MENU

vendredi 8 août 2014

L'épouse du dieu de l'eau, Tome 2

Auteur : Yun Mi Kyung
Titre VO : Bride of the water god 2
Traduction : Keum suk Gendry-Kim et Loïc Gendry
Genre : shojo

Edition : Clair de Lune
Publication : novembre 2010
Pages : 192 pages

Prix : 6,95€

Résumé
Habaek est un enfant le jour et retrouve son apparence d’adulte durant la nuit. Mais Soah l’ignore et à chaque fois qu’elle croise Mooi, son cœur bat la chamade.
Un jour, elle apprend qu’Habaek et Mooi seraient une seule et même personne. Elle monte alors un stratagème afin d’en avoir la preuve… !!

Avis
Soah est de plus en plus troublée par les sentiments qu’elle éprouve pour Mooi. Pourquoi son cœur se met-il à battre plus fort en sa présence ? N’est-ce pas être infidèle à son époux que d’éprouver de tels sentiments ? Lorsque Taeuljinin lui révèle que Mooi et Habaek ne sont en fait qu’une seule et même personne, elle décide de vérifier par elle-même !

Si le premier tome était plus sombre et posait les bases de l’univers des dieux, ce second volume est davantage orienté vers la romance. Lorsque Mooi lui propose de retourner chez elle, Soah refuse. Pourquoi ? Elle ne s’en rend pas vraiment compte pour le moment mais elle est en train de tomber amoureuse de Mooi. Or celui-ci s’étant présenté comme le cousin d’Habaek, éprouver de tels sentiments revient presque à être infidèle. Lorsque Taeuljinin lui révèle qu’il s’agit en fait de la même personne, Habaek ayant un corps d’enfant le jour et un corps d’adulte la nuit*, elle ne sait quoi en penser. En effet, cette situation est bien difficile à croire d’autant plus que Mura l’a avertie de ne pas faire confiance à Taeuljinin. Qui croire ? Elle décide donc de vérifier par elle-même. Mooi possède un tatouage sur le torse (elle n’a pas fait exprès de le voir dans le plus simple appareil se défend-elle). S’il est bel et bien Habaek, alors, le tatouage est censé y être lui aussi. Solution : vérifier la présence du tatouage sur les deux. Question : comment faire pour les déshabiller ? (décidément, j’ai l’impression de faire passer cette pauvre Soah pour une nympho…). Cette mission va être le fil conducteur de ce second volet où humour et romance sont davantage présents. 

Nous en apprenons également un peu plus sur le passé d’Habaek et sur ses liens avec les autres personnages, notamment sur Mura : est-elle réellement l’amie de Soah comme elle le prétend ? Pourquoi mettre en garde la jeune fille contre Taeuljinin ? Quelles raisons auraient Soah de se méfier de lui ? Tout en gravitant autour d’Habaek/Mooi, chaque personnage a ses propres motivations. Soah va-t-elle payer les conséquences de leurs actes ? Est-ce que le dieu de l’eau la protègera ? Ce dernier confond d’ailleurs Soah avec son ancien amour, Nakbine. Que lui est-il arrivé ? On dit d’elle qu’elle est morte jeune. Mais comment ?

L’épouse du dieu de l’eau tome 2 se démarque fortement du premier tome. Moins sombre, romance et humour sont davantage mis à l’honneur, ce qui n’était pas pour me déplaire. Néanmoins, j’avais aimé ce côté sombre du premier tome et j’aurais bien aimé que la série continue dans cette ligne car ce qui m’avait dérangé dans le premier tome ne se retrouve pas ici, ce tome 2 étant beaucoup plus fluide. Je suis curieuse de découvrir la suite !

*Edit : c’est pour ça que j’employais le terme « mature » dans l’article sur le tome 1, pour ne pas dévoiler ce premier secret ! Maintenant que la situation est claire, je peux vous assurer que non il ne s’agit pas d’un manga interdit aux moins de 18 ans ! ;D

Extrait
« La colline disparaît devant la montagne
Et la rivière se tarit,
Le tonnerre gronde en hiver
Et la neige tombe en été,
Lorsque le ciel et la terre seront réunis,
Alors le dernier jour viendra…
Je vous quitterai probablement,
Ce ne sera pas de ma propre volonté. »

Note
 
7,5/10
Autres tomes

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire