MENU

mercredi 1 avril 2015

Métamorphoses

Auteur : Samantha Bailly
Genre : Fantasy

Éditions : Bragelonne
Publication : novembre 2014
Pages : 550 pages

Prix : 25 euros

Résumé
Dans la cité de Lyneroy, les commerces éclatants cohabitent avec les plus sombres marchés noirs…
Sonax a treize ans lorsque sa vie bascule. Jeune garçon androgyne destiné à suivre une voie dans la banque, il quitte tout pour le théâtre solaire, un lieu où il se découvre une nouvelle famille. Mais derrière la scène, entre faux-semblants et jeux de pouvoir, la réalité d’Hélderion n’a rien à envier aux drames qui se jouent sur les planches. Il ignore alors à quel point il va devoir apprendre à jouer un rôle en permanence, en découvrant les dangereuses coulisses de la cité la plus riche du royaume. Entraîné dans des intrigues politiques qui le dépassent, il sera changé en polymorphe, un être capable de modifier son apparence à volonté…
Car quel acteur n’a jamais rêvé de contrôler l’histoire au gré de ses métamorphoses ?

Avis de Marie
Je n’ai quasiment jamais été déçue avec les éditions Bragelonne, j’ai même fait de très belles découvertes grâce à elles. Métamorphoses en fait partie !
Sonax est un jeune homme au physique androgyne. Un jour, il décide de fuir son foyer et va se trouver une nouvelle famille dans le milieu du théâtre. À partir de là, sa vie va complètement basculer. Doté d’un réel talent pour la scène, celui-ci lui permettra de découvrir les coulisses d’un monde dont il ignorait tout et où certains sont prêts à tout pour obtenir le pouvoir. En devenant polymorphe, Sonax se retrouve plongé au cœur d’intrigues politiques capables d’ébranler le pouvoir en place et va devoir jouer le plus grand rôle de sa vie !
Samantha Bailly possède une plume merveilleuse et parvient à nous plonger avec une étonnante facilité dans son univers si riche et si vaste ! Une fois commencé, il est quasiment impossible de lâcher Métamorphoses avant la fin ! Si j’ai dû le reposer à plusieurs reprises avant la fin, c’est seulement parce qu’il m’était impossible d’enchaîner des nuits blanches pour le terminer. Autant dire que c’était extrêmement frustrant !

Dans ce genre de roman, l’univers se veut ambitieux. Et là où d’autres nous perdront sous une masse d’informations et de noms tous plus compliqués les uns que les autres, Samantha Bailly réussit à nous livrer toutes ces données progressivement et sans jamais nous surcharger. Ainsi, l’histoire du royaume d’Heldérion et sa structure sont très bien développées. En effet, la religion et la politique ont une place prépondérante avec, en fil rouge, la représentation théâtrale : le monde est une immense scène de théâtre où se jouent intrigues et complots. Et l’auteur ne nous épargne rien car l’amour et les bons sentiments n’ont guère leur place dans cet univers cruel et décadent plein de faux-semblants.
Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde dans cette lecture et dès les toutes premières pages, j’ai complètement était happée dans l’histoire ! Les rebondissements se succèdent et j’ai pris beaucoup de plaisir à en apprendre davantage à chaque page sur le monde dans lequel évolue Sonax. Chaque début de chapitre nous en apprend un peu plus sur les règles qui gouvernent Heldérion et leur mise en place. Religion et pouvoir sont intrinsèquement liés et c’est ce que vont comprendre les différents protagonistes, parfois à leurs dépens.
De ce côté là, Samantha Bailly a développé un nombre important de personnages. Et ce que j’ai vraiment aimé dans ce livre, c’est le fait que l’auteur soit capable de nous faire aimer et détester tour à tour chacun des personnages.
Sonax est un personnage très complexe. Innocent, il se révèlera très égoïste en grandissant et montrera de nombreux aspects de sa personnalité. En le suivant sur toute une partie de sa vie, nous apprenons à le connaître et à comprendre ses choix, même si parfois ceux-ci ne nous conviennent pas. Pour autant, l’auteur parvient à le garder toujours aussi attachant.
Ainsi, rien n’est tout blanc ou noir. L’auteur nous offre une vision nuancée et réaliste de ses personnages : tous cherchent d’une certaine manière leur propre bonheur et leurs intérêts. Ils se démarquent seulement dans la manière dont ils tentent d’y parvenir. Nwinver, Joscard ou encore Jaspe ne font pas exception à la règle. Seul Béryl se démarque des autres. Gouverné par ses principes, jamais il ne s’en détachera et c’est sûrement ce qui lui vaudra un destin si différent des autres…

Ce livre m’a fait passer par tout plein d’émotions. Parfois j’étais agacée par le comportement de Jaspe ou par l’aveuglement de Sonax tout comme j’étais attendrie par sa relation avec Dune… À plusieurs reprises, j’ai même versé quelques larmes face aux malheurs qui le frappaient.

Un univers très bien construit, des personnages vraiment intéressants et une histoire particulièrement prenante font que Métamorphoses est un coup de cœur pour moi. Difficile de replonger dans un autre livre après cette lecture…  D’autant plus qu’il m’a vraiment donné envie de lire Oraisons, la trilogie précédemment écrite par Samantha Bailly et qui reprend certains des évènements présents ici. Adeptes de fantasy, ne faîtes pas l’impasse sur ce roman. Pour les autres, n’hésitez pas non plus à vous plonger dedans, vous ne serez pas déçus !

Extraits
« Tu sais, j’ai endossé tellement de rôles différents au fil du temps. Essayé tant de costumes. Porté tant de masques. Le problème, quand on joue la comédie, c’est que nul n’est imperméable. Petit à petit, votre personnage gagne du terrain, jusqu’à vous posséder. Il faut alors arracher toutes ces couches superficielles, tendre de la lumière au fond de soi pour retrouver qui l’on est vraiment. C’est ce que j’ai réussi à faire. Et tu sais ce que j’ai trouvé ? Non pas seulement moi. Mais toi, aussi. »

« Oui, nous sommes des étoiles. Des astres en orbite, à tourner auteur de quelqu’un, à rester dans son champ. Je tournais encore et encore autour de Nwinver, tandis que d’autres tournaient encore et encore autour de moi.
Je suis fatigué de tourner. »

Note
 
Coup de coeur

4 commentaires :

  1. Je l'ai vu passer il y a quelques mois, et tu me donne bien envie de le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère bien ^^
      Il est trop bien, n'hésite pas surtout !

      Supprimer