ce qu’il s’agit vraiment d’une mauvaise chose ? Pas totalement car les auteurs n’épargnent absolument personne ! Si les zombies représentent une menace permanente, les humains ne sont pas en reste. Ce fléau n’a fait que révéler les pires faces de l’humanité et personne ne pourra en ressortir indemne. Le mal frappe sans distinction aucune et les meilleurs comme les pires, les innocents comme les coupables, disparaissent les uns après les autres. Malgré tout, certains retiennent davantage l’attention que d’autres et sont appelés à changer le cours des évènements. Encore faut-il qu’ils survivent assez longtemps pour ça…

Crueler Than Dead est un seinen qui saura ravir les adeptes des zombies ! Violent et gore à souhait, il n’en contient pas moins une intrigue bien ficelée et menée à un rythme effréné. Le suspens est omniprésent et l’ambiance électrique, le tout servi par des graphismes remarquables. Tsukasa Saimura et Kozo Takahashi montrent avec Crueler Than Dead toute leur maîtrise et leur talent !

Note
4/5

4 commentaires :

  1. Elle me fait trop flipper la couverture lol

    RépondreSupprimer
  2. Si je n'avais regardé que la couverture je serais parti en courant mais le fait de lire ta chronique me rend assez curieuse à propos de ce manga ! Je prends note ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu la même réaction la toute première fois où je l'ai vu xD. Mais finalement je ne regrette pas de m'être plongée dedans. Si tu en as l'occasion, n'hésite pas.

      Supprimer