MENU

vendredi 1 août 2014

Les Enfants Loups, Tome 3

Œuvre originale : Mamoru Hosoda
Adaptation en manga : Yû
Titre VO : Ookami Kodomo No Ame To Yuki Vol, 3
Traduction : Thomas Guillemin
Genre : shojo

Edition : Kazé
Publication : janvier 2014
Pages : 210 pages

Prix : 7,99€


Résumé
Yuki n’a finalement pu tenir la promesse faite à sa mère. Acculée par Sôhei, elle s’est instinctivement métamorphosée en louve avant de blesser le jeune garçon au visage…
Ame, quant à lui, aspire de plus en plus à vivre dans les montagnes. Un soir, son désir de grands espaces le pousse à fuir la maison familiale malgré la pluie battante.
Folle d’inquiétude, Hana se lance à sa recherche alors même qu’une tempête se lève…

Avis
Avec ce troisième tome s’achève l’histoire des Enfants Loups Ame & Yuki. Nos deux petits ont bien grandi depuis le premier tome.

Nous retrouvons donc Yuki juste après qu’elle ait blessé son camarade de classe, Sôhei. Effrayée par son côté loup et regrettant son geste, elle décide de s’éloigner de cet aspect là de sa personnalité. Ame, au contraire, ne cesse de se rapprocher de la nature et embrassant pleinement sa part animale, s’éloigne de plus en plus du monde humain. Hana, inquiète, lui demande pourtant de ne plus retourner dans les montagnes, de peur des dangers qui le guettent. Mais elle sait pertinemment qu’elle ne pourra lutter éternellement contre la nature de ses enfants et se souvient de la promesse faite à son défunt époux : les laisser choisir leur vie.

Ame n’est âgé que de 10 ans, il n’est encore qu’un enfant à aux yeux de sa mère. Or, un loup est adulte à cet âge là. Quel regard Hana doit-elle alors porter sur son fils ? Celle-ci apparaît quelque peu dépassée par la situation. Yuki, qui était la plus difficile quand ils étaient petits, est finalement celle qui pose le moins de soucis à leur mère car elle ne rêve que d’une vie humaine classique, provocant d’ailleurs la colère de son frère. Pourquoi n’accepte-t-elle pas sa part animale ?

Tous ces évènements mènent nos trois personnages à se poser des questions sur ce qu’ils veulent être. Hana, une mère prête à tout pour ses enfants et amoureuse de la nature. Yuki, une jeune fille mi-humaine mi-louve rêvant de s’intégrer dans la société. Ame, un adolescent solitaire, aspirant à plus d’espace…

J’ai pris beaucoup de plaisir à voir évoluer et grandir chacun de ces personnages. Hana, simple étudiante, est devenue une mère responsable et engagée pour ses enfants. Yuki et Ame, quant à eux, ont ouvert les yeux sur le monde qui les entoure. Et si y vivre s’avère parfois difficile, il n’est pas aussi hostile qu’ils auraient pu le croire, certaines personnes pouvant faire preuve d’une grande humanité et de beaucoup de compassion.

C’est avec regret que j’ai terminé cette trilogie. Les dessins étaient très beaux, l’histoire prenante et les personnages attachants. J’ai trouvé la fin très émouvante et je n’ai qu’un seul regret : qu’il ait été aussi court. Mais peut-être est-ce là le talent de la mangaka et de l’auteur qui réussissent à nous livrer une histoire riche en émotions en seulement deux traits de crayon et un coup de plume…

Extrait
« J’aimerais être comme toi, Sôhei. J’aimerais pouvoir dire la vérité… tout en gardant le sourire. »

Note
 
8/10
Autres tomes

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire