MENU

jeudi 23 octobre 2014

Jamais deux sans toi

Auteur : Jojo Moyes
Titre VO : The One Plus One
Traduction : Ai-lix Paupy
Genre : romance

Edition : Milady
Parution : 24 octobre 2014
Pages : 495 pages

Prix : 18,20 euros

Résumé
Jess a la vie dure : elle élève seule ses deux enfants et se tue à la tâche pour arrondir les fins de mois. Comme un malheur n'arrive jamais seul, le don pour les maths de sa fille surdouée risque de rester lettre morte si personne ne la soutient. Quant à son fils, il est victime de harcèlement au collège et ne peut se défendre seul contre ceux qui s'en prennent à lui. Ed cherche à fuir un avenir incertain. Il a du temps à revendre et veut leur venir en aide... Une histoire d'amour aussi captivante que non conventionnelle. La rencontre improbable de deux êtres en perdition.

Avis de Marie
« IL ÉTAIT UNE FOIS UN HOMME QUI RENCONTRA LA FILLE la plus optimiste du monde. Une fille qui portait des tongs dans l’espoir du printemps. Qui rebondissait comme un ressort face aux difficultés de la vie ; des épreuves qui auraient terrassé la plupart des gens ne semblaient pas l’atteindre. Et si elle tombait, elle se relevait d’un bond. Elle retombait, se composait un sourire, s’époussetait et poursuivait sa route. » Voilà ce à quoi pourrait se résumer Jamais deux sans toi : à cette rencontre qui a bouleversé la vie de Jess et Ed.

Merci aux éditions Milady et à Babelio pour m’avoir permis de découvrir cette merveilleuse histoire ! C’est la première fois que je lis un livre de Jojo Moyes et je n’ai pas été déçue du tout.
A travers le regard des différents protagonistes, nous découvrons l’histoire de personnages réunis pour une aventure humaine drôle et émouvante.
Nous retrouvons donc d’un côté Ed, trentenaire et geek, ayant réussi à monter sa propre entreprise de logiciels et à faire fortune grâce à elle. Mais suite à un scandale, tout son petit monde bien rangé va s’écrouler. Sa liaison avec Deanna, ancienne camarade de faculté, lui coûtera son entreprise, sa fortune et son meilleur ami, le laissant abandonné de tous. De l’autre, il y a Jess, mère célibataire peinant à joindre les deux bouts malgré ses deux boulots (femme de ménage et serveuse dans un bar). Malgré les difficultés, elle parvient toujours à tout surmonter grâce à son optimisme débordant et surtout grâce à ses deux enfants, Nicky et Tanzie, dont elle est si fière. Nicky est un adolescent mal dans sa peau qui peine à trouver sa place dans son lycée. Bouc-émissaire de la petite bande du coin, il ne cesse de s’isoler de jour en jour, causant davantage de soucis à sa mère. Et puis il y a Tanzie, ce petit génie des maths dont les capacités lui permettraient de rentrer dans l’une des écoles les plus prestigieuses du pays. Mais voilà, pour cela, Jess a besoin d’argent. Or, elle ne gagne pas assez. Quand l’un des professeurs de Tanzie lui propose d’inscrire l’enfant à une olympiade de mathématiques en Écosse, elle n’hésite pas à foncer dans sa voiture pour l’emmener concourir. Car le jeu en vaut la chandelle : si Tanzie remporte le prix, les frais d’inscription seront largement couverts ! Et là, on se dit ça y est, à fond les moteurs ! Sauf que pour cela, il aurait fallu que la voiture soit en état de rouler jusqu’en Écosse. Heureusement que M. Nicholls va croiser leur route…

Jamais deux sans toi était très agréable à lire. Jojo Moyes a un style d’écriture très simple et nous dresse le portrait de personnages aussi drôles qu’attachants. Le récit est à la troisième personne mais chaque chapitre est découpé du point de vue de chacun d’entre eux, ce qui peut paraître un peu déstabilisant au début. Mais au final, ça ne m’a pas dérangée plus que ça et j’ai même adoré les chapitres où l’auteur se concentre sur Tanzie. Avec toute l’innocence de l’enfance, elle nous fait profiter de son regard sur le monde des adultes avec des remarques des plus drôles et pertinentes ! Le duo qu’elle forme avec Norman, le chien, est d’ailleurs ce que j’ai préféré dans le livre.
En ce qui concerne les deux personnages principaux, Ed et Jess, même si je les ai bien aimés, ils m’ont moins intéressée. Même si Jess galère à assurer le quotidien de sa petite famille, elle reste une battante et, grâce à sa volonté de fer, surmonte (presque) tous les obstacles. Derrière son optimisme, se cache pourtant une femme brisée cherchant par tous les moyens à ne pas se laisser couler. Sa raison : ses enfants. Sans eux, elle aurait sûrement abandonné depuis longtemps. Ed peine lui aussi à refaire surface. En effet, contrairement à Jess, il n’a personne à qui s’accrocher. Jusqu’à ce qu’il rencontre cette petite famille à l’opposé de tout ce qu’il a pu connaître jusqu’ici. Et contre toute attente, ils vont lui donner de bonnes raisons de remonter la pente !

Je m’attendais à une romance pure et simple mais ça n’a pas été le cas. La relation entre les deux protagonistes a été longue à se mettre en place. Et c’est justement ce que j’ai aimé dans ce livre : la façon dont elle se développe. En traversant l’Angleterre et une partie de l’Écosse dans la voiture d’Ed, la famille de Jess va faire une petite révolution. Surtout que le trajet va durer beaucoup plus longtemps que prévu (Tanzie est malade dès que les 60km/h sont dépassés, ce qu’apprendra à ses dépens Ed…). Jamais deux sans toi nous montre surtout le quotidien et les difficultés de personnes aux styles de vie complètement opposés et qui vont se découvrir malgré toutes leurs différences de nombreux points communs.

Drôle et émouvant, Jamais deux sans toi est le premier roman de Jojo Moyes que je lis. Plein d’optimisme, il est aussi une petite leçon de vie bien sympathique qui redonne le sourire !

Extraits
« - Oh, non ! Norman a pété ! Maman, je ne peux plus respirer !
Tanzie se souvenait à présent que maman avait toujours détesté conduire. Elle ne traitait pas les informations assez vite – sans compter que l’odeur qui se répandait dans la voiture était si pestilentielle que n’importe qui aurait eu du mal à réfléchir correctement.
Tanzie eu un haut-le-cœur.
- Je vais mourir !
Norman tourna vers elle sa grosse tête, le regard triste, comme s’il était blessé par sa remarque. »

« - Plus de cauchemars avec les Fisher ?
- Cette nuit, répondit Tanzie, j’ai rêve d’un chou qui faisait du skate. Il s’appelait Kevin.
Maman la regarda longuement.
- C’est très bien. »

Note
4/5

4 commentaires :

  1. Il est dans ma PAL ebooks et j'ai hâte de l'en sortir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends tout à fait ^^
      J'ai passé un très bon moment avec, j'espère que ce sera pareil pour toi !

      Supprimer