MENU

mardi 17 mars 2015

Un intérêt particulier pour les morts

Auteur : Ann Granger
Titre VO : A Rare Interest in Corpses
Traduction : Delphine Rivet
Genres : Policier, Historique

Éditions : 10-18
Collection : Grands détectives
Publication : juin 2013
Pages : 379 pages

Prix : 7,50 euros

Résumé
Londres, 1864. Lizzie Martin accepte un emploi auprès d’une riche veuve dont la précédente dame de compagnie s’est enfuie avec un inconnu. Mais quand le corps de la jeune fille est retrouvé dans le chantier de la gare St Pancras, Lizzie décide de mener sa propre enquête. Elle pourra compter sur l’aide d’un ami d’enfance devenu inspecteur, Benjamin Ross, pour découvrir la vérité sur la mort de cette femme… dont le sort semble étroitement lié au sien.

Avis
Avec un titre pareil, ce livre était vraiment tentant ! Gros coup de cœur pour cette lecture !!
Avec Un intérêt particulier pour les morts, nous nous retrouvons plongés en plein cœur de l’Angleterre de l’époque victorienne. Suite au décès de son père, Lizzie Martin accepte le poste de dame de compagnie auprès d’une riche veuve à Londres. À peine est-elle arrivée qu’elle se retrouve confrontée à la découverte du corps d’une jeune femme. Qu’a-t-il bien pu lui arriver ? Quelle n’est pas sa surprise lorsqu’elle découvre qu’il s’agit de la précédente dame de compagnie de sa patronne ! Décidée à trouver le coupable, Lizzie va mener sa propre enquête…

Ann Granger est une auteur bien connue en Angleterre qui n’a été traduite que tardivement en France. Et il était temps qu’elle le soit !
À mi-chemin entre Anne Perry et Jane Austen, Ann Granger nous propose une enquête policière à l’atmosphère angoissante. Les rues tortueuses de Londres regorgent de dangers et c’est ce que va malheureusement découvrir notre héroïne.
L’auteur parvient à restituer à merveille ce que pouvait être la capitale anglaise de l’époque et à nous plonger dans l’ambiance grâce à une belle plume, toute en précision et finesse. Le suspense y est à son comble également. L’auteur sait l’entretenir et remettre en cause toutes nos certitudes quant à l’identité du coupable.
Et les suspects sont nombreux ! En effet, Un intérêt particulier pour les morts c’est aussi une galerie de personnages hauts en couleurs, aussi attachants que détestables.
Commençons par le personnage principal. Lizzie est une héroïne intéressante. Loin d’être cruche, cette trentenaire aux origines plus que modestes possède un caractère bien trempé. Dans une société où les femmes n’ont d’autre choix que de se trouver un bon mari pour évoluer, Lizzie fait figure d’exception. Honnête et courageuse, elle est surtout très curieuse. Or, tout le monde le sait, la curiosité est un vilain défaut ! Et celle-ci va lui causer bien des problèmes… Déterminée à trouver l’identité du meurtrier de la précédente dame de compagnie, Lizzie va faire tout son possible pour aider Ben Ross, l’inspecteur en charge de l’affaire. Mais voilà, dans cette société d’hommes, Lizzie va froisser plus d’une convenance et ne risquera pas seulement sa vie au cours de cette enquête.
Ben Ross, son ami d’enfance, est lui aussi très attachant. Bien que ne possédant pas le charisme de Sherlock Holmes, ce fils de minier tente tant bien que mal de gravir les échelons d’un monde d’hypocrites et de faux-semblants où les gentlemen et les ladies règnent. Mais il ne faut pas se fier aux apparences… Tante Parry, Franck ou même les domestiques, tous se réfugient derrière des apparences trompeuses. Et la pauvre Madeleine Hexham a le dos bien large, même une fois morte. Au final, bien peu de personnes se sentent concernées par sa mort et elles sont davantage préoccupées par leur petite personne et par les répercussions que cette affaire pourrait avoir sur leur notoriété et leurs affaires.

Bien que ne révolutionnant pas le genre, Ann Granger signe avec Un intérêt particulier pour les morts le début d’une série d’enquêtes qui s’annoncent toutes plus trépidantes les unes que les autres. Vivement la suite !

Extrait
« - Oui, bien sûr, fit Mrs Belling, agacée. Tout à fait. Mais elle s’est mise elle-même dans cette affreuse situation, non ?
- On peut espérer, dit Tibbett, qu’elle a trouvé le temps, avant sa mort, de demander pardon à son Créateur. »


Note
Coup de Coeur

14 commentaires :

  1. J'adore les premières de couverture de cette saga <3 Et, elle me tente depuis pas mal de temps. Je sens que ta chronique va me faire craquer ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas ! Il est génial :D

      Supprimer
    2. Et voilà, j'ai succombé, et beaucoup aimé ^^

      Supprimer
    3. Youhou ! Bienvenue au club ! Je suis ravie de voir que tu as beaucoup aimé ! :D

      Supprimer
  2. Très joli blog !! Très jolie citation et ce livre à une très jolie couverture, le résumé et ton avis ont fait que je viens de l'ajouter à ma wishlist (qui n'en avais pas vraiment besooin... ^^)

    RépondreSupprimer
  3. Déjà qu'il me faisait très envie avant, maintenant il me le faut absolument !!!!

    RépondreSupprimer
  4. Ahhhhh moi aussi je l'ai adoré ! J'ai déjà lu le tome 2 et j'attends avec impatience la suite, comme tu le dis on est entre le Jane Austen & le Anne Perry : excellent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce mélange est vraiment trop bien, j'espère que la suite me plaira autant :)

      Supprimer
  5. Tu me donnes vraiment envie de le découvrir!

    RépondreSupprimer
  6. Magnifique couverture ! Je note, ça pourrait me plaire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que la couverture est pas mal ! Et le contenu est encore mieux ;)

      Supprimer