MENU

vendredi 29 mai 2015

Un été 63

Auteur : Tracy Guzeman
Titre Original : The Gravity of Birds
Traduction : Simone Davy
Genre : Drame

Edition : Flammarion
Parution : Mai 2015
Pages : 386 pages

Prix : 22 euros


Résumé
Les soeurs Kessler, Natalie et Alice, étaient très proches, jusqu’à ce que l'adolescence les sépare. Natalie est têtue, manipulatrice, et très belle ; Alice est une rêveuse qui aime les livres et les oiseaux. Durant des vacances en famille près d'un lac du Connecticut, Alice tombe sous le charme d'un jeune peintre qui peine à vivre de son art, Thomas Bayber, en qui elle trouve une âme soeur. Natalie, elle, reste insensible. Pourtant, à la fin de l'été, leurs vies prendront un tour à jamais différent. Quarante ans plus tard, Bayber, artiste mondialement connu qui vit désormais reclus, dévoile une oeuvre inédite. Le sujet de ce tableau nous ramène à cet été 63 où tout s'est joué.

Avis de Manon
Voilà un livre que j'ai beaucoup aimé découvrir et que je relirai avec beaucoup de plaisir ! Alors un grand merci à Babelio et à Flammarion pour m'avoir permis de lire et d'apprécier ce roman. 
Nathalie et Alice Kessler sont deux sœurs adolescentes que tout oppose. Leur rencontre avec Thomas Bayber, un jeune peintre, au cours de l'été 1963, va marquer un tournant décisif dans leur vie et un point de non retour dans leur relation déjà bien compliquée.

Dès les premières pages, l'auteur nous plonge dans une ambiance très particulière et captivante. Les sœurs Kessler et leur relation avec Thomas sont au cœur de ce roman. Le lecteur est tenu en haleine dès les premières pages et cela sur plusieurs décennies : je me suis plusieurs fois demandée où l'auteur voulait m'amener et ce qui allait ressortir des dernières pages. 
À y réfléchir davantage, l'art, et plus particulièrement la peinture, tiennent également une place centrale dans le récit de Tracy Guzeman. Les descriptions des peintures et des toiles de Bayber sollicitent l'imagination du lecteur. Elles sont tellement minutieuses qu'on a l'impression d'avoir l'œuvre sous les yeux. 

Au niveau de l'intrigue, les secrets et les non dits sont nombreux et au coeur de l’intrigue. Même si le lecteur se doute parfois de l’issue de l’histoire, on n'en est pas moins passionné par la vie des personnages et la complexité de leurs relations, surtout celle des deux soeurs, Nathalie, l’aînée, et Alice, la cadette.
Thomas est sans doute le plus ambigu et le plus charismatique des personnages mais je ne peux pas dire que je l'ai apprécié (tout comme Nathalie d'ailleurs). Au contraire, je n'ai pas toujours été d'accord avec son comportement, ses choix et sa manière de voir les choses. Mais il n'en reste pas moins un personnage complexe et riche qui donne beaucoup de profondeur à ce livre.  
Les autres protagonistes comme Finch et Stephen sont aussi très bien travaillés. Intéressants, complexes et fascinants, ils n'ont rien à envier aux personnages principaux. 

L'écriture de l'auteur est toute en légèreté. Simple mais recherchée la plume de Tracy Guzeman nous fait voyager à travers les époques, sans aucun effort. Si Un été 63 est son premier roman, je suis vraiment impatiente de lire ses futurs romans. 

En définitive, Un été 63 est un premier roman tout en finesse et en subtilité. Son intrigue et ses personnages tous plus complexes et intrigants les uns que les autres nous offrent une belle peinture de la nature humaine et de la complexité des liens fraternels. 

Extraits
« L’artiste ne s’est pas davantage protégé qu’il n’a protégé son spectateur. Tout est livré à l’état brut, les valeurs humaines s’affinent sur la toile, s’adoucissent et se durcissent, divergent et s’agrègent. »

Note
4/5

2 commentaires :

  1. Je ne connaissais pas mais cela me tente beaucoup ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment bien ! C'est un livre très prenant !

      Supprimer