MENU

jeudi 24 juillet 2014

Lady and Butler, Tome 3

Auteurs : Fuyu Tsuyama et Rei Izawa
Titre original : Shitsuji-sama no Okiniiri, Book 03
Genre : Manga

Edition : Pika Editions
Collection : Pika Shôjo
Parution : mai 2011
Pages : 208 pages

Prix : 6,95 euros


Résumé

Hakuô est momentanément relevé de son contrat de majordome attitré, à cause du comportement un peu trop relâché qu'affiche Ryô. C'est Masaki Sendô, le responsable de l'association autogérée des classes B qui l'a décidé. Il prend lui-même la relève auprès de la jeune fille. D'abord très strict et absolument irréprochable, il finit toutefois par être touché par la relation que les deux jeunes gens entretiennent et convient que Hakuô est finalement le majordome qui convient le mieux à la jeune fille. 

Avis

Nous retrouvons donc une nouvelle fois Ryô et son apprenti majordome Hakuô, élèves à la très prestigieuse académie Sôseikan. Mais rien ne va plus pour les deux amis. Suite à une méprise,Hakuô perd sa place d’apprenti majordome attitré et est remplacé par son rival, l’intransigeant Masaki Sendô surnommé le Cyborg. Il va s’en dire que la pauvre Ryô, connue pour sa spontanéité et son enthousiasme, va tout faire pour se lier d’amitié avec ce nouveau majordome et, surtout, retrouver un Hakuô toujours prêt à tout pour sa maîtresse (même à s’occuper d’un chat… c’est dire !).

Autant le dire dès le début, les clichés sont toujours aussi présents : classement des élèves par popularité, petits évanouissements et autres malaises, bals… Bref, rien de bien innovant sous le ciel du shôjo. 
Un nouvel apprenti majordome fait donc son apparition dans ce nouveau tome. Et heureusement d’ailleurs ! Cela donne un second souffle à l’intrigue même si celle-ci reste très convenue et les autres personnages secondaires sont peu exploités. 
Il n’en demeure pas moins que le « couple » formé par Ryô et Hakuô est attachant et attendrissant malgré le comportement un peu excessif et caricatural de la jeune fille. 
Le ton, comme dans les précédents tomes, reste bon enfant. Encore une fois, le réalisme et la crédibilité fond défaut à l’intrigue même si je reconnais que ce n’est pas la raison d’être d’un shôjo de ce type…
Si le dessin manque parfois de précision et de finesse, il reste cependant correct et bien meilleur que certains mangas que j’a pu lire. 

Pour conclure, un troisième tome plus intéressant que le précédent surtout grâce à un couple qui reste attachant malgré tout. Mais encore une fois, cette série est destinée en priorité aux fleurs bleues et fans de bluettes. Pour les autres, passez votre chemin !

Extraits

« Maître ou majordome, on est avant tout des êtres humains. »

« Si j’avais dû trouver un seul mot pour qualifier mes grands-parents en cet instant, j’aurai dit ADMIRABLE…! »

Note

7/10

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire