MENU

mercredi 10 juin 2015

Altaïr, Tome 2

Auteur : Kotono Kato
Titre VO : Altair
Traduction : Fédoua Lamodière
Genre : shonen

Éditions : Glénat
Publication : novembre 2014
Pages : 224 pages

Prix : 7,60€

Résumé
Mahmud a libéré Hisar et sauvé son ami Ibrahim, mais c’est une bien sévère sanction qui l’attend pour son exploit ! Il décide donc de parcourir le monde pour forger son expérience et amasser des connaissances.
Mais, au détour d’une halte, quelle n’est pas sa surprise de découvrir une compagnie de théâtre itinérant jouer ses mésaventures sur scène !

Avis de Marie
J’avais bien aimé le premier tome d’Altaïr qui s’annonçait prometteur. Ce second volet confirme cette première impression car si ce n’est toujours pas un coup de cœur, il était encore mieux que le précédent !
Mahmud est parvenu à libéré la ville d’Hisar et à sauver par la même occasion son ami Ibrahim. Mais à quel prix ? La sanction n’est-elle pas trop sévère pour lui qui rêvait de changer les évènements ? Afin de devenir encore meilleur, il décide de partir et de parcourir le monde. Au gré de ses pérégrinations, il vivra de nombreuses aventures palpitantes et fera des rencontres bouleversantes.
Pour commencer, la couverture de ce deuxième tome est vraiment très belle. J’adore les couleurs et le style de dessin. La plume est toujours aussi nette avec des décors très travaillés.
Au niveau du scénario, tout s’accélère. Afin de devenir un meilleur pacha, Mahmud part explorer le monde. C’est l’occasion pour lui de découvrir tout ce qu’il recèle, à commencer par ses habitants. Nous retrouvons ainsi Shara et sa troupe de théâtre itinérant qui décident de recueillir pour un temps le jeune homme et son aigle. Il va alors découvrir un monde dont il ignorait absolument tout. En se contentant des hauts cercles, Mahmud va comprendre à quel point il s’est trompé. Pour éviter les guerres, il ne lui suffit pas d’occuper un poste important. Encore faut-il comprendre tous les enjeux. Son exploration des confins de l’empire de Türkiye lui apportera peut-être les réponses à ses questions et lui permettra peut-être, au passage, de déjouer les plans de l’Empire Balthrain.

Question scénario, l’auteur ajoute progressivement des éléments afin de complexifier l’histoire. Les complots et les intrigues se font de plus en plus nombreux et de mystérieux personnages apparaissent.
Je regrette d’ailleurs que certains personnages que j’avais appréciés auparavant ne soient pas davantage présents, Zaganos en particulier. Pour autant, vue comment l’histoire évolue, ils apparaîtront sûrement dans les prochains tomes, surtout que l’auteur donne assez d’éléments pour laisser entendre que Zaganos jouera un rôle important par la suite.

Pour conclure, ce deuxième tome d’Altaïr est encore meilleur que le premier. Si l’intrigue est un peu longue à se mettre en place et les personnages encore peu développés, la suite s’annonce vraiment intéressante !

Extrait
« Dans la réalité, les personnes ne sont pas pareilles à leurs adaptations théâtrales… Parfois, il arrive qu’une pièce ruine l’existence de quelqu’un… Mais tout ça, le public l’ignore. »

Note
3,5/5

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire