MENU

mercredi 11 juin 2014

Marvin Saison 1 - L'intégrale : Le Poinçonneur des Lilas... et d'ailleurs

Auteur : Vincent Virgine
Série : Marvin
Genre : policier, thriller

Edition : La Bourdonnaye
Collection : PULP
Parution : 28 mai 2014
Pages : 98 pages

Prix : 4,99€


Résumé

Un beau jour, Marvin pète un câble, dans le métro, et poignarde un mec qui l’a bousculé sans s’excuser. Ça lui donne des idées. Ce meurtre devient ainsi le premier d’une longue série.

MARVIN (LA SÉRIE)
D’un côté, y a Marvin, un jeune gars qui pète un câble, un jour, dans l’métro. Et qui bute un mec parce que ce mec s’est assis sur lui sans s’excuser. La fois de trop, quoi. Genre la goutte d’eau qui fait déborder l’vase. Du coup, ça lui donne des idées. Radicales et extrémistes. Alors ce crime promet d’être le premier d’une longue série.
D’un autre côté, y a Miles. Ex-flic, aujourd’hui alcoolo, dont la femme s’est sauvagement fait assassiner quelques années auparavant. Mais il garde ses entrées dans son ancien commissariat. Et le chef le rappelle, quand le tueur du métro fout le bronx dans Paris.
Au fond, Marvin et Miles se ressemblent. Aussi écorchés vifs l’un que l’autre, aussi névrosés, chacun à sa manière. Difficile de dire lequel des deux est le plus abîmé, lequel est le plus cinglé, lequel traîne les plus sombres secrets.
Difficile de prévoir ce que va donner le face-à-face final. Parce que, ouais, bien sûr qu’il va y avoir un face-à-face final. Quand Miles aura fini de traquer Marvin.
Un petit conseil : si vous prenez l’métro, bousculez pas Marvin.

Avis

Tout d’abord, merci aux éditions La Bourdonnaye pour nous avoir envoyé cette intégrale de la saison 1.
Que dire de la série Marvin ? Déroutant est le mot : tant par le style que par l’histoire, ce livre m’a laissée totalement perdue !
Pour commencer, il faudrait déjà que je parle de la série PULP. La collection PULP propose des histoires courtes (un épisode équivaut environ à 20 minutes de lecture) à de petits prix (0,99€ par épisode). Chaque épisode est publié tous les 15 jours et une fois la série terminée, l’intégrale est disponible.

L’histoire de la série Marvin est très simple : Marvin est un jeune homme qui se met du jour au lendemain à assassiner des gens qu’il repère dans le métro. Marvin est complètement dérangé, disons-le. La narration est faite essentiellement de son point de vue, ce qui permet de se rendre compte jusqu’où sa folie meurtrière peut aller : celle-ci ne connaît aucune limite et chaque meurtre est plus atroce que le précédent. Ce qui est perturbant c’est que sans être attachant, on se prend à espérer que la raison l’emportera et mettra fin à ces bains de sang. Mais Marvin est d’autant plus effrayant qu’il trouve une justification à chacune de ses actions bien que par moment, il semble faire preuve de plus de lucidité. Fou à lier, Marvin inspire en même temps une certaine pitié dans ces moments là car il apparaît conscient de l’atrocité de ses actes (avant de vite revenir à sa folie). On attend juste que la bonne personne intervienne et l’arrête.

C’est là qu’intervient Miles, ex-flic tombé dans l’alcool suite au meurtre de sa femme. Mentalement perturbé lui aussi, Miles se différencie de Marvin en ce qu’il cherche à arrêter cette folie meurtrière même s'il possède également sa part d’ombre. Au fil de la lecture, d’ailleurs, celle-ci m’a parue s’accroître. Jusqu’où sa névrose peut-elle aller ?

L’histoire alterne ainsi entre ces deux points de vue. Le style d’écriture m’a laissée perplexe tout le long. Sans fioriture, très directe, l’écriture de Vincent Virgine permet d’insuffler du dynamisme à une histoire qui consiste essentiellement en un enchaînement de pensées. En effet, les descriptions, quand il y en a, servent à comprendre l’état d’esprit de chacun des personnages et non pas spécialement à poser un décor. Ne sont décrits que ce que voient Marvin et Miles. Cela maintient le lecteur dans le flou, donnant encore plus de force aux scènes de meurtre où le gore est très présent.

Pour conclure, Marvin est une série à ne pas laisser entre toutes les mains. Fans de policier et d’histoires sombres, ce livre vous ravira, à la condition bien entendu de se laisser emporter par l’écriture des plus atypiques de Vincent Virgine. Seul reproche : le passage d’un personnage à l’autre n’était pas toujours évident et à plusieurs reprises, j’ai confondu Marvin et Miles. 

Extrait

« Je l’ai vu, que ça finirait mal, cette histoire. C’était quoi, ce message ? Si tant est qu’ça en soit un. Faut les exterminer avant qu’ils prennent le dessus. Y a pas à tergiverser pendant des heures, réfléchir à des trucs qu’existent pas, c’est ça qui te bouffe le cerveau. Faut agir. Sélectionner de bons éléments. C’est le combat que j’dois livrer. Le bien contre le mal. Ce qu’il me faut, c’est faire des fiches, des listes, des noms, des adresses, un carnet avec des notes. Tous ceux qui le méritent se retrouveront dans l’carnet. Avec un système de notation sous forme d’étoiles. Comme ces ringards qui vendent des bouquins que personne ne veut, sur Amazon. »


Note
6/10

4 commentaires :

  1. Cassandre Montaigne13 juin 2014 à 13:55

    J'ai lu cette saison, et on ne peut mieux la décrire, bravo à "l'ivresse des livres", j'ai l'impression qu'on m'a volé mon ressenti personnel........... Je me demande ce que Vincent Virgine va nous inventer pour rendre ses personnages principaux encore plus décalés et atteints qu'ils ne le sont déjà......... je me demande encore, comment il a réussi ce tour de force, par l'écriture, pour m'amener à ne pas haïr cet assassin sanguinaire, et de presque m'y attacher !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis moi aussi très curieuse de voir ce que va donner la saison 2 et si elle sera aussi atypique !

      Supprimer
  2. J'ai lu le premier épisode qui m'a beaucoup plu : j'espère pouvoir découvrir la suite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu lis la suite surtout n'hésite pas à me dire ce que tu en auras pensé ^^

      Supprimer