MENU

jeudi 22 mai 2014

Les Vampires de Manhattan, Tome 1

Auteur : Melissa De La Cruz
Titre VO : Blue Bloods
Traduction : Valérie Le Plouhinec
Genre : fantastique, jeunesse

Edition : Ldp Jeunesse
Collection : Ldp Jeunesse Series 
Parution : Janvier 2011
Pages : 352 pages

Prix : 6,90 euros


Résumé

Dans le cercle fermé de la jeunesse dorée de Manhattan, évoluent des garçons et des filles magnifiques, branchés et snobs. Quand Aggie, élève du très select lycée Duchesne est découverte morte, vidée de son sang, le cours de la vie dans ce microcosme semble se dérégler. D'étranges symptômes alertent les élèves : ils sont hors du commun. Grâce à leurs aînés ils découvrent leur nature de "sang-bleus" et les codes qui régissent cette famille. Théodora, aidée de ses amis, enquête sur la mort de la jeune fille et comprend que certains d'entre eux bafouent les lois et mettent la survie de cette ancienne lignée en péril. Parviendront-ils à se protéger du danger qui les assaille ? 

Avis

Les vampires sont une nouvelle fois à l’honneur dans une série jeunesse. Théodora et les autres élèves du lycée Duchesne sont membres de familles très prestigieuses et évoluent au sein de la bonne société new-yorkaise. Cependant, la mort suspecte de leur camarade de classe Aggie va venir bouleverser leur train-train quotidien. S’ajoutent à cela de mystérieux symptômes physiques comme des marques bleutées sur la peau, des hallucinations ou une soudaine envie de viande crue… Le lecteur est alors entrainé dans un monde secret et mystérieux où être vampire devient presque synonyme de branché !


On est loin des vampires sages et chastes de Twilight ou du Dracula de Bram Stocker. En effet, la comparaison lorgnerait ici davantage du côté de Gossip Girl ! On retrouve donc des personnages qui apparaissent assez « clichés » au premier abord : l’héroïne en marge de la société, la peste de service, le beau gosse ou encore le meilleur ami un peu looser sur les bords. 
Pourtant j’ai trouvé que l’intrigue imaginée par Melissa De La Cruz se démarque. En effet, ses personnages attachants et mystérieux se révèlent finalement beaucoup plus complexes qu’il n’y parait. De plus, au fur et à mesure de l’intrigue, l’auteure arrive à s’éloigner de l’ambiance branchée de Manhattan pour créer un véritable univers qui explique l’origine des vampires de façon très originale.
Ce premier tome pose essentiellement les jalons de la série. Il se concentre surtout sur les relations (amoureuses) entre les différents personnages et l’origine des Sang-Bleu. Il n’y a pas énormément d’action mais l’auteure sait entretenir le suspense tout au long du roman : comment est morte Aggie ? D’où viennent les sang-bleu ? Et quel est le rôle du mystérieux Comité ?
De nombreuses réponses sont révélées aux lecteurs à la fin du roman tandis que d’autres questions restent en suspens et annoncent une suite prometteuse. 

L’écriture reste simple et abordable. Si chaque chapitre s’attarde sur le point de vue particulier d’un personnage, Théodora semble sortir du lot de part son importance dans l’intrigue. D’autres protagonistes comme Mimi, peste et snobinarde de premier ordre, et Oliver, le meilleur ami de Théodora, semblent également se démarquer. Ces personnages sont attachants et drôles chacun à leur manière et semblent avoir un rôle important à jouer dans les tomes suivants.

Sans être la série fantastique de la décennie, le premier tome des Vampires de Manhattan pose les bases d’un bon divertissement. Melissa De La Cruz a su se démarquer des séries comme Twilight et Gossip Girl en créant un univers original même si leur influence reste très présente. 

Extraits 

« Théodora était extrêmement jolie. Elle avait un visage doux, en forme de coeur, un parfait petit nez retroussé, la peau fine et laiteuse ; mais sa beauté avait quelque chose de presque surnaturel. On aurait dit une poupée de porcelaine dans des hardes de sorcière. Les élèves du lycée Duchesne trouvaient qu'elle s'habillait comme une clocharde. Sa timidité maladive et sa réserve n'arrangeaient rien car on la croyait bêcheuse, alors que ce n'était nullement le cas. Elle était calme, tout simplement. »

« Ils avaient beau fréquenter le même lycée, c'est à peine s'ils respiraient le même air. »

Note



7/10

5 commentaires :

  1. Dans ma PAL depuis bien longtemps, il va falloir que je le lise :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le conseille ! C'est sympa à lire et sans prise de tête :)

      Supprimer
  2. J'ai lu les quatre premiers tomes de la saga je crois, mais ils me plaisent de moins en moins malheureusement :/ Pourtant, le premier avait été une très bonne découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que ce premier tome a été une bonne surprise. Mais comme pour toutes les autres séries, j'appréhende un peu le tome 2 par peur d'être déçue. Mais bon il faut bien se lancer ;)

      Supprimer
    2. moi j'ai lu cette série jusqu'au tome 4 je crois et je me suis lassé parce que plus ça avance et moins j'y trouvais d'attrait

      Supprimer